Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

DEFICIT SECURITE SOCIALE

Publié le par Patrick Kaczmarek

L'ASSURANCE MALADIE

50 secondes de lecture à couper le souffle.

Pour combler le déficit de la sécu, nos chers gouvernants ont trouvé que le mieux, c'était encore de nous faire payer...

a - Dorénavant, sur une consultation médicale, nous versons 1 euro,

b - Nous sommes restreints lors de nos arrêts maladie ...

c - Nous devons consulter un généraliste avant de voir un spécialiste ...

d - Pour tout traitement de plus de 91 euro, nous en sommes de 18 euro de notre poche,

e - Taxe de 0,50c sur les boites

f - etc

Toutes ces mesures sont destinées à combler le fameux trou qui est à ce jour de 11 milliards.

 

Or, savez-vous que :

1°) Une partie des taxes sur le tabac, destinée à la Sécu , n'est pas reversée. 7.8 milliards

2°) Une partie des taxes sur l'alcool, destinée à la Sécu , n'est pas reversée.3.5 milliards

3°) Une partie des primes d'assurances automobiles destinée à la Sécu , n'est pas reversée 1. 6 milliards

4°) La taxe sur les industries polluantes destinée à la Sécu , n'est pas reversée 1,2 milliards

5°) La part de TVA destinée à la Sécu n'est pas reversée. 2.0 milliards

6°) Retard de paiement à la Sécu pour les contrats aidés 2.1 milliards

7°) Retard de paiement par les entreprises 1.9 milliards

En faisant une bête addition, on arrive au chiffre de 20 milliards d'euros.

Conclusion : si les responsables de la Sécu et nos gouvernants font leur boulot efficacement et honnêtement, si chacune des institutions reverse ce qu'ils doivent chaque année , les prétendus 11 milliards de trou seraient aujourd'hui 9 milliards d'excédent!!! !.

Ces chiffres ne sont pas inventés vous pouvez les consulter sur le site de la sécu ; ils sont issus du rapport des comptes de la Sécu.

Si les pouvoirs publics, qui nous harcèlent au quotidien de messages publicitaires afin de consommer des fruits et légumes, étaient vraiment convaincus qu'il nous faut consommer 5 fruits et légumes par jour pour sauver notre santé et donc l'assurance maladie, ils supprimeraient la TVA sur ces produits !

N'oubliez pas d'avoir une petite pensée sur l'achat, à la hate, des 90 millions de doses de Tamiflu par le ministère de la santé publique, quand on sait que la grippe A n'est pas plus mortelle et dangereuse pour vous et moi que la grippe saisonnière classique.

Hélas on ne peut en dire autant des dommages collatéraux potentiels qui existent réellement dans les adjuvants que contiennent les vaccins!!! Quel sera le coût de cette opération, que la sécu va supporter une nouvelle fois, lorsque le gouvernement sera décidé à dédramatiser la situation !!!

Cordialement.

Evelyne DUBIN Secrétaire Générale Adjointe au Directeur Général Institut National du Développement Local Avenue Michel Serres BP 32 47901 AGEN Cedex 9 tél : 05.53.48.06. 74 mob: 06.72.19.53. 50 mail: e.dubin@indl.fr

VOUS AUSSI, SOYEZ RESPONSABLES : TRANSFEREZ CE MESSAGE A TOUS VOS CONTACTS, ILS ONT LE DROIT DE SAVOIR !!!

A force de tourner, il s'affichera peut-être un jour sur l'écran d'ordinateur d'une tête pensante, d'un député, ministre, censé passer son temps à gérer l'argent des contribuables et à le dépenser de manière responsable, sans créer de déficit. Alors, avec courage, il pourra (pourquoi pas ne pas rêver..), dénoncer au parlement ces débordements connus, aujourd'hui, de toutes et tous !!!

Publié dans SANTE

Partager cet article

Repost 0

POURQUOI JE NE VEUX PAS ME SOUMETTRE AU TEST ADN

Publié le par Patrick Kaczmarek

Déclaration de Philippe Galano Militant communiste et élu

Pourquoi je refuse le prélèvement ADN. 
Licencié pour délit de manifestation en 2003 pour défendre les retraites, condamné pour avoir défendu mon emploi, les lois de sécurité intérieure de N.Sarkozy m’imposent désormais de me soumettre au prélèvement d’ADN. Après une procédure judiciaire de 7 ans, une condamnation pour « séquestration » à  3 mois de prison avec sursis et  20 000 € d’amende, j’ai décidé de ne pas me soumettre à ce prélèvement que je juge dégradant, dangereux pour la démocratie, stigmatisant les militants syndicaux comme des criminels en puissance. Je n’accepte pas que l’on puisse aujourd’hui en France banaliser ce que l’on appelle communément la criminalisation du mouvement social et à travers cela la condamnation à de lourde peines, des militants, des syndicalistes.

 

Pour l’avoir mûrement réfléchi avec la CGT mon syndicat d’appartenance et le PCF des Pyrénées Orientales, j’ai décidé de ne pas me soumettre à ce prélèvement qui nous déshonore.  Je suis déterminé à témoigner sur la place publique de la gravité de la situation, de mon indignation sur les faits qui conduisent aujourd’hui au fichage généralisé des syndicalistes, des militants politiques et associatifs qui résistent.  Je refuse d’accepter de me soumettre à ce prélèvement comme je refuse la condamnation qui m’a été infligée pour avoir occupé le bureau de la direction des ASF en 2003.

 

Cette période trouble et à la fois très dure pour bon nombre d’entre nous,  n’empêche pas ce gouvernement et le Medef d’en profiter pour remettre en cause l’ensemble de nos solidarités. Face à cela,  il nous faut en découdre publiquement pour montrer l’absurdité de cette politique et la dangerosité des lois qui criminalisent les mobilisations sociales, en délit de solidarité, en délit d’occupation d’entreprise, en délit de manifestation sur la voie publique, au même titre que n’importe quel délit crapuleux. En refusant de se soumettre au prélèvement d’ADN chaque syndicaliste, chaque militant condamné, est passible de 12 à 24 mois de prison ferme et de 18 à 30 000€ d’amende : Comment pourrions-nous accepter que l’on puisse emprisonner des syndicalistes dans l’exercice de leur fonction au pays des droits de l’Homme ?

 

Pour toutes ces raisons, nous devons obtenir le retrait de cette loi liberticide et sécuritaire qui menace et déshonore notre démocratie.  Menons ensemble ce combat !

 

Philippe Galano

 

 

La pétition peut être signée en ligne en cliquant sur le lien :

http://www.66.pcf.fr/La-democratie-est-en-danger.html 

Publié dans FAITS DE SOCIETE

Partager cet article

Repost 0