Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

LE DESSOUS DES RETRAITES

Publié le par Patrick Kaczmarek

  

Les 4 frères Sarkozy

LA SAGA

On parle beaucoup de conflits d’intérêts dans la vie politique ces

derniers temps. Des amitiés de Nicolas Sarkozy

avec le milieu de la

finance et des médias, de l’affaire Woerth-Bettencourt

aux récentes révélations du livre de Martin Hirsch

, mais les journalistes « officiels » oublient aussi d’autres évidences. Alors que le déficitprévisionnel de la Sécurité Sociale a été annoncé cette semaine et qu’une diminution des remboursements est d’ores et déjà au programme, il est temps de se pencher sur le secteur de la santé,

de comprendre son fonctionnement, et surtout d’en connaître les

acteurs.

Le Pôle Emploi, né de la fusion de l’ANPE et de l’ASSEDIC sur une

idée de Nicolas Sarkozy, compte 50.000 employés. La Sécurité

Sociale, comprenant l’Assurance Maladie, l’Assurance Vieillesse et

les URSSAF compte 120.000 employés. Ces deux organismes ont

été concernés par une réforme récente concernant les

Complémentaires Santé. Ainsi, depuis le 1er janvier 2009, 170.000

employés ont été contraints de résilier leurs contrats avec leurs

mutuelles pour adhérer à une "mutuelle employeur obligatoire;".

Ceux qui ont des enfants ont également été obligés d’inscrire ces

derniers sur le nouveau contrat (sauf s’ils étaient déjà ayant-droits

sur le compte du conjoint via une mutuelle employeur obligatoire).

On peut appeler ça du passage en force. C’est une conséquence

de la loi Fillon de 2003.

Ce qui est encore plus étonnant, c’est de constater que c’est le

même organisme qui a remporté les deux marchés. Je ne connais

pas les modalités des appels d’offre mais je m’étonne de voir que

c’est le groupe Malakoff-Médéric

qui a raflé la mise, obtenant d’un

coup, d’un seul, 170.000 adhérents supplémentaires, sans compter

les ayant-droits. Ajoutez à cela les 800.000 salariés CHR (caféhôtellerie-

restauration) qui rentreront dans le dispositif en janvier

2011… c’est encore Malakoff Médéric qui a emporté le marché.

Revenons donc sur l’histoire de cette compagnie d’assurance et de

prévoyance pour comprendre un peu mieux les enjeux.

Pour vous donner une idée du poids de Malakoff-Médéric sur le

marché français, c’est le n°1 des groupes paritaires de protection

sociale, n°2 de la retraite complémentaire et n°3 en santé collective

(classement Argus de l’Assurance). Le groupe est né de la fusion de

Malakoff et Médéric (d’où son nom) le 30 juin 2008, soit 6 mois

avant la mise en place du dispositif "mutuelle obligatoire employeur;"

pour la Sécurité Sociale et le Pôle Emploi. Ainsi, dès le 1er Juillet, le

président de Médéric cède sa place pour laisser seul au commande

du groupe, le président de Malakoff : un certain Guillaume S

arkozy

. Ce dernier est loin d’être un inconnu : au Medef de 2000 à 2006, il a aussi été le vice-président de la CNAM de 2004 à 2005. Guillaume Sarkozy, comme son nom l’indique, est le frère de Nicolas. Puisque j’évoque la fratrie Sarkozy, intéressons-nous maintenant au troisième larron : François Sarkozy

. Pédiatre de formation, François a abandonné la pratique de la médecine pour se

consacrer à l’industrie pharmaceutique (principalement orientée

vers la gériatrie) depuis 2001. Ainsi, il siège au conseil de surveillance de

Bio Alliance Pharma et est devenu le président d’AEC Partners dont une des missions est le conseil aux fonds d’investissement. Par ailleurs, François Sarkozy a également lancé une chaîne de télévision spécialisée dans la santé sur internet… financée par le laboratoire Sanofi. Ajoutons à cela ses relations avec le groupe Paris Biotech Santé, l’un des protagoniste de l’affaire de l’

Arche

de Zoé, et on l’aura compris, l’homme a tissé sa toile : il fait partie

aujourd’hui des puissants lobbyistes de l’industrie pharmaceutique.

D’ailleurs le grand plan Alzheimer lancé par le gouvernement est un

joli cadeau de quelques centaines de millions d’euros, une aubaine

pour le secteur dont il défend les intérêts. Et maintenant la cerise sur le gâteau, celui dont on ne parle jamais, le cerveau, l’éminence grise : Olivier Sarkozy

 

(demi-frère de Nicolas Sarkozy), qui copilote depuis avril 2008 l’activité mondiale de services financiers de  Carlyle Group

http://fr.wikipedia.org/wiki/Carlyle_group), probablement celui qui

tire les ficelles. Le Groupe Carlyle est une société d'investissement américaine

fondée en 1987. Basé à Washington D.C., il est présent dans de

nombreux domaines d'activités, comme l'aéronautique, la défense,

l'industrie automobile et des transports, l'énergie, les

télécommunications et les médias. Ses investissements sont

essentiellement situés en Amérique du Nord, en Europe et en Asie

du Sud-Est. Le groupe possède 89,3 milliards de dollars de capitaux

propres et il emploie plus de 515 professionnels de l'investissement

dans 21 pays. Les différentes entreprises de son portefeuille

emploient, quant à elles, plus de 286 000 personnes dans le monde

et Carlyle a environ 1 100 investisseurs répartis dans 31 pays à

travers le monde. Pour rappel, le groupe Carlyle a ou a eu parmi ses membres actifs l’ancien Premier ministre britannique John Major, James Baker

n secrétaire d’État américain, George Bush père, ancien directeur de la CIA et ancien président des États-Unis, Frank Carlucci , ancien directeur de la CIA et secrétaire à la Défense américain, Karl Otto Pöhl, ex-président de la Bundesbank, la famille Ben-Laden

et plusieurs chef d’État et de gouvernement.

Le groupe Carlyle n’est pas coté en Bourse, et n’est donc non tenu

de communiquer à la Securities and Exchange Commission (la

commission américaine chargée de veiller à la régularité des

opérations boursières) le nom des associés, des actionnaires.

 

 

 

 

les 4 frères 

 

Le cerveau qui copilote l’activité mondiale des services financiers

d’une multinationale tentaculaire, l’un en charge de l’exécutif de la

France, notre Président, l’un à la tête d’un des plus gros groupe

d’assurance santé et le dernier qui sert les intérêts des laboratoires.

Si ça ne s’appelle pas un conflit d’intérêt, je me demande ce que

c’est… Pourtant les médias en parlent peu et préfèrent s’étendre

sur les amis milliardaires de Nicolas Sarkozy. On peut légitimement

nourrir des inquiétudes sur l’avenir de notre pays. Les réformes

engagées depuis 2004 ne font que confirmer sa détérioration et l’on

peut prédire le démantèlement de toutes nos structures sociales et

services publiques d’ici quelques années.

Placé le 28 octobre 2010, par Mecanopolis

.

  

Suppléments:

Olivier Sarkozy au Carlyle Group

Le demi-frère du président de la République française entre à la

direction du sulfureux et influent groupe d’investissement.

Une information discrète, mais d’importance, repérée par le très

intéressant blog French Politics : le Carlyle Group, bien connu de

ceux qui ont vu le pamphlet palmé de Mickael Moore Farenheit 9/11,

vient d’embaucher le demi-frère de Nicolas Sarkozy comme codirecteur

des services financiers du groupe. La dépêche Reuters

cite le co-fondateur du groupe David Rubinstein : "[Olivier] a une

carrière et un réseau incroyables, qui aideront Carlyle à capitaliser

sur les bouleversements dans le secteur des services financiers et

d’étendre notre présence sur cette partie importante et croissante

de l’économie mondiale". La proximité très grande du groupe

d’investissement avec la Maison-Blanche et les lieux de pouvoir

mondiaux n’est pas nouvelle. En revanche, si les membres sont

souvent d’anciens dirigeants de pays ou d’organismes

internationaux, le débauchage de proches de présidents semble

assez nouveau et confirme les moeurs du président français en

matière de séparation des pouvoirs et d’utilisation de l’influence

politique pour des bénéfices privés. Enfin, il est notable que, hormis

quelques courtes (et discrètes) dépêches, aucun grand quotidien

français ne semble estimer l’importance d’une telle information.

par Hobbes _ source:

 

 

Agora Vox

_________________________________

Publié le 28/10/2010 à 16:16 -

 

Le Point.fr

MALAKOFF-MÉDÉRIC - Le frère de

Sarkozy soupçonné de tirer profit de

la réforme des retraites

Par Pauline de Saint Remy

Guillaume Sarkozy, frère aîné du Président, est délégué général du

groupe Malakoff-Médéric, un groupe de retraite complémentaire et

de prévoyance.

Cela pourrait être un parfait cas d'école pour

 

 

la commission sur les conflits d'intérêts

à laquelle participent en ce moment des hommes

politiques de tous bords. Guillaume Sarkozy, frère aîné du

Président, assureur de son état, bénéficierait du soutien indirect de

Nicolas pour croquer le gâteau de la retraite par capitalisation, selon

le site Mediapart

. L'accusation, qui s'appuie sur un certain nombre

de coïncidences troublantes, semble énorme : la réforme des

retraites aurait été calibrée pour "asphyxier le système des retraites

par répartition" et faire les bonnes affaires de Guillaume Sarkozy. En

d'autres termes, les nouvelles mesures d'âge devraient accentuer la

baisse du niveau de pensions publiques, et donc le besoin de

recourir à des assureurs privés. Mais l'affaire est prise très au

sérieux, jusqu'au Parlement, puisque mardi, le député André Gérin

(PCF) a relayé ces accusations à l'Assemblée nationale, provoquant

un léger malaise, peu de temps avant le vote de la réforme.

Retour sur les faits. Délégué général du groupe Malakoff-Médéric,

un groupe de retraite complémentaire et de prévoyance, Guillaume

Sarkozy sera dès janvier 2011 président du conseil de surveillance

de Sevriena (le nom de la société est provisoire), un fonds de

pension à l'américaine, typique d'un système de retraites par

capitalisation. Autrement dit, un fonds d'investissement réservé à

l'épargne salariale et à l'assurance retraite "supplémentaire".

Sevriena est une "joint-venture" - coentreprise - issue d'un

partenariat entre Malakoff-Médéric, et la Caisse nationale de

prévoyance (CNP Assurances), premier assureur de personnes en

France. Or le groupe privé CNP Assurances se trouve être depuis

1991 une filiale de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), un

groupe public, "au service de l'intérêt général et du développement

économique". Pour Mediapart, c'est donc une "alliance contre nature".

"N'importe qui aurait pu parier sur le développement de la capitalisation !" (Malakoff-Médéric) Si Sevriena ne doit entrer en activité qu'à partir de janvier 2011, son existence juridique est déjà actée. Le projet remonte à début 2008, de l'aveu même de Malakoff-Médéric. Et force est de constater que

Sevriena mise sur un marché plutôt porteur, puisque ,avec la baisse

prévue de 8 % du niveau des pensions de retraite en France, le

Conseil d'orientation sur les retraites estime que le marché de la

retraite par capitalisation représentera un pactole de 40 à 110

milliards d'euros par an à horizon 2020. Pour Mediapart, la mise en

oeuvre du projet deux ans avant la réforme des retraites tend à

prouver que ses instigateurs en savaient plus que les autres sur la

réforme mère du gouvernement Fillon, qui favorise, selon eux, le

développement d'un système par capitalisation. "Nous ne

contestons pas les faits, nous en contestons l'interprétation",

martèle Yann Charron, directeur général adjoint chez Malakoff-

Médéric. "Il est ridicule d'insinuer que Guillaume Sarkozy aurait

bénéficié d'informations, n'importe qui aurait pu parier sur le

développement de la capitalisation, au regard de l'évolution

démographique du pays !" explique Yann Charron.

Deuxième argument-choc du côté du groupe de prévoyance, qui

s'estime victime d'"amalgame" et de "désinformation" : "La structure

commune (SAS) sera une filiale à 50/50 de CNP Assurances et

Malakoff-Médéric. Nous sommes un groupe paritaire et mutualiste, à

but non lucratif. Et nous continuerons à appliquer les mêmes règles

avec cette filiale, à savoir que les résultats financiers qui reviendront

au groupe Malakoff-Médéric seront réinvestis au seul service de nos

clients." Tout est fait pour ne pas impliquer personnellement le frère

du Président, qui s'abstient de s'exprimer personnellement sur

l'affaire. "Je rappelle que Guillaume Sarkozy est salarié de Malakoff-

Médéric, il n'en est pas actionnaire et encore moins propriétaire,

mais délégué général. Il n'a ni actions ni retraite chapeau ou je ne

sais quoi," rappelle simplement Yann Charron.

Une seule chose est sûre : le "gâteau" de l'assurance retraite

supplémentaire existe bel est bien. La question est de savoir qui va

en profiter. Alors, Malakoff-Médéric, sûr de sa bonne cause, pose la

question : "Est-ce qu'il ne vaut mieux pas, pour le bien de nos

clients, que des acteurs comme nous, paritaires et mutualistes, non

lucratifs, soient également sur ce marché ?"

 

 

Publié dans POLITIQUE

Partager cet article

Repost 0

POINT INFO AVEC MICHEL GOURMEL

Publié le par Patrick Kaczmarek

Dernière minute : Sahara-Occidental.

Appel urgent au soutien d’une lectrice de ce petit journal

Le défenseur des droits de l'homme pacifique : mon mari Ennaâma ASFARI co-président du CORELSO a été enlevé le dimanche 7/11, il serait en détention, avec bien d'autres, à Rabat dans une annexe de la prison ZAKI, lieu de détention exclusivement réservé aux terroristes, pour être ,un jour, déféré lui, un civil ,devant un tribunal militaire ...aucune nouvelle officielle par le gouvernement marocain !

Bien à vous

Envoyer les messages au journal qui transmettra.

 

NDLR 1 : Dans notre édition du 13/11 on peut lire : Naama ASFARI, co-pdt du CORELSO -COmité pour le REspect des Libertés et Droits de l'homme au Sahara Ocidental a été enlevé en avant première dimanche 7/12 /10 à 20H20 au moment où débutaient les assauts de l'armée. Sont particulièrement visés tous les défenseurs de Droits humains, les responsables du "camp de la dignité" et les jeunes qui étaient allés à Tindouf  cette année .....Depuis aucune nouvelle.......

NDLR 2 : Cela confirme que les nouvelles étaient malheureusement exactes ; même si le prénom était, semble-t-il mal orthographié, avec mes excuses.



Sommaire :

 

I) OTAGES

MAM et Sarko en font trop sur « Al Qaeda » et se discréditent

 

II) Karachi-gate

Nicolas Sarkozy était "survolté", "hors de contrôle" : "Amis pédophiles, à demain !"

Karachi-gate ce qu’a dit Charles Millon au juge

Karachigate : "comme un aveu"

Karachi : François Fillon refuse une perquisition à la DGSE

L’affaire Karachi : nouveau scandale à la tête de l’État

Dominique de Villepin a affirmé l’existence de rétro-commissions

 

III) DSK

DSK et Nicolas Sarkozy se sont entretenus à l'Elysée

Strauss-Kahn à gauche, à se plier de rire …

 

IV) Jean-Luc Mélenchon au congrès du PG au Mans (72).

Jean-Luc Mélenchon : Qu'ils s'en aillent tous ! vite, la révolution citoyenne

Le journaliste pleutre qui se présente comme sans peur voir sans reproche

 

V) Monde :

a) Irlande :

Jusqu'à 90 milliards d'euros de soutien forcé, comme la corde soutien le pendu

PIB de l’Irlande est d’environ 135 milliards d’euros.

 

b) Afghanistan. Après 13 ans de guerres, les USA et leurs vassaux partiraient, acceptons-en

L’appel de Karzaï à la réduction des troupes irrite Petraeus

Obama sort d’Afghanistan à reculons ! ! !

OTAN : L'Afghanistan seule face aux talibans en 2014. (Tremblez braves gens)

Les enfants sont plus en sécurité en Afghanistan qu'à Londres, selon un responsable de l'Otan

L'élection de 24 députés Afghans invalidée pour fraude ainsi que ¼ des bulletins de votes

 

c) Israël, Boycott d’Israël, Gaza

Il est désormais interdit de boycotter(*) par circulaire de MAM

(*) Une simple circulaire n’a aucune valeur légale en Droit et encore moins au Pénal

Tentative de destruction d’une exposition photo sur les massacres à Gaza,

Gaz off-shore : un cadeau empoisonné pour Israël et le Liban ?

 

d) Grande-Bretagne. Pour avoir prétendu que les Britanniques "n'avaient jamais été aussi bien lotis" malgré "la soi-disant récession"

 

e) Écologie-Environnement-Nucléaire

3000 villageois indiens font plier leur gouvernement et Areva

Euro-dictature contre les peuples : Polices de tous les pays unissez-vous ! (train d’enfer)

La surpêche a conduit le thon rouge de l'Atlantique au bord de l'extinction



I) OTAGES : MAM et Sarko en font trop sur « Al Qaeda » et se discréditent (°)

Quand le gouvernement ment aux français chaque jour sur tout ce qui est vérifiable, pourquoi ne pas les tromper sur ce qui est invérifiable ? !

MAM à la mémoire courte : La France et les USA savent utiliser des négociations pour faire assassiner les négociateurs (*). Pourquoi ne saisissent-il pas là l’occasion unique de faire assassiner Ben Laden, Sarko en tirerait une gloire éternelle !

- Soit Al Qaeda n’est pas responsable de l’enlèvement ; le 1er gang venu pouvait le faire, Aréva ayant fait « protéger » ses travailleurs avec des gardes désarmés … pour inciter au crime ?

-  Soit l’AQMI n’a pas envoyé ce message, ils l’ont fabriqué à la « piscine » ou ailleurs.

- Soit ils savent que Ben Laden est mort depuis longtemps.

***** En fait Sarko et MAM font cela pour se donner de l’importance, faire croire qu’ils font une politique respectée dans le monde, respectable, capable de gêner Al Qaeda, qu’ils sont dans sa ligne de mire mais qu’ils font face … et effrayer les français et autres peuples crédules en leur faisant croire que cette organisations est énorme.


(*) Rappel : Raoul Rayes assassiné en Équateur le 1er mars 2008 par la Colombie qui était allé la bombarder avec l’aide et la complicité du matériel ultra-sophistiqué fournit par la dictature US. La France est soupçonnée de trahison, ou au moins de légèreté, dans l'assassinat du n°2 des FARC : Raoul Rayes.

Lire : Uribe, les États-Unis et le camouflet à la France

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article53


(°) Le gouvernement fait croire que : « Toute forme de négociation sur ce sujet à l’avenir sera conduite avec personne d’autre que notre cheikh Oussama ben Laden (...) et selon ses conditions (...) ».

Ben voyons ! Ben Laden soi-disant recherché par tous les pays du monde (ou presque) serait en état de négocier par téléphone - ou pourquoi pas pendant qu’on y est - sur place avec le gouvernement français… Et bien sûr sans se faire repérer. Si Ben Laden existait, MAM aurait dû dire OUI, car il se serait fait prendre tant il y a de services de renseignements sur le coup ! Ils perdraient là une occasion unique de le coincer ! Mais comme ils savent qu’il n’existe plus depuis longtemps, ils prennent la posture de l’intransigeance !



II) Karachi-gate : À l’heure où ces lignes sont écrites, il semblerait qu’il y ait un lien entre le Karachi-gate et l’affaire Clearstream (où on retrouve entre-autre les 2 mêmes comiques de l’UMP : De Villepin et Sarkozy). Faute d’information plus concrète, il faudra attendre la prochaine édition pour savoir s’il y a des liens et quelles sont-ils ?


Karachi-gate : Nicolas Sarkozy était "survolté", "hors de contrôle". Il aurait conclu "Amis pédophiles, à demain !" en s’adressant aux journalistes.

Lors d'une réunion informelle avec des journalistes, en marge du sommet de l'Otan à Lisbonne Nicolas Sarkozy aurait eu de vifs propos à l'encontre de l'un d'entre eux, rapportent l'Express.fr et Mediapart.fr.

Visiblement agacé, le chef de l'Etat, interrogé sur l'affaire Karachi, a tout d'abord souligné qu'il avait été présenté à tort comme "trésorier" d'Edouard Balladur pendant la campagne présidentielle de 1995, "vous dites n'importe quoi, vous ne vérifiez rien", aurait-il lancé "la presse raconte n'importe quoi".

Questionné par un second journaliste qui lui précise que son nom figure dans des documents montrant qu'il a donné son aval à la création d'une société-écran luxembourgeoise par laquelle transitaient les commissions, le président aurait alors déclaré "Qui vous a dit ça ? Vous avez eu accès au dossier ? Charles Millon a une intime convictio. Et si moi j'ai l'intime conviction que vous êtes pédophile ? Et que je le dis en m'appuyant sur des documents que je n'ai pas vus..." (°)

Selon des témoins, interrogés par Mediapart, Nicolas Sarkozy était "survolté", "hors de contrôle". Il aurait conclu "Amis pédophiles, à demain !"

L'Express.fr souligne que la conversation a été enregistrée sur le circuit interne du sommet et que l'Élysée aurait fortement insisté pour que les bandes soient effacées. "C'était du off, rien que du off", aurait insisté l'entourage du président. Selon Mediapart, plusieurs journalistes ont eu la possibilité de faire fuiter les sons, mais ont préféré "les écraser".

Source et suite : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20101122.OBS3396/le-derapage-de-sarkozy-contre-un-journaliste-pedophile.html


(°) Karachi-gate ce qu’a dit Charles Millon au juge : Le texte de Médiapart.

« J'ai demandé à mon cabinet d'alerter toutes les directions pour qu'elles procèdent à des vérifications »

NDLR : soit au minimum 6 directions :

État-major des armées, Direction Générale de l’Armement, Direction des Ressources humaines, Terre, Air, Mer

Mais comme il dit toutes, il faut sans doute en ajouter au moins 5 : Gendarmerie, Service des essences, Service Santé des Armées, Direction Générale de la Sécurité extérieur (DGSE, services secrets), Direction de la Protection et de la Sécurité de la Défense (DPSD, Service de Renseignement de la défense)…

Source et suite : http://www.mediapart.fr/club/blog/jean-charles-duboc/171110/karachi-gate-ce-qua-dit-charles-millon-au-juge

NDLR : En clair, l’intime conviction de l’ancien ministre des armées ne se base pas sur un bruit qui court, voir le 1er illuminé venu, comme essaye de le faire croire mensongèrement Sarko, Millon se base sur un faisceau de preuve, sans doute une dizaine de directions de l’Armée ; entre-autre sur des rapports de ses 2 services secrets : DGSE, DPSD ! Ce n’est pas du vent comme essaie de le faire croire Sarko ! ! !


Karachigate: "comme un aveu". Extraits

Le président "reconnaît qu'il existe des documents intéressant l'instruction qui n'ont pas encore été transmis", selon la fille d'une des victimes. L'engagement du président Nicolas Sarkozy de remettre à la justice tous les documents relatifs à l'attentat "sonnent comme un aveu", selon Magali Drouet, fille d'un salarié de la Direction des constructions navales (DCN) décédé lors de l'attentat.

"En expliquant qu'il les donnerait "en temps et heure"(*), il ignore cette séparation des pouvoirs qu'il nous opposait avant pour ne pas s'exprimer sur le dossier"

"On sent de la panique au plus haut niveau de l'État et on ne peut que se réjouir que M. de Villepin sollicite une audition du juge", déclare la fille de Claude Drouet "nos pères ne sont pas « morts pour la France » mais « à cause de la France »"(²) …

Le quotidien révèle en outre la disparition d'"environ 110.000 euros récoltés au lendemain du drame par l'association d'aide aux familles des victimes de l'attentat de Karachi " qui se sont "mystérieusement volatilisés". Seulement 15.000 euros, sur un total de 123.000 euros de dons recueillis, ont été effectivement reversés aux familles

Source et suite : http://www.humanite.fr/20_11_2010-karachigate-comme-un-aveu-458183

(*) Cela fait 15,5 ans que la candidature de Balladur a échoué mais le petit excité toujours pressé n’a pas encore trouvé que c’était « en temps et en heure » de donner les documents !

(²) Pas « morts pour la France » mais « morts à cause de Sarkozy et Balladur » les auteurs du trafic, voir aussi Chirac et De Villepin qui connaissait les risques d’une part et ne voulait pas révéler au grand jour les trafics de Sarkozy et Balladur !


Karachi : François Fillon refuse une perquisition à la DGSE

Le juge Renaud Van Ruymbeke avait sollicité la dé-classification temporaire des locaux de la DGSE pour mener cette perquisition afin de saisir "tout document relatif à l'enquête".

Source et suite : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20101122.OBS3388/karachi-francois-fillon-refuse-une-perquisition-a-la-dgse.html

Sarkozy a des choses à cacher au Juge !


L’affaire Karachi : nouveau scandale à la tête de l’État. Extraits

Dominique de Villepin a affirmé l’existence de rétro-commissions versées à des politiques français en 1994, en lien avec l’attentat de Karachi de 2002. Nicolas Sarkozy, ministre et porte-parole du candidat Balladur en 1995, est visé.

« Il y avait des commissions qui revenaient vers la France vers des personnalités politiques ou non politiques qui, elles, étaient totalement illégales », a déclaré Dominique de Villepin, qui a indiqué sa volonté d’être entendu par le juge Renaud Van Ruymbeke en charge du dossier Karachi pour lui confier ce qu’il sait.

Source et suite : http://www.humanite.fr/21_11_2010-l%E2%80%99affaire-karachi%E2%80%89-nouveau-scandale-%C3%A0-la-t%C3%AAte-de-l%E2%80%99%C3%A9tat-458257



III) DSK


DSK et Nicolas Sarkozy se sont entretenus à l'Elysée mercredi 17/11/10. De cette rencontre, on retiendra les compliments du président du FMI au chef de l'État, sur le programme "ambitieux" de la France au G20.

Source et suite : http://www.lepost.fr/article/2010/11/20/2311557_dsk-rencontre-royal-que-se-sont-ils-dit.html

NDLR : il s’agit toujours de détruire les acquis de 1945 et 1968 !


Strauss-Kahn à gauche, à se plier de rire … envoi B. Lamirand. Extrait.

(…) le matin met son masque de gauche pour aller à France-Inter et un autre de droite pour aller déjeuner chez le "nanisé" de l'Elysée, montre que ce personnage n'est que le camelot de la bourgeoisie;  et comme un vieux proverbe le dit : qui s'assemble se ressemble.

Avis aux gogos qui se sont fait roulé dans la farine par Sarkozy avec le " travailler plus pour gagner plus ". Avec Strauss-Kahn ce sera "travailler plus pour le roi de Prusse".

À bon entendeur salut.

Source et suite : http://ber60.over-blog.com/article-strauss-kahn-a-gauche-a-se-plier-de-rire-61407015.html



IV) Jean-Luc Mélenchon au congrès du PG au Mans (72).

Compléments d’infos sur le congrès et autours : http://www.humanite.fr/search/sinequa_search/M%C3%A9lenchon/seven_days


Jean-Luc Mélenchon : Qu'ils s'en aillent tous ! vite, la révolution citoyenne. (info Marcel Janvier)

À 59 ans, l'ex-ministre socialiste du gouvernement Jospin a passé l'âge de prendre des gants. Depuis sa rupture avec le PS et son alliance gagnante avec le PCF, le patron du Parti de Gauche est un homme en colère, pourfendant avec la même verve les néolibéraux de tous bords, qu'ils soient de la droite dure comme Nicolas Sarkozy ou du centre-droit comme Dominique Strauss-Kahn. Les médias ont aussi droit à quelques critiques acerbes bien envoyées. Une stratégie revendiquée pour faire triompher les idées de l'autre gauche qu'il entend bien représenter aux élections présidentielles de 2012

Source et suite : http://www.republique-des-lettres.fr/11290-jean-luc-melenchon.php


Le journaliste pleutre qui se présente comme sans peur voir sans reproche !

La Sarthe ayant accueilli le congrès du parti de Gauche de Mélenchon au Mans, La feuille de choux locale, « Le Maine-Libre » qui dit tirer à 50.000 exemplaires (47.000 à 60.000 pendant « les 24 heures du Mans »), à donné la parole à la « Une » pour son éditorial, à un illustre inconnu, introuvable sur Internet : "Gérôme Blaize" mais qui a le grand mérite - pour ses patrons - de manger du Mélenchon à tous ses repas !

Sans aucune preuve, sans aucun argument, il prétend que c’est la mode de s’attaquer aux plus riche et au libéralisme ! ! ! Et que c’est faire preuve de courage de demander des efforts au peuple ! ! ! Bien sûr, dans ces conditions, la tare originelle de Mélenchon est de s’en prendre aux journalistes (qui sont parfait çà va sans dire et n’obéissent qu’à leur conscience) ! Évidemment vu sous cet angle ! Les grands médias sont parfait et Mélenchon, le diabolique, ne doit pas être présenté aux électeurs comme digne d’attention ! ! !



V) Monde :


Irlande :


Jusqu'à 90 milliards d'euros de soutien forcé, comme la corde soutien le pendu(°)

L'Union européenne et le FMI ont répondu favorablement dimanche soir à une demande d'aide appelée à aller jusqu'à 90 milliards d'euros pour l'Irlande (66 % du PIB. NDLR), qui va devenir le deuxième pays de la zone euro à bénéficier cette année d'un soutien (sic ?) après la Grèce.

À Dublin, des manifestants se sont rassemblés devant des bâtiments gouvernementaux pour dénoncer la décision, qualifiée de "honte nationale" par des médias irlandais mais défendue par le Premier ministre Brian Cowen (parti centriste nationaliste NDLR)

Source et suite : http://www.humanite.fr/22_11_2010-irlande-jusqu%C3%A0-90-milliards-deuros-daide-458264

(°) Rappel : L’Irlande n’avait rien demandé


PIB de l’Irlande est d’environ 135 milliards d’euros.

La dette publique 64,0 % en 2009 risque donc passer à 130 % en 2010 ! ! !

Le taux de chômage officiel 13,2 % (mars 2010) va donc exploser, puisque, c’est bien connu, quand un pays s’appauvrit, nos libéraux mettent des quantités de travailleurs au chômage.

Le but n’est donc pas d’enrichir le pays, sinon, il faudrait mettre les chômeurs au travail, mais d’enrichir les riches, en pesant sur les salaires et l’emploi. Et on  ne vous parle pas de la casse des Services Publics qui font saliver les multinationales.


Afghanistan. Après 13 ans de guerres, les USA et leurs vassaux partiraient, acceptons-en l’augure. Rappelons que : Les alliés ont mis 11 mois à chasser d’Europe les Nazis en 1944 et en 13 ans, ils ne comptent pas chasser les Talibans d’un pays de 25 millions d’ha ! Et avec un siècle d’avance des alliés sur les armements de leurs adversaires ! Cherchez l’erreur !

Cette guerre coûte 100 milliards $US par an (2009) aux USA seuls, pour 100 000 soldats US ; l’Afghanistan avait un PIB de 5 milliards US$ avant le coup d’État de Bush et son invasion de l’Afghanistan. Il y a en tout 150 000 soldats des forces internationales donc un coût total de cette guerre là de l’ordre de 150 milliards $US par an, soit 30 fois le PIB du pays d’avant guerre, on voit mal l’Afghanistan claquer autant de fric que la coalition dans la guerre ; 658 soldats étrangers ont été tués depuis début 2010, Américains pour plus des deux tiers.


L’appel de Karzaï à la réduction des troupes irrite Petraeus. 16/11/10 Info Gérard G.

Le Haut commandant des forces américaines en Afghanistan, le général David Petraeus, a été frustré par appel du président afghan pour une réduction des interventions militaire dans le pays.

Source et suite en anglais : http://www.marinecorpstimes.com/news/2010/11/ap-karzai-fewer-troops-petraeus-afghanistan-111510/


Obama sort d’Afghanistan à reculons ! ! ! Depuis un an, jusqu’à ces derniers jours, et encore le 09 novembre 2010, il annonçait dans tous les médias du « monde libre » ( ? !) que les USA commenceraient à quitter l’Afghanistan en 2011, avec un retrait de 30 000. hommes. Aujourd’hui on nous parle de 2014. Ce n’est pas tout à fait incompatible, mais on peut avoir des doutes.


OTAN : L'Afghanistan seule face aux talibans en 2014. (Tremblez braves gens) Extraits

Les dirigeants de 50 pays, dont ceux de l'Otan, sont réunis samedi à Lisbonne pour donner leur aval au retrait d'une majorité de leurs soldats d'Afghanistan d'ici quatre ans, à mesure que la responsabilité des combats sera transférée à l'armée afghane…

"Mais, a prévenu (M. Rasmussen secrétaire général de l'Alliance atlantique), il ne doit pas y avoir de doute sur notre engagement. L'Afghanistan restera un partenaire stratégique" et "nous resterons aussi longtemps que nécessaire pour terminer le travail"…

Source et suite : http://www.humanite.fr/20_11_2010-otan-lafghanistan-seule-face-aux-talibans-en-2014-458185

La présence de gaz naturel doit être surveillée comme l’huile sur le feu !

Complément d’info : http://www.rtbf.be/info/monde/etats-unis/afghanistan-b-obama-promet-des-renforts-mais-retrait-en-2011-165943


Les enfants sont plus en sécurité en Afghanistan qu'à Londres, selon un responsable de l'Otan. 22.11.10

«Les enfants sont probablement plus en sécurité ici [à Kaboul] qu'à Londres, New York ou Glasgow ou de nombreuses autres villes». C’est ce qu’affirme le haut représentant civil de l'Otan en Afghanistan, Mark Sedwil, dans une interview qui doit être diffusée lundi sur la chaîne pour enfants de la BBC

«À Kaboul et dans les autres grandes villes, il y a en fait très peu de bombes», a précisé Mark Sedwill. Selon lui, la plupart des enfants vivent en sécurité, même dans des bastions des talibans comme Kandahar.

Source et suite : http://www.20minutes.fr/ledirect/626517/monde-les-enfants-plus-securite-afghanistan-londres-selon-responsable-otan


L'élection de 24 députés Afghans invalidée pour fraude ainsi que ¼ des bulletins exprimés après 9 ans de guerre totale ! (NDLR lors de la préparation de RAS on en était à 21, l’annonce officielle est maintenant 24)

KABOUL (Reuters) - Vingt et un candidats élus aux législatives afghanes du 18 septembre, soit un sur dix, ont été disqualifiés pour fraude, a annoncé dimanche la Commission des plaintes électorales (ECC)

Les 21 candidats dont l'élection est invalidée ne pourront pas faire appel de cette décision, a déclaré Ahmad Zia Rafat, l'un des cinq membres de l'ECC.

"En raison d'irrégularités, de l'usage de faux bulletins de vote et de l'influence de responsables provinciaux(°), qui se sont traduits par des fraudes électorales, nous avons décidé d'invalider les votes en leur faveur"

Sept des candidats disqualifiés étaient des députés sortants et l'un d'eux, Ashmat Khalil Karzaï(*), est cousin germain du président Hamid Karzaï

FRAUDE EN TOUTES RÉGIONS

L'ECC, mise en place par l'Onu pour surveiller le processus électoral, remettra la liste des candidats écartés à la Commission électorale indépendante (CEI)

Plus de 6.000 plaintes ont été adressées à l'ECC. La CEI, qui supervisait les élections, (seulement 40 % de votants) avait invalidé - de plus - près du quart des 5,6 millions de suffrages exprimés (reste donc 30 % de votes valables).

La CEI fait elle-même l'objet d'une enquête du parquet général pour fraude électorale.

L'an dernier, au premier tour de l'élection présidentielle, la commission des plaintes électorales avait annulé un tiers des voix en faveur du président Karzaï ! ! !

Source et suite : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20101121.REU4904/l-election-de-21-deputes-invalidee-en-afghanistan.html

(°) Si ne fonction de l'influence de responsables provinciaux, voir des médias on annulait les élections en France pour fraude … il n’y aurait plus une élection valide depuis des lustres

(*) On n’imagine pas en France qu’un tribunal puisse annuler l’élection d’un Sarkozy !


c) Israël, Boycott d’Israël, Gaza


Il est désormais interdit de boycotter(*) Info Jean-Michel C.

La Chancellerie a eu cette idée extraordinaire selon laquelle tout appel au boycott des produits d’un pays n’était qu’une «provocation publique à la discrimination envers une nation»...

Par BENOIST HUREL Secrétaire général adjoint du Syndicat de la magistrature.

 

On a les victoires qu’on peut : Michèle Alliot-Marie a, il y a quelques mois, par une simple circulaire (*), commis un attentat juridique d’une rare violence contre l’un des moyens les plus anciens et les plus efficaces de la contestation des États par les sociétés civiles, à savoir le boycott. Le 12 février, la Chancellerie a eu cette idée extraordinaire selon laquelle tout appel au boycott des produits d’un pays n’était qu’une «provocation publique à la discrimination envers une nation», punie d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Le ministère demande aux procureurs de la République d’assurer une répression «ferme et cohérente» de ces agissements

On peut rappeler les actions de ce type dans l’histoire : boycott du Royaume-Uni en 1930 initié par Gandhi contre la colonisation, boycott de l’Afrique du Sud dans les années 70 par les militants antiapartheid, boycott, à la même époque, par la communauté homosexuelle américaine d’une marque de bière qui refusait d’embaucher les gays ou, plus récemment, boycott des produits chinois par les soutiens de la cause tibétaine et des produits israéliens par les militants palestiniens… Pour l’ex-garde des Sceaux, il ne s’agit pas là d’entreprises de protestation et d’émancipation, souhaitables en démocratie, mais d’associations de malfaiteurs en vue d’attenter à la bonne marche du commerce, donc du monde…


(*) une simple circulaire ; MAM est surdiplômée en droit (elle est entre-autre docteur en droit depuis 1973) ; elle sait parfaitement qu’une circulaire n’a aucune valeur légale en Droit(*) et encore moins au Pénal que partout ailleurs. Elle a fait cela « SANS AUCUNE BILLE » pour que les Procureurs s’acharnent sur les pacifistes de BDS et autres. Jusqu’ici cela a valu à nos camarades pas mal d’ennuis.

Si le ministère été débouté dans une affaire : Alima Boumediene-Thiery, sénatrice (les Verts), une autre semble avoir eu la conclusion inverse.

Il est regrettable que Benoit HUREL ne dise pas cela ; peut-être est-ce évident pour lui ? Peut-être ne veut-il pas appeler publiquement à cela, mais fait en sorte que cela soit compris de ses lecteurs : des professionnels très avertis qui ne peuvent l’ignorer ?

(*) Une circulaire ne peut uniquement qu'expliquer en détails les textes, en aucun cas elle ne peut rajouter un élément de doit, ni en contrainte ni en autorisation ni en supprimer ... elle est automatiquement déclarée illégale si elle est déférée aux Juges ... Tous : Juge Judicaire qu'il soit Pénal ou Civil ou Juge administratif.

Cette circulaire devrait être attaquée devant les tribunaux par tous les camarades poursuivis !

Son annulation, pourraient peut-être calmer un peu ces procureur devenus zélés sous-préfets ! Ou du moins casser publiquement des bases juridiques des poursuites (Soi-disant juridiques serait plus exacte)


Tentative de destruction d’une exposition photo sur les massacres à Gaza,

Musée d’Art Moderne à Paris : défendons l’exposition sur les massacres commis dans Gaza

La Ligue de défense Juive (LDJ) a tenté dimanche de détruire une exposition photo sur les massacres à Gaza, au Musée d’Art Moderne de Paris, et le CRIF réclame la fermeture de cette exposition.

Face à ces attaques, menaces et pressions, il est indispensable que nous allions le plus nombreux possible visiter cette expo photos dès mardi matin 23 novembre (ouverture à 10 H après la fermeture hebdomadaire du lundi), et encourager la direction du musée à ne pas céder à ces méthodes intolérables.

Appliquant le mot d’ordre lancé par le CRIF, une trentaine de voyous dont certains (mais pas tous) encagoulés et munis de casques de moto ont attaqué dimanche en début d’après-midi le Musée d’Art Moderne de Paris (11 Avenue Wilson, 7016 - Paris - M° Iéna ou Alma-Marceau, ligne 9), pour tenter de détruire une exposition photographique consacrée aux massacres d’Israël de décembre 2008 - janvier 2009 dans la bande de Gaza

Source et suite : http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=9711

Complément d’info, Juif.org

Fermée dimanche après une manif, une expo photo sur Gaza va rouvrir mardi

Source et suite : http://www.juif.org/blogs/29661,gaza-les-photos-qui-derangent-le-musee-d-art-moderne-de-paris.php


Gaz off-shore : un cadeau empoisonné pour Israël et le Liban ? Info Gérard G.

L’État hébreu et le pays du Cèdre se disputent aujourd’hui un trésor au fond de la mer Méditerranée, une gigantesque nappe de gaz et de pétrole mise à jour en juin par un groupe israélo-américain. Mais à qui appartient ce gisement providentiel ? Analyse d’une découverte miraculeuse déjà contaminée par la provocation politique

Source et suite : http://www.contre-feux.com/international/gaz-off-shore-un-cadeau-empoisonne-pour-israel-et-le-liban.php


d) Grande-Bretagne. Pour avoir prétendu que les Britanniques "n'avaient jamais été aussi bien lotis" malgré "la soi-disant récession". Un conseiller de David Cameron : Lord Young, a été démis de ses fonctions.

Ancien ministre au Commerce et à l'Industrie de Margaret Thatcher au début des années 80, Lord Young, 78 ans, a suscité un tollé à la suite d'une interview jeudi au Daily Telegraph dans laquelle il minimisait les sacrifices des Britanniques en termes d'emplois et de niveau de vie exigés par le grand capital.

Source la Presse : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/11/19/97001-20101119FILWWW00479-gb-cameron-se-separe-d-un-conseiller.php

Cela traduit surtout que le gouvernement britannique est inquiet de sa politique au service du grand capital, et à peur qu’au moindre dérapage tout s’effondre !

Dommage qu’en France, quand on nous répète tous les jours dans les grands médias que l’on est si bien dirigé par un génie, tous ces gens là ne soient pas licenciés … et le génie avec. Ou quand on nous dit que la réforme des retraites est juste, etc… et à chaque mensonge … On peut rêver !


e) Écologie-Environnement-Nucléaire


3000 villageois indiens font plier leur gouvernement et Areva (info Marcel Janvier)

Lq NPCIL (Nuclear Power Corporation of India Ltd) projette d’acheter six réacteurs nucléaires non encore testés à la compagnie française AREVA. Ce type de réacteurs n’est en fonctionnement nulle part dans le monde. Des inspecteurs européens et US ont détecté plusieurs failles sur le réacteur et aucun d’entre eux n’approuve sans réserve le modèle. Pour protéger l’Inde des risques liés à ces réacteurs nucléaires, signez la pétition de Greenpeace au Premier ministre Manmohan Singh

Source et suite : http://www.michelcollon.info/3000-villageois-indiens-font-plier.html

Jail Bharo Andolan ("protestez en remplissant les prisons") est une des tactiques de combat non-violente inventées par le Mahatma Gandhi dans la lutte pour l'indépendance de l'Inde. C'est devenu une forme de protestation très courante en Inde


Euro-dictature contre les peuples : Polices de tous les pays unissez-vous ! (train d’enfer)

Un policier est intervenu sur le territoire allemand contre des manifestants qui tentaient de stopper le train convoyant des déchets nucléaires. Un avocat a porté plainte pour « usurpation de fonctions »

Le ministère français de l’Intérieur a confirmé la présence de deux fonctionnaires de police entre Goehrde à Karwitz, précisant qu’ils étaient là « en tant qu’observateurs ». « Lors d’un contrôle d’identité faisant suite à une agression contre un des deux fonctionnaires français par des manifestants, les policiers fédéraux allemands se sont retrouvés en difficulté. Le policier français leur est venu en aide dans une situation d’urgence », a expliqué un porte-parole de la place Beauvau. La même version a été délivrée par le ministère allemand de l’Intérieur.

Or, selon le traité de Prüm, signé en 2005 … un policier est autorisé à porter son uniforme et son arme de service dans tout autre pays signataire. Il peut également utiliser son arme

Source et suite : http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve475


La surpêche a conduit le thon rouge de l'Atlantique au bord de l'extinction. L'industrie multimilliardaire qui exploite l'espèce est contrôlée par de puissants cartels et des gouvernements complices. Mais un immense appel citoyen pourrait permettre l'adoption d'un plan de sauvetage pendant le sommet mondial qui a débuté hier. Demandons une action urgente pour sauver le thon rouge et l'avenir des écosystèmes marins :


La fin du thon rouge Info de Francis G.

Le thon rouge est menacé de disparition. Ce poisson majestueux est au coeur de la chaîne alimentaire marine - sans lui, les écosystèmes océaniques pourraient s'effondrer. Mais le sommet crucial qui a débuté hier à Paris pourrait être l'occasion unique d'obtenir un plan vital pour la survie de l'espèce - si nous nous mobilisons partout dans le monde.

Source et suite : http://www.avaaz.org/fr/tuna_at_risk_2/?vl

Compléments d’infos :

Grande majorité des Français pour interdire la pêche au thon en zone de frai, AFP

http://www.romandie.com/infos/news2/101115164154.lv4rf06n.asp

La biodiversité marine bousculée par la guerre du thon, PlacePublique.fr :

http://www.place-publique.fr/spip.php?article5663

Engagement du groupe Mitsubishi en faveur du thon rouge à la veille de la réunion de la CICTA (en anglais) :

http://www.avaaz.org/mitsubishi_statement_tuna

NDLR : On n’est pas forcé d’être d’accord sur tout ce que fait Avaaz, mais certaines infos semblent intéressantes.

Publié dans INFOS DIVERSES

Partager cet article

Repost 0

LA COREE NOUS CONCERNE TOUS

Publié le par Patrick Kaczmarek

Madame, Monsieur,

L'Association d'amitié franco-coréenne (AAFC) vous écrit aujourd'hui car elle relaie une pétition en faveur de la signature d'un traité de paix dans la péninsule coréenne.

Comme vous le savez, la guerre de Corée a éclaté il y a 60 ans, le 25 juin 1950, et s'est achevée par un simple accord d'armistice le 27 juillet 1953. Aucun traité de paix n'a été signé depuis, laissant la péninsule coréenne divisée et "techniquement" en état de guerre.

Le 19 septembre 2005, au cours des pourparlers à six sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne, les deux Corée, les Etats-Unis, la Chine, la Russie et le Japon ont pourtant publié une déclaration affirmant la nécessité de conclure un traité de paix et d'établir une structure de paix en Corée.

Prenant au mot ces six pays, des spécialistes et des juristes sud-coréens ont rédigé en 2008 un projet de traité de paix pour la Corée.

L'organisation civique sud-coréenne Solidarity for Peace and Reunification of Korea (SPARK, www.spark946.org/bugsboard/lee/mj_english_doing.htm) s'attache à faire connaître ce projet de traité, et a lancé une pétition qui sera transmise aux gouvernements des quatre pays concernés : la République de Corée, la République populaire démocratique de Corée, les Etats-Unis d'Amérique et la République populaire de Chine.

Au 18 novembre 2010, cette campagne a permis de recueillir 35.632 signatures à travers le monde, selon le bilan établi par SPARK consultable à l'adresse
cafe.daum.net/peaceagreement/7nll/577 (en coréen).

De son côté, l'Association d'amitié franco-coréenne a traduit en français le projet de traité de paix sur son site Internet : www.amitiefrancecoree.org/article-a-quoi-ressemblerait-un-traite-de-paix-en-coree-54496784.html

La version française du projet de traité de paix et la pétition qui l'accompagne sont aussi téléchargeables à partir de l'adresse
sd-1.archive-host.com/membres/up/176667751418375409/Petition_Traite_de_Paix.pdf).

Suite à l'intervention de l'AAFC, le député Jean-Jacques Candelier (GDR, Nord) a posé le 17 août une question écrite au gouvernement français (questions.assemblee-nationale.fr/q13/13-86612QE.htm) et a déposé
le 13 octobre à l'Assemblée nationale une proposition de résolution estimant urgent un traité de paix en Corée (http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion2856.asp).

Dans la péninsule coréenne et dans ses environs immédiats, certaines des armées les plus puissantes du monde se font face avec les armes plus destructrices. La paix en Corée nous concerne donc tous tant elle est essentielle pour la paix mondiale. Elle est aussi la condition d'une réunification indépendante et pacifique de la Corée, à laquelle aspirent les Coréens du Sud, du Nord et de la diaspora qui souffrent de la division de leur pays.

Nous serions heureux que cette initiative en faveur de la paix - et de la dénucléarisation - dans la péninsule coréenne puisse être relayée par le Mouvement de la Paix, et nous nous tenons à votre disposition pour toute information complémentaire.

Les noms des signataires de la pétition, avec mention de leur organisation éventuelle, ville et pays, sont à envoyer

par courrier à l'AAFC, c/o CILRECO, 119 rue Jean Jaurès, 92320 Châtillon,

par mél à l'AAFC, amitiefrancecoree@gmail.com,

ou directement par mél à SPARK, spark946@hanmail.net
.



Recevez, Madame, Monsieur, nos plus cordiales salutations.

Association d'amitié franco-coréenne (AAFC)
www.amitiefrancecoree.org

Publié dans PAIX

Partager cet article

Repost 0

A LA RENCONTRE DES PERSONNALITES QUI ANIMENT NOTRE VIE CULTURELLE: PHILIPPE LELEU.

Publié le par Patrick Kaczmarek

Publié dans CULTURE

Partager cet article

Repost 0

MAX, L'EPILOGUE : LE CLIP AU THALASSA

Publié le par Patrick Kaczmarek

Publié dans FAITS DE SOCIETE

Partager cet article

Repost 0

PUREE! ALLEZ VOIR JEAN LARVOR SUR NUITS BLANCHES

Publié le par Patrick Kaczmarek

Publié dans CULTURE

Partager cet article

Repost 0

L APRES MAX, L'EPILOGUE : LE DIAPORAMA

Publié le par Patrick Kaczmarek

Publié dans CULTURE

Partager cet article

Repost 0

Collectif national contre les franchises, pour l’'accès aux soins partout et pour tous, et pour une sécurité sociale solidaire

Publié le par Patrick Kaczmarek


Payer plus pour être soigné moins : ça suffit !

Le collectif national contre les franchises, pour l’'accès aux soins partout et pour tous et pour une sécurité sociale solidaire vous invite à une conférence de presse le vendredi 19 novembre 2010 à 11H00 au Lieu-Dit, 6 rue Sorbier Paris 20ème.

Le collectif national contre les franchises, pour l’'accès aux soins partout et pour tous et pour une sécurité sociale solidaire alerte sur le niveau de restrictions aux soins atteint aujourd'hui.
Les différentes réformes, les plans de financement de la Sécurité Sociale successifs, la loi HPST font qu’'aujourd’'hui des personnes de plus en plus nombreuses sont en difficultés d’'accès aux soins dans notre pays

·         pour des raisons financières avec l'’augmentation continue du reste à charge

·         par l’'éloignement géographique des structures de soins lié aux fermetures dans les hôpitaux de proximité,

·         par la limitation de l’'offre de soins dans des territoires désertés par les professionnels de santé

 

·         en psychiatrie, par les restructurations des structures de secteur qui s’'accompagnent de projets de soins ambulatoires et d’'accueil contraints comme une alternative portant atteinte aux libertés publiques et à l’'humanité du soin psychique.

 

·         par une tarification sous-cotée des soins qui conduisent à l’'abandon des activités non rentables par les directions d’'établissement : services IVG, maladies infectieuses...

 

·         par les freins mis, pour des raisons de basse politique, à l’'accès  à l’'aide médicale d’'État, qui excluent des soins nombre d'étrangers sans titre de séjour, freins totalement inefficaces en termes d’'économies mais lourds de conséquences en termes de santé publique.

 

Le collectif national contre les Franchises appelle  à se mobiliser et à engager des actions communes comme le 19 novembre à Bordeaux et Toulouse auprès des Agences Régionales de Santé et contre la politique gouvernementale.

Payer plus pour être soigné moins : ça suffit !

A l’'opposé de cette politique, des organisations membres du collectif national contre les franchises proposent une Plate Forme promouvant une conception solidaire de la santé et de l’'accès aux soins qui sera présentée lors de cette conférence de presse.

 

Contacts : collectif-national-contre-les-franchises@orange.fr

Annick Flageollet : 06 61 30 84 03 et Françoise  Nay : 06 07 89 06 57

                    
Plate-forme du Collectif national contre les franchises, pour l’accès
aux soins partout et pour tous et pour une sécurité sociale solidaire

Nous sommes pour :
- une protection sociale basée sur le principe « chacun cotise selon ses moyens et reçoit selon ses besoins », gérée par
les salariés eux-mêmes, ouverte à toute la population, financée par la cotisation sur tous les salaires et autres éléments de
rémunération, d’autres financements comme la taxation des revenus financiers devant être débattus ;
- une évolution vers la suppression de tous les restes à charge ;
- la prise en charge de la dépendance dans le cadre de la sécurité sociale ;
- un système public de santé (incluant les soins primaires, la prévention, l’information, la lutte en amont ontre les causes
des maladies), développé sur tout le territoire, doté de moyens suffisants pour répondre aux besoins de toute la population,
s’appuyant sur des hôpitaux et maternités de proximité ;
- un secteur psychiatrique public coordonnant et assurant la continuité des soins.
- la définition démocratique des besoins de la population associant usagers, professionnels, élus sur un même plan
d’égalité ;
- l’augmentation du nombre de professionnels de santé formés, un haut niveau de recrutement et l’exigence d’une répartition
équilibrée sur tout le territoire ;
- une recherche publique indépendante ;
- un contrôle public des laboratoires pharmaceutiques.
Nous demandons la suppression :
- des franchises et autres forfaits dont le forfait hospitalier ;
- des dépassements d’honoraires et du secteur optionnel ;
- du déremboursement des médicaments ;
- des restrictions sur les Affections de Longue Durée (ALD), la Couverture Maladie Universelle (CMU) et l’Aide Médicale
d’Etat (AME) ;.
- de la tarification à l’activité (T2A) .
Nous refusons :
- tout transfert de prestations de l’assurance-maladie obligatoire vers les complémentaires;
- les exonérations de la part patronale des cotisations sociales ;
- la taxation des indemnités des accidentés du travail ;
- les suppressions d’emplois hospitaliers, les fermetures d’activités et de services dont la disparition programmée de 182
blocs opératoires supplémentaires ;
- le démantèlement de la psychiatrie publique et toute instrumentalisation sécuritaire de celle-ci;
- que l’hôpital soit géré comme une entreprise.
Nous exigeons :
l’abrogation de la loi HPST.
Act up Sud-Ouest, AMDi 71, CADAC, Collectif «La santé n’est pas une marchandise», Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité, Convergence nationale des collectifs de défense et de développement des services publics, COSS 33, Ensemble pour une santé solidaire, La Santé Un Droit pour Tous, Les Sans Rien, Résistance sociale, UFAL, UNGMS; FSU, USAP-CGT, Syndicat de la Médecine Générale, Syndicat National des Professionnels
de Santé au Travail, SUD santé sociaux, Union Syndicale de la Psychiatrie, Union syndicale Solidaires,
Les Alternatifs, FASE, NPA, PCF, PCOF, PG

Publié dans SANTE

Partager cet article

Repost 0

Un ministre de la Défense engagé pour le désarmement nucléaire

Publié le par Patrick Kaczmarek

 

            « La récente nomination d’Alain Juppé au poste de Ministre de la Défense ouvre des perspectives intéressantes pour une participation effective et approfondie de la France au processus de désarmement nucléaire mondial » constate xxx, dirigeant du Mouvement de la Paix.

            Nul n’ignore la déclaration d’octobre 2009 (cosignée par MM. Alain Juppé, Michel Rocard, Bernard Norlain et Alain Richard) dans laquelle Alain Juppé appelait la France à prendre part à cette dynamique souhaitée « par une vaste majorité des peuples de la planète. »[1]

 

            « […] la réussite de la non-prolifération est une nécessité première pour la paix, et elle repose sur des initiatives urgentes et beaucoup plus radicales des cinq puissances nucléaires reconnues par le traité de 1968. Elles doivent engager un processus conduisant de manière planifiée au désarmement complet, y associer pleinement les trois puissances nucléaires de fait, écarter tout projet de développement d'arme nouvelle, prendre plus d'initiatives et de risques politiques pour surmonter les crises régionales majeures. »2

Nous pouvons donc attendre et exiger du nouveau ministre de la Défense de conduire la France à œuvrer pour un calendrier de désarmement nucléaire ; de mettre un terme au programme du nouveau missile M-51 et des têtes nucléaires qui l’équiperont. Programmes qui engloutissent chaque année des milliards d’euros au détriment de la satisfaction des besoins sociaux tels que la santé et l’éducation.

            Alors que le Premier Ministre et le Président de la République martèlent sans cesse qu’ils sont à la tête d’un Etat en faillite, que les Français doivent faire des efforts, le budget de la Défense se voit allouer une somme de 31 milliards d’euros dont 16 milliards pour l’armement nucléaire. « La priorité politique ne doit-elle pas être de répondre aux difficultés sociétales d’un peuple ? » s’indigne xxx.

 

            Nous appelons M. Juppé à peser de tout son poids pour engager la France sur la voie de la raison et de la sagesse en la remettant sur les rails du désarmement nucléaire. Cela est possible si l’on en croit la déclaration commune d’octobre 2009 : « Un mouvement stratégique majeur peut être en train de s'engager. Les obstacles prévisibles sont cependant massifs : l'attachement aux acquis de puissance de l'establishment politique et militaire aux Etats-Unis, la méfiance devant le changement des dirigeants russes et chinois, les stratégies régionales de l'Inde, du Pakistan et d'Israël, la difficulté d'obtenir la renonciation de la Corée du Nord et de l'Iran. »3 La France n’apparaît pas au rang des obstacles massifs à cette dynamique. Pourtant, depuis plusieurs années, elle fait figure de mauvais élève tant par son positionnement lors du TNP 2010 que par ses discours sécuritaires, arrogants et à contre courant de la dynamique initiée par Obama et les ONGs abolitionnistes.

            « M. Juppé peut infléchir cette tendance anachronique et dépourvue de discernement de la France en agissant activement en faveur d’une convention d’élimination des armes nucléaires telle que celle promue par le collectif ICAN» fait remarquer xxx.



[1] 2 3 Déclaration « Pour un désarmement nucléaire mondial, seule réponse à la prolifération anarchique, MM. Juppé, Norlain, Richard et Rocard », Le Monde, 14 octobre 2009

Publié dans POLITIQUE

Partager cet article

Repost 0

APPEL AU SOUTIEN: TROP C'EST TROP

Publié le par Patrick Kaczmarek

Le préfet de la Somme et de la Picardie a décidé de récidiver pour expulser Valérian MAROYAN en GEORGIE (voir, en pièce jointe,  la photo de Valérian au cours du parrainage républicain du 9 juillet 2010, aux côtés de son épouse, de sa mère et de son parrain Didier CARDON, Vice Président du Conseil Régional de Picardie) , puisque nous en sommes à sa troisième arrestation en 3 mois! .

Libéré 2 fois grâce à votre soutien,  il est, cette fois-ci enfermé au Centre de Rétention Administratif de la ville de PLAISIR dans le département des YVELINES depuis 15h, ce mardi 16 novembre 2010.

 Il a été arrêté, au faciès, au seuil de la porte de son médecin à Amiens , lundi 15 novembre, par les policiers du commissariat de la ville d’AMIENS, sans pouvoir prévenir sa famille ni son propre avocat !

 

Merci d’envoyer dans les meilleurs délais, la lettre ci-dessous aux 2 adresses e-mail (celle du Préfet de la Somme et de la Picardie + un membre de la préfecture des la Somme) afin d’éviter (croisons les doigts) l’expulsion de Valérian MAROYAN (voir en pièce jointe, le soutien du Conseil régional à l’occasion du parrainage républicain de la famille MAROYAN le 9 juillet dernier) .

Bien entendu vous pouvez modifier la lettre à votre guise…

 

 

     Bien à vous

Pour le RESF* de la Somme 

Bertille et Marcel DEKERVEL

 

 

Réseau Education Sans Frontières de la Somme

 

*RESF de la Somme : Avec le soutien de : Ligue des Droits de l’Homme, SUD-Education, FCPE, Léo-Lagrange, Entraide Protestante, FSU, CGT-Education, SGEN-CFDT, UNSA-Education,Union départementale CGT, Union syndicale "Solidaires", UNEF, l'ASMA, l’Union pour la Dignité des Chômeurs, ATTAC, Confédération Paysanne, Ligue de l'Enseignement, Mouvement de la Paix, Compagnie de théâtre « Charnière », Femmes Solidaires, Association « Vie Brisée », Association de lutte contre l’illettrisme« CARDAN », Espéranto 80, Femmes en Mouvement, Compagnie de théâtre « Les BEN’ARTS », Coordination des Artistes et Intermittents du Spectacle en Lutte en Picardie, les CEMEA de Picardie, Etudiants Musulmans de France, Fédération Syndicale Etudiante, Journal « ch’Fakir », la CIMADE, SUD-Santé Sociaux, Association d’Ethno-Psychanalyse, Association « Faites de la résistance », Nouvelle Afrique, Association de théâtre « La Roue Libre », Assciation « Culture, Animation, Prévention, Sports », Association Générale des Etudiants de Picardie »…

Contacts : tel 06 31 91 08 07, E-mail : resfsomme@gmail.com, Site : http://resf.amiens.free.fr et www.educationsansfrontieres.org

 

 

 

Adresse d’envoi du courriel:  

courrier@somme.pref.gouv.fr;

lena.cojan@interieur.gouv.fr

 

NOM : …………………………….

Prénom :…………………………

Ville :……………………………….

Qualité éventuellement :…………………………

Date : ……………………….

 

Monsieur le Préfet de la Somme et de la Picardie,

Je, soussigné(e), sollicite de votre bienveillance pour ne pas expulser Valérian MAROYAN. En effet, il vient d’être, à nouveau, arrêté (cela fait la 3ème fois en 3 mois !!), le 15 novembre alors qu’il était sur le seuil de la porte de son médecin, par les agents du commissariat d’Amiens, mis en garde à vue sans pouvoir contacter son propre avocat, ni sa famille. Inquiète de son absence, sa famille l’a apprise, plus de 12 heures plus tard, en téléphonant elle-même au commissariat. Depuis le 16 novembre, il est actuellement mis en détention au Centre de Rétention Administratif de la ville PLAISIR dans le département des Yvelines en vue d’une expulsion vers la GEORGIE…

Pour mémoire, l’ensemble de la famille MAROYAN a fui la GEORGIE au cours de cette dernière décennie, les premiers enfants (David MAROYAN et son épouse Zina) dés 2002, les suivants (Valérian et Gayané, son épouse et ses parents (Temgiz et Zeïnada), non sans avoir résisté en tant que minorité yézide (minorité kurde non musulmane). Dans leur résistance, ils ont eu leur domicile incendié et ont été constamment menacés. Actuellement sans papiers, ils sont en très mauvais états de santé respectifs (suivi psychiatrique pour les uns, opération du cœur, opération de la tyroïde, amputation de membre pour les autres…)

Depuis les marques de solidarité se sont multipliées: La ville de LONGUEAU a parrainé David et Zina MAROYAN en 2008, et le 9 juillet 2010, c’est le Conseil Régional de Picardie qui a décidé de parrainer Valérian MAROYAN, le frère de David ainsi que ses parents en rappelant ainsi le droit de ces personnes à être traitées avec humanité et à pouvoir vivre parmi nous dans la République Française compte tenu de la maltraitance qu’elles ont subie.

C’est pourquoi, je serais reconnaissant de bien vouloir tout mettre en œuvre pour permettre à Valérian MAROYAN de recouvrer au plus vite la liberté, de retrouver sa famille et de pouvoir se soigner et vivre dignement comme citoyen français.

 

Dans l'espoir d'une issue positive, je vous prie d’agréer, Monsieur le Préfet,, l’expression de mon attachement au respect des Droits de l’Homme et l’expression respectueuse de mes salutations républicaines.

Publié dans FAITS DE SOCIETE

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>