Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Emploi-sécurité-formation

Publié le par l'équipe du blog

Une vie sans chômage et sans précarité ?


Précarité=Régression sociale=Pauvreté


Le retour à Germinal ?

undefined

 


Le chômage massif, la généralisation des emplois précaires et plus généralement la précarisation qui se généralise dans le monde du travail et dans l’ensemble de la société, entraînent des conséquences dramatiques pour une part croissante de notre peuple.
La régression sociale se généralise, et les jeunes d’aujourd’hui ont le triste privilège d’être la première génération vivant plus mal que leurs parents.
Cela est inacceptable et le premier devoir des forces de gauche est d'agir pour  y remédier, de permettre que chacune et chacun puisse construire sa vie dans la sécurité.


Une sécurité nouvelle possible et nécessaire
 
Cette sécurité nouvelle est devenue possible et nécessaire, avec les nouvelles technologies de la révolution informationnelle et leurs exigences de changements répétés des activités et des techniques, de formation continue tout le long de la vie pour chacun, de formidables économies de travail dans l'industrie, et les dérives d'une mondialisation non maîtrisée avec des concurrences sauvages et non des coopérations.
C'est ainsi qu'a été avancée, dès 1996, la proposition d'un système de Sécurité d'emploi ou de formation dans le Parti communiste français, puis celle d'une Sécurité sociale professionnelle par la CGT, et enfin une Sécurisation des parcours professionnels par tous les syndicats, ou dans les partis de gauche et même aussi de droite.
 
Au PS et à droite des promesses démagogiques
 
Mais si le slogan de « sécurité sociale professionnelle » est repris dans le PS et a été un des thèmes de la campagne de Ségolène Royal ou celui de  « sécurisation des parcours professionnels» par Nicolas Sarkozy, cela correspond de leur part à des promesses démagogiques, tout en exprimant la force des aspirations nouvelles.
En effet, sans des objectifs, des pouvoirs et des moyens financiers
radicalement nouveaux, il s'agit toujours de mesures de petites aides sociales publiques, plus ou moins étendues, pour tenter de faire supporter la précarisation généralisée et le chômage massif, au lieu de leur suppression progressive.
 
 
Sécurisation de l’emploi et de la formation
 
La sécurisation de l'emploi et de la formation consiste à progresser vers un système de sécurité d'emploi ou de formation par des transformations et créations de droits, institutions et moyens contre les différentes formes d'insécurité de l'emploi et de la formation. 
Il s'agirait tout particulièrement de remplacer de plus en plus le passage par la case chômage, par un essor considérable des activités de formation longue et bien rémunérée,
avec des mesures contre les contrats précaires, les licenciements et pour des créations nouvelles massives d'emploi. 
Un système de sécurité d'emploi ou de formation, qui est à construire progressivement, concerne une sécurité et de choix d'activité pour chacune et chacun, soit en emploi soit en formation, avec une rotation d'activités professionnelles et sociales, sans passage par le chômage qui serait éradiqué, avec une mobilité de promotion pour tous à l'opposé de la précarité. Cela signifie le passage d'un emploi à un autre sans interruption du chômage, ou le passage d'un emploi à une formation pour revenir par la suite à un meilleur emploi, ou encore le passage à une activité sociale reconnue, avec une continuité de droits sociaux et de bons revenus en progression, pour une mobilité de promotion dans une sécurité d'activités professionnelles ou sociales, permettant l'éradication du chômage et de la précarité. 



 

Des mesures immédiates pour lutter contre la précarité, pour commencer à aller vers la sécurité professionnelle. 

Le CDI doit être la règle générale

Le recours à l'intérim doit être réglementé et limité Un pourcentage maximum de salariés intérimaires doit être fixé par la Loi. 
 

Des indemnités au niveau des salaires précédents pour ceux qui traversent contre leur gré une période sans emploi

Le temps partiel imposé doit être interdit. Le refus de travailler à temps partiel ne doit pas être discriminatoire à l'embauche, ni prétexte à rupture du contrat de travail.

Dans la Fonction Publique, l'emploi statutaire est la règle et les emplois précaires sont résorbés rapidement. La loi doit fixer les échéances de résorption.

Interdiction de se servir abusivement des emplois d'insertion ou des emplois tremplins pour entretenir la précarité.

Aucune embauche ne doit se faire en dessous du SMIC Mettre fin à la situation de travailleur pauvre Porter le SMIC à 1500 € bruts, tout de suite, pour 35 heures et revaloriser les grilles de salaires

Interdire vraiment toute discrimination à l'embauche

Favoriser le retour à l'emploi au moins au niveau de qualification précédent. Pas de sanction pour refus d'accepter n'importe quel emploi. 

Création d'emploi pour suppléer au poste du salarié en formation. 

Mettre fin aux exonérations de cotisations sociales et patronales 

Interdire les licenciements dans les entreprises qui font du profit 

Des droits pour les syndicats, les salariés et les citoyens 

Agir contre les délocalisations Taxer les réimportations et utiliser ces fonds
pour redynamiser l'emploi 

Créer un service public pour l'emploi se substituant à l'existant pour mettre en oeuvre le système emploi sécurité  formation


Publié dans POLITIQUE

Partager cet article

Repost 0

Démocrate et pluraliste

Publié le par l'équipe du blog

Aux élections présidentielles de 2002, Patrick Kaczmarek , alors conseiller régional communiste, avait dans un souci de démocratie et afin de respecter la diversité de la gauche, parrainé la candidature d’Olivier Besancenot.
 

Publié dans POLITIQUE

Partager cet article

Repost 0

Question à Patrick Kaczmarek

Publié le par L'équipe du blog

 
 
Alain Fremaux rédacteur du blog pose une question à Patrick kaczmarek :
 De tous les combats que vous avez menés des quels êtes vous le plus fier ?

Patrick Kaczmarek :
undefined

"
Je suis un enfant de 68 et je ne renie rien de cette influence. J’ai adhéré au PSU en octobre 68 à l’age de 16 ans. Je quitte le PSU pour le PC en mai 74. 



Je suis fier de trois choses :

1)     j’ai rédigé dans les années 77-78 une brochure avec un économiste Stanislas Ampigny. Elle s’intitulait « la Santé : un enjeu de classe ». On y posait les problèmes de santé en des termes nouveaux. L’analyse y était Marxiste et pertinente, elle prévoyait hélas le délabrement de la santé et le démantèlement de la protection sociale malgré de fabuleux progrès scientifiques.

2)     J’ai participé au début des années 80 à l’aventure chaleureuse des radios associatives dites « libres » en dirigeant pendant sept ans Radio Lafleur avec plus de cent bénévoles. Une aventure que De Robien a asphyxiée en supprimant la subvention municipale. C’était à la fois de la créativité et de l’éveil à l’expression. Certains ont eu en tant qu’animateurs et auditeurs l’occasion de découvrir l’information scientifique, le jazz mais aussi un autre visage de l’accordéon et de la variété. C’était ludique et convivial. Ce fut mon apprentissage de la diversité de la libre expression et du respect de chacun.

3)     Mais aussi et surtout j’ai été membre du Bureau National du Mouvement de la Paix. Nous avons certainement été parmi les premiers à mettre sur rail des trains pour participer à des manifestations monstres à paris. J’ai travaillé à la coordination de grandes initiatives européennes en organisant des comités de Lille à Lyon, de Rennes à Strasbourg. J’ai travaillé avec Jacques Le undefinedDauphin sur l’OTAN. Je me suis inscrit dans la mouvance d’une nouvelle Culture de Paix. On oublie trop souvent que nous avons remporté des victoires importantes en matière de désarmement ne serait-ce que la destructions des Pershings et des SS20

                                                                                                  
En conclusion je vous dirais que je mène encore un combat qui m’enthousiasme même si il est difficile : c’est participer à la construction d’une société nouvelle en combattant l’exploitation de l’homme par l’homme."

Publié dans POLITIQUE

Partager cet article

Repost 0

Patrick kaczmarek a participé à la réalisation de l'union de la gauche à Amiens

Publié le par l'équipe du blog

Patrick Kaczmarek membre de la direction de section du PCF à Amiens a participé à la dynamique de l’union à gauche aux municipales en tentant de faire reconnaître l’importance, l’intégrité et l’expérience des communistes.
 

 


Ici avec trois des candidats communistes sur la liste d'union aux élections municipales d'Amiens

Publié dans POLITIQUE

Partager cet article

Repost 0

Patrick KACZMAREK témoignera au procès en faveur de François RUFFIN

Publié le par l'équipe du blog

 


Patrick KACZMAREK témoignera au procès en faveur de François RUFFIN. Il se démarque, et en a parlé à l’auteur, des louanges dithyrambiques de certains à l’égard du livre « Quartier Nord » d’autant qu’il en connaît parfaitement sa population beaucoup plus diversifiée que l’on croit. Néanmoins il mêle sa voix à tous ceux qui refusent que s’exercent des pressions sur un auteur.
 
 
 

Publié dans FAITS DE SOCIETE

Partager cet article

Repost 0

Patrick KACZMAREK au côté des salariés de Goodyear

Publié le par Patrick kaczmarek

Patrick Kaczmarek a apporté son soutien aux travailleurs en lutte de l'entreprise Goodyear


undefined

Defendre les emplois c'est aussi s'opposer à leurs suppressions

Publié dans FAITS DE SOCIETE

Partager cet article

Repost 0

Lu dans le Courrier Picard du 29 janvier 2008

Publié le par l'équipe u blog

undefined

article1.jpg

Partager cet article

Repost 0

Patrick KACZMAREK sur Lafleur.blog

Publié le par Patrick kaczmarek

" ce qui est interessant c'est le personnage  qui dénote avec les schémas classiques de la politique..."  écrit Blaise sur le site Lafleur. blog, une approche originale  du candidat Patrick KACZMAREK
Pour lire l'article sur Lafleur.blog cliquez sur le lien :

lafleur.blog.20minutes.fr/

Partager cet article

Repost 0

René CAROUGE avec Patrick KACZMAREK

Publié le par Patrick kaczmarek

undefined
René CAROUGE, 
ancien Conseiller Général du Canton
et Conseiller Général honoraire

avec Patrik KACZMAREK  NOTRE CANTON DOIT RETROUVER UN CONSEILLER GENERAL DE GAUCHE


Les 9 et 16 mars prochains auront lieu les élections cantonales.
Dans notre canton, Patrick KACZMAREK est candidat pour porter haut et fort les valeurs de la gauche : démocratie, justice, solidarité, fraternité.
Une seule chose compte : l'intérêt du canton et de ses habitant(e)s.
Patrick KACZMAREK bien connu sur Amiens et l'agglomération fut Conseiller régional de 1998 à2004. Il a fait preuve de sa compétence et de son savoir faire.
Médecin toujours  à l'écoute. Chacun(e) a pu apprécier ses qualités de coeur, de dévouement, d'intègrité, d'honnêteté et son indépendance d'esprit.
En 2008, la majorité du Conseil Général de la Somme peut changer et après des décennies d'une gestion de droite, privilègiant les intérêts des plus fortunés, la gauche peut devenir majoritaire.
Avec Françoise VIS, Directrice de Centre de loisirs, habitante de Rivery, comme suppléante, indicustablement, les électrices et les électeurs du canton, ont à leur disposition, le tandem utile et efficace pour la défense de leurs intérêts.
 C'est pourquoi je vous appelle, dès maintenant, à leur réserver le meilleur accueil, lorsqu'ils se présenteront à vous et à leur accorder votre soutien et votre voix.
Les 9 et 16  mars prochains. Electrices et électeurs de gauche, dans votre diversité, socialistes, communistes, progressistes, syndicalistes, ensemble, unis, nous devons dire assez à la majorité de Droite et choisir le seul vote utile et efficace pour que le canton retrouve sa prospérité.
Dès le 1er tour, pas une voix ne doit manquer à Patrick KACZMAREK et Françoise VIS.
Seul l'intérêt du canton et de ses habitant(e)s doit compter.

 
Ensemble, dans notre diversité, unis et rassemblés avec Patrick KACZMAREK et Françoise VIS,nous gagnerons.           
                        
                                                       René CAROUGE

Partager cet article

Repost 0

Débat sur l'IVG en Picardie avec le Docteur Kaczmarek et Femmes solidaires

Publié le par L'équipe du blog

Le docteur Patrick Kazmareck, résponsable du centre orthogénique du CHU de Picardie à Amiens, recevait les membres de l'association Femmes solidaires pour les informer sur la situation de l'IVG en Picardie.

Vous pouvez visionner ce débat intégralement sur le site Presse picarde libre en cliquant sur le lien suivant :


presse-libre-picarde.over-blog.com

Publié dans FAITS DE SOCIETE

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>