Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ETOUVIE FERMETURE DU CENTRE COMMERCIAL SIMPLYMARKET

Publié le par Patrick Kaczmarek

Publié dans FAITS DE SOCIETE

Partager cet article

Repost 0

les news de Femmes solidaires

Publié le par Patrick Kaczmarek

Chères Ami(E)s Bonjour,
Voici les nouveautés publiées sur le site Femmes solidaires depuis 2 jours

Brèves

Harcèlement sexuel : Femmes solidaires hier au Sénat

Publié le 12 juillet 2012

Femmes solidaires était présente hier au Sénat, alors que la loi sur le harcèlement sexuel était en discussion. Reprise des débats ce soir à partir de 17h45.
Pour info : l'article de l'Express qui mentionne notre association

Lire

Publié dans POLITIQUE

Partager cet article

Repost 0

Bilan de la manif du RESF Amiens du 4 juillet en soutien à Hayastan, Telman, Léa, Assia...

Publié le par Patrick Kaczmarek

Bilan de l’entrevue Préfecture de la Somme avec le RESF Amiens, suite à la manif du 4 juillet (18 à 19h)

 

Lors de l’audience en soutien à Hayasta, Telman, Léa, (qui viennent de recevoir une « Obligation à Quitter le Territoire Français » au prétexte qu’elles et il peuvent se soigner dans leur pays (ces personnes étaient régularisées au titre de la santé, avec le droit de travailler) et Assia (qui attend le droit de travailler depuis octobre 2011) avec M.LAVIELE, nouveau Directeur de Cabinet du préfet de la Somme, de M.BELLE, Chef de cabinet et du RESF Amiens (Françoise Demangeon et Hayastan Gasparyan (sa filleule), Michel Ravailhe et Marcel Dekervel), nous avons développé la nécessité, pour eux, de rester en France, notamment : 

 

1). GASPARYAN Hayastan, qui a dû fuir son pays, l’Arménie, en 2007, en raison des discriminations subies (intimidations et menaces de mort du fait de son origine Azérie et du passif suite au conflit d’Azerbaïdjan avec l’Arménie…). Régularisée depuis plusieurs mois au titre de la santé, il lui est impossible de retourner en Arménie malgré l’OQTF (Obligation à Quitter le Territoire Français) en date du 24 mai 2012. Elle s’est beaucoup investie (afin de rester en France) pour apprendre le Français à l’association « CARDAN », pour  valider son expérience professionnelle d’institutrice (diplôme de niveau III reconnu français) et dans ses divers engagements (Croix Rouge, Emmaeüs, Secours Catholique…), à tel point qu’elle a obtenu (après une préparation d’un BTS de Conseillère en Insertion Professionnelle) un emploi de « Médiatrice » (du 1er/04/2012 au 31/12/2014) à l’association « Femmes en Mouvement ». Elle maintenant habite dans un logement social et paye ses charges…Elle a été parrainée de manière républicaine par Claude GEWERC, Président du Conseil Régional de Picardie et Françoise et Etienne DEMANGEON. La manifestation du 4 juillet et votre soutien a payé puisque le 9 juillet, la préfecture vient de faire savoir qu’elle revient sur sa décision de l’expulser… Elle pourra continuer de travailler comme médiatrice, avec une régularisation au titre de salariée…

 

2). KANOYAN Telman, qui a dû fui son pays, l’Arménie en 2007, avec sa mère (veuve depuis 2000, son mari ayant été assassiné) en raison de leurs origines Yézides (origines ayant provoqué de fortes ségrégations). Régularisé depuis plusieurs mois au titre de la santé, il lui est impossible de retourner en Arménie malgré l’OQTF. Il s’est beaucoup mobilisé pour rester en France au travers de stages d’observation en milieu professionnel, de contrats d’insertion (Amiens Avenir Jeunes) et d’animation (BAFA aux CEMEA), non sans apprendre le Français au CARDAN. Travaillant à la Citadelle de la ville d’Amiens en Contrat d’insertion, il a obtenu, pour commencer avec la ville d’Amiens, un poste de « collecteur d’ordures ménagères » pour ce mois d’août 2012, avec promesse d’autres postes de remplaçants. Hélas les représentants du préfet trouvent que l’engagement de la mairie d’Amiens n’est pas assez conséquent, exigeant, pour Telman, un CDI. Le RESF avait beau expliqué que, partout, l’embauche d’une personne se faisait progressivement (un CDD au départ pour tous), rien n’y a fait, le Préfet maintient, pour le moment, l’OQTF. RESF Amiens se propose de protester au plan national (lettre à la Présidence de la République, députées de la 1èer et 2ème circonscription d’Amiens et aux collectivités territoriales)…

 

3). MABOTA Léa, née en 1970 au Congo-Zaïre, qui a dû fuir son pays en 2007, après avoir été battue et emprisonnée comme opposante au régime présidentiel. Régularisée depuis plusieurs mois au titre de la santé, il lui est impossible de retourner au Congo-Zaïre malgré l’OQTF (Obligation à Quitter le Territoire Français) qu’elle vient de recevoir… Elle avait obtenu un emploi à « Ménage Services », qu’elle vient de perdre en avril 2012 suite à l’OQTF. Elle a été parrainée, de manière républicaine, par Sibylle LUPERCE et Lucien FONTAINE, Maire Adjoint de la ville d’Amiens. Malgré les explications du RESF, d’un emploi sur un long terme, les représentants du Préfet estiment que ce type d’emploi est un emploi « aidé », donc ne rentrant pas dans la Loi (Etre régularisé au titre de salarié, c’est avoir un emploi privé de 35h en CDI d’au moins un an !). Il maintient donc l’OQTF… RESF Amiens se propose de protester au plan national (lettre à la Présidence de la République, députées de la 1èer et 2ème circonscription d’Amiens et aux collectivités territoriales)…

 

4). RAAD Assia, née en Algérie, qui  est venue en France poursuivre des études en Gestion (Master II) et vient d’obtenir un poste pour une première expérience professionnelle à l’hôtel « Alsace-Lorraine » d’Amiens Elle souhaite une régularisation par le travail (dossier déposé, la première fois, le 25/10/2011, puis à nouveau le 23/04/2012, toujours en attente d’une réponse. Silence des représentants du Préfet, malgré la circulaire (N° NOR :INTV1224696C) du nouveau Président de la République qui demande de « faciliter la délivrance d’un titre de séjour ». Bref, la vitesse de tortue employée pour répondre à ce type de dossier faisait craindre le pire : grâce à la manif du 4 juillet et votre soutien, la réponse vient de « tomber » en ce 11 juillet : OK pour la régularisation au titre de salarié, le patron de l’hôtel « Alsace-Lorraine » d’Amiens l’attend toujours !!!

 

La ténacité du RESF a payé pour nos 2 amies (Hayastan et Assia)…

Pour la défense de Telman et Léa, nous écrivons dés ce W.E, à Monsieur le Président de la République, 1er Ministre, Ministre de l’Intérieur, Députée de la 1er et 2ème circoncription de la Somme et collectivités territoriales pour exprimer notre colère encore présente…

 

Bien à vous

Pour RESF Amiens

 

Françoise DEMANGEON, membre de la CIMADE, Michel RAVAILHE, membre de la FSU, Marcel DEKERVEL, membre de la LDH et SUD-Education

 

Merci à Jean Marie FAUCILLON pour ses photos ici présentes et sur le site : http://amiensebouge.canalblog.com/albums/h_h__resf_manifestation_du_4juillet_2012_amiens/index.html

Pour mémoire, Trésor LONGE-MAWATE et Artak, DAMLAKIAN, arrêtés début juillet à Amiens, sont de retour du CRA de Mesnil Amelot, suite à la défense de RESF Amiens en lien avec la CIMADE. Dossiers de leur régularisation à suivre …

Publié dans POLITIQUE

Partager cet article

Repost 0

LE POINT SUR LA T2A

Publié le par Patrick Kaczmarek

SSR: la mise en oeuvre de la T2A reportée à 2016 (DGOS)

(Par Caroline BESNIER)

PARIS, 29
juin 2012 (APM) - La bascule vers la tarification à l'activité (T2A) du secteur des soins de suite et de réadaptation (SSR) sera effective en 2016, a annoncé vendredi à l'APM la direction générale de l'offre de soins (DGOS).

Un comité de pilotage sur le chantier T2A en SSR a eu lieu
jeudi avec notamment la direction générale de l'offre de soins (DGOS), l'Agence technique de l'information sur l'hospitalisation (Atih) et les fédérations hospitalières.

La DGOS a indiqué qu'à partir de 2016, le passage à la T2A suivra "un déploiement progressif, compatible avec les capacités d'adaptation des établissements".

L'entrée en vigueur de cette réforme du modèle de financement était initialement envisagée pour 2008 puis a été repoussée à plusieurs reprises en raison des travaux techniques nécessaires et, depuis plusieurs mois, il était question d'une montée en charge progressive de la T2A à partir de 2013, rappelle-t-on.

Toutes les fédérations ont demandé
jeudi un report du lancement de la T2A et ont fait part de leurs critiques sur le modèle proposé et le projet de classification de l'activité en SSR (cf APM CBPET002 et APM CBPFK005).

S'agissant de la période 2013-16, la DGOS a précisé que le financement actuel des SSR (prix de journée) entrera dans une "phase transitoire, tenant progressivement et davantage compte de l'activité médicale des établissements".

"L'évolution des modalités de financement intégrera au fur et à mesure les enseignements issus de l'expérimentation d'outils nouveaux (description de l'activité, classification des prises en charge, notamment) et des données collectées sur plusieurs exercices, cela pour bénéficier du recul et de la robustesse statistique nécessaires".

La DGOS souligne que ces évolutions s'inscrivent dans la continuité des travaux ouverts depuis plus de deux ans.

Elles seront menées "à l'aide d'outils méthodologiques concertés et construits avec le soutien technique de l'Agence technique de l'information sur l'hospitalisation (Atih), validés par l'ensemble des parties prenantes -dont les fédérations hospitalières- et mis en oeuvre par les établissements, à l'issue de formations préalables".

La DGOS précise que la nouvelle nomenclature des actes de soins de suite et de réadaptation (SSR), appelée catalogue spécifique des actes de rééducation et réadaptation (Csarr) (cf APM CBPD6003), sera généralisée "courant 2013".

Elle "permettra de mieux décrire la nature des activités médicales, paramédicales et d'accompagnement social réalisées par les établissements, tandis que se poursuivront les travaux relatifs à l'élaboration de la classification des prises en charge, base du futur modèle de financement".

Des participants au comité de pilotage ont précisé à l'APM que le Csarr devrait être utilisé par les établissements au plus tard à partir du 1er juillet 2013. Ce délai devrait laisser davantage de temps pour la formation des professionnels et l'adaptation des logiciels.

Les fédérations se sont réjouies du report du lancement de la T2A, du délai accordé pour l'utilisation du Csarr et de la relance du dialogue et de la concertation avec le ministère de la santé sur le chantier de la T2A en SSR.

Pour la campagne tarifaire 2013, des participants ont précisé à l'APM que la dotation des établissements continuerait à être modulée à partir de l'indice de valorisation de l'activité (IVA), introduit lors de la campagne 2009.

Il pourrait y avoir un peu de modulation sur les plateaux techniques et sur les molécules onéreuses ainsi que par rapport à des paramètres qualitatifs à définir, a indiqué à l'APM la Fédération de l'hospitalisation privée des soins de suite et de réadaptation (FHP-SSR). Elle a toutefois observé que jusqu'à présent, la modulation était très faible et ne permettait pas de compenser l'augmentation des charges et la stagnation des tarifs.

La DGOS rappelle par ailleurs que les visites de conformité des établissements SSR, réalisées par les agences régionales de santé (ARS), s'achèveront en 2012.

UNE T2A A LA SEQUENCE ET NON PLUS AU SEJOUR

Par ailleurs, les fédérations ont salué un "changement de paradigme" car la T2A devrait désormais être construite non plus au séjour mais à la séquence, dans le cadre d'un parcours de soins.

La FHP-SSR a mis en garde contre un risque d'hospitalocentrisme dans la définition des parcours de soins car les structures SSR publiques sont souvent intégrées à l'hôpital, contrairement à celles du privé. Elle demande un traitement égalitaire entre les structures publiques et privées.

La Fehap, qui porte également la voix de la Croix-Rouge lors des comités de pilotage, a insisté sur le grand désarroi qu'avait provoqué le projet de classification car il avait défini une tranche d'âge allant 0 à 18 ans, trop large pour prendre en compte la spécificité des prises en charge, notamment celle des très jeunes enfants.

La Fédération hospitalière de France (FHF) a demandé à avoir le contour des différents compartiments du modèle (activité; missions d'intérêt général -MIG-; plateaux techniques et ateliers d'appareillage; molécules et dispositifs médicaux onéreux). "Les travaux sur les MIG, malgré des demandes des professionnels, se sont limités à trois sujets très ciblés, les sujets majeurs que sont la coordination, la réinsertion, l'inscription de l'offre de soins sur le territoire n'ont délibérément pas été abordés lors des travaux préparatoires".

La FHF souhaite que les travaux sur la T2A en SSR s'inscrivent en cohérence avec la révision du modèle MCO (médecine, chirurgie, obstétrique) et tiennent compte des limites identifiées en termes de coopération et de parcours du patient.

Pour la Fehap, il faudrait créer une MIG (mission d'intérêt général) pour les activités très spécialisées de SSR pédiatriques.

Elle demande aussi une précision sur la prise en charge des coûts des prestations interétablissement, notamment entre court séjour et SSR, et que les structures de SSR puissent développer l'hospitalisation à temps partiel même si elles ne peuvent pas augmenter par ailleurs le volume de leur activité

 

 

Publié dans SANTE

Partager cet article

Repost 0

Comment la survivante d'un viol peut changer l'Afghanistan

Publié le par Patrick Kaczmarek

À 18 ans, Lal Bibi a été kidnappée, violée, torturée et enchaînée à un mur pendant 5 jours par un gang de puissants officiers de police afghans. Courageuse, elle fait ce que l’on demande aux Afghanes de ne pas faire: elle se défend. Ensemble, nous pouvons aider Lal Bibi et toutes les femmes afghanes à faire triompher la justice.

Selon des règles culturelles ancestrales, parce qu’elle a été violée, Lal Bibi est "déshonorée" et devrait se tuer – or elle déclare publiquement qu’elle s’y soumettra, sauf si ses violeurs sont traduits en justice. Le système judiciaire afghan échouant systématiquement à poursuivre les violeurs, les principaux suspects de l’affaire Lal Bibi n’ont pas été poursuivis, et les juges espèrent que l’attention de la communauté internationale va retomber. Chaque jour qui passe sans arrestation rapproche Lal Bibi du suicide -- mais il y a de l'espoir.

Ce week-end, les États-Unis, le Royaume-Uni, le Japon et d'autres pays riches devraient promettre 4 milliards de dollars à l'Afghanistan -- l’argent-même qui va payer le salaire des forces de police responsables du viol de Lal Bibi. Seul un tollé international peut confondre les pays donateurs et les pousser à agir, en conditionnant leur aide à une véritable action pour lutter contre les viols et protéger les femmes. Nous n’avons plus beaucoup de temps -- cliquez ci-dessous pour le changement qui peut sauver la vie de Lal Bibi, et notre pétition sera remise directement à la conférence des pays donateurs à Tokyo:

https://secure.avaaz.org/fr/justice_pour_lal_bibi_fr/?bKqGWbb&v=15827

Une coutume locale encore vivace dans certaines régions d’Afghanistan veut que les femmes humiliées par un viol se tuent pour restaurer l'honneur de leur famille et des générations futures. Fait rare, Lal Bibi et sa famille cherchent courageusement à sauver sa vie en essayant d’obtenir coûte que coûte la poursuite des tortionnaires, pour faire changer la honte de camp aux yeux de la société.

La police afghane responsable du viol dépend fortement des financements étrangers qui seront promis ce week-end lors de la rencontre à Tokyo des principaux pays donateurs de l'Afghanistan. Ceux-ci peuvent et doivent exiger que les fonds ne soient pas utilisés pour renforcer une police qui agit dans une effrayante impunité et pour que les policiers protègent les femmes, au lieu de les attaquer!

Des centaines de femmes et de filles partout en Afghanistan sont soumises à une justice tribale, à l’instar de Lal Bibi. Des milliers d'autres retiennent leur souffle en attendant de voir comment le gouvernement afghan et le monde répondront à la jeune fille qui se défend et refuse de mourir en silence. Montrons notre solidarité -- signez et diffusez largement la pétition ci-dessous:

https://secure.avaaz.org/fr/justice_pour_lal_bibi_fr/?bKqGWbb&v=15827

La guerre mondiale contre les femmes est sans répit. Mais notre communauté ne cesse de lutter pour gagner cette guerre. Nous avons réussi à empêcher la lapidation de Sakineh Ashtiani en Iran, et combattu pour rendre justice aux rescapées de viols en Libye, au Maroc et au Honduras. Montrons à tous la force mondiale de notre communauté pour rendre justice à Lal Bibi et à des millions de femmes en Afghanistan.

Avec espoir et détermination,

Dalia, Emma, Alaphia, Ricken, Laura, Antonia et toute l’équipe d’Avaaz


P.S.: Avaaz a lancé le Site de Pétitions citoyennes, un nouveau site épatant qui permet de lancer une pétition en quelques clics sur une cause qui vous tient à cœur. Créez la vôtre en cliquant ici: http://www.avaaz.org/fr/petition/start_a_petition/?do.ps.lal_bibi


POUR EN SAVOIR PLUS:

Afghanistan: des centaines de femmes et de filles emprisonnées pour « crimes moraux » (Human Rights Watch)
http://www.hrw.org/fr/news/2012/03/28/afghanistan-des-centaines-de-femmes-et-de-filles-emprisonn-es-pour-crimes-moraux

Une affaire de viol met la justice afghane à l’épreuve (Radio Free Europe, en anglais)
http://www.rferl.org/content/rape-case-tests-afghan-justice/24604549.html

Une affaire de viol met la police afghane sous les projecteurs (New York Times, en anglais)
http://www.nytimes.com/2012/06/28/world/asia/afghan-rape-case-turns-focus-on-local-police.html?pagewanted=all

L’Afghanistan espère des promesses d’aide de 4 milliards de dollars lors de la conférence en juillet (CNBC, en anglais)
http://www.cnbc.com/id/47900279/Afghanistan_expects_4_billion_in_aid_pledges_at_July_conference

La conférence de Tokyo devrait encourager les pays donateurs, l’Afghanistan doit mieux utiliser les fonds (Reuters, en anglais)
http://www.reuters.com/article/2012/07/02/us-afghanistan-aid-idUSBRE8610CL20120702

Le gouvernement afghan est confiant sur la promotion de sa vision stratégique à la conférence de Tokyo (UNAMA, en anglais)
http://unama.unmissions.org/Default.aspx?tabid=1741&ctl=Details&mid=1882&ItemID=17189

Publié dans POLITIQUE

Partager cet article

Repost 0

Deuxième lettre à Marisol TOURAINE

Publié le par Patrick Kaczmarek

I. Préambule du 03/07/2012

Madame la Ministre,



            Nous comprenons parfaitement que la mise en place de votre équipe doive prendre un certain temps, et que nous ne sommes pas les seuls à vous solliciter, mais nous regrettons profondément votre silence et celui de votre administration à propos de notre lettre du 22 mai 2012 - lettre que nous nous permettons de vous renvoyer.


            Le service public de santé continue à souffrir, avec des responsables d'ARS ou d'Hôpitaux qui font comme s'il n'y avait eu aucun changement politique. Pire, les terribles restructurations, avec leurs effets néfastes pour les structures concernées (hôpitaux, maternités, structures psychiatriques, centres de santé, et centres IVG...) et pour l'accès égalitaire et solidaire aux soins et à une santé de qualité, continuent comme sous l'ère sarkozyste. C'est à n'y rien comprendre, et nos comités nous alertent sans cesse de continuelles et/ou nouvelles atteintes, tant à Vire, Belfort-Montbéliard, Montluçon, Toulouse, La Seyne-Toulon, centres mutualistes de Paris, de Marseille et des Bouches du Rhône, Pertuis, Maternité du Belvédère de Mont Saint Aignan, Creil-Senlis, Briançon, Lure-Luxeuil, Auch, Charleville Mézières, Castres, Périgueux, La Martinique, Tarbes, Nantes, Saint Denis, Mantes, Poissy Saint Germain, Nanterre, Fontainebleau, Lannemezan, Hayange, Bordeaux, La Réole... pour ne prendre que quelques exemples récents.


            Nous espérons une réponse de votre part.

            En attente de celle ci nous vous nous vous renouvelons l’expression de notre profond attachement au maintien et au développement d'un service public de santé solidaire, accessible pour toutes et tous, partout sur notre territoire.


Lure le 03/07/2012
Pour le Conseil d'Administration de la Coordination, tenu le 22 juin à Paris, son président
Michel ANTONY


II. Lettre du 22/05/2012

Madame la Ministre des Affaires sociales et de la Santé
sous couvert de Monsieur le Premier Ministre
sous couvert de Monsieur le Président de la République

 

Objet : remarques et demande d'audience



            Nous nous félicitons du résultat des Élections présidentielles qui a conduit au départ de Nicolas SARKOZY et de toute son équipe. La politique en matière de santé, menée pendant toutes ces dernières années, a contribué à déstabiliser l'hôpital public, à privatiser la santé et à supprimer tant de services publics de proximité absolument indispensables.


            Nous espérons fortement que le nouveau gouvernement auquel vous appartenez rétablira et renforcera la primauté du service public de santé, redonnant ainsi aux habitant(e)s de notre pays un accès aux soins et à une santé de qualité, pour toutes et tous, partout et à toute heure - ce qui est loin désormais d'être le cas.


            Nous regrettons cependant qu'il n'y ait pas un ministère spécifique concernant la santé, tant les problèmes la concernant sont multiples, et les aggravations et urgences de plus en plus prégnantes.


            Dans l’esprit de l’Appel du 2 avril 2011 « Notre Santé En Danger » (signé par toute la gauche politique), nous espérons que vous saurez concrétiser ces revendications et donner un signe fort à toutes et tous qui rêvent enfin d'un changement profond dans ce domaine et dans d'autres, avec particulièrement en ce qui concerne la Coordination nationale :

- La suppression de loi HPST et des lois sécuritaires de la psychiatrie.

- La fin des dépassements d'honoraires (puis des autres restes à charge) en commençant par supprimer toute place du privé dans l'hôpital public.

- L’arrêt de toute forme de privatisation de l’offre de soin hospitalière et en particulier de la chirurgie, de la biologie, de l’entretien, du ménage…

- La reprise des investissements hospitaliers (hôpital 2012 et autres chantiers bloqués…) conformes aux besoins réels.

- L'attribution de personnels de santé et le financement correspondant aux secteurs et aux sites qui le nécessitent en remettant (au moins partiellement) en cause la liberté d'installation, mesure incontournable à nos yeux pour résoudre la problématique des déserts médicaux et du manque de praticiens dans l’ensemble des hôpitaux publics.

- La prise en compte d’une véritable politique de prévention et des nouveaux risques comme la perte d’autonomie et les facteurs environnementaux.

- Et surtout l'arrêt immédiat de toutes les restructurations sanitaires, avec la réouverture rapide des sites (services hospitaliers, maternités, centres d'IVG) indispensables (comme par exemple, pour ne prendre qu'un cas fortement médiatisé ces derniers mois, la réouverture de la maternité de La Seyne sur Mer).


            Madame la Ministre, nous sommes disponibles pour vous rencontrer, afin de contribuer au rétablissement d'une nécessaire démocratie sanitaire tant nationale que locale, dans un nouveau climat de confiance et de respect, indispensable pour entamer enfin une concertation pluraliste et ouverte.

 

            Nous vous souhaitons réussite et succès dans cette immense tâche de réhabilitation de l’hôpital public, de la remise en confiance des personnels, de la prise en compte de l’avis des usagers*, syndicats, élus et de la disparition des inégalités d’accès aux soins.

 


Veuillez recevoir, Madame la Ministre, nos meilleures salutations militantes.



Lure le 22/05/2012


Michel ANTONY président de la Coordination Nationale

 

 

* en leur assurant appuis, indemnités notamment de déplacement, formations, reconnaissance plus large et plus pluraliste surtout pour la représentation dans les différentes instances (dans ce cadre notre Coordination, jugée sans doute trop critique, a semble-t-il été systématiquement écartée, sauf rares exceptions). La pratique des ARS qui semblent privilégier certaines organisations est absolument démocratiquement inacceptable.

Publié dans SANTE

Partager cet article

Repost 0

Info de La Martinique

Publié le par Patrick Kaczmarek

La Martinique bouge aussi, avec des actions un peu dispersées et un lien encore trop ténu avec les usagers

Chirurgie et Maternité menacées fortement !!!

Pensez à signer cette pétition
http://www.petitionduweb.com/Petition_non_a_la_fermeture_de_la_chirurgie_et_du_bloc_de_t-18492.html

Si vous avez quelques adresses électroniques sur ce secteur merci de nous les passer

amitiés et solidarité - Michel pour la Coordination

RÉSUME RÉUNION DU 21 JUIN 2012

A L INITIATIVE DES SYNDICATS DE LA SANTE

CDMT CGTM FO SASM UGTM

POUR LA DEFENSE DE L’HÔPITAL PUBLIC, LE GEL DE LA FUSION, LE MAINTIEN DES EMPLOIS, LA QUALITE ET LA SECURITE DES SOINS POUR LES PATIENTS.

Jeudi 21 juin s’est tenue à la Maison des Syndicats une deuxième réunion pour examiner les actions à développer en défense de l’hôpital public, des soins de qualité et en toute sécurité, le gel de la fusion, le maintien des emplois.

35 participants à cette réunion.

VILLES DU FRANCOIS DU PRECHEUR DE SCHOELCHER DU PRECHEUR DE STPIERRE DU MARIGOT DU CARBET DE FORT DE FRANCE ETAIENT REPRESENTEES

DES MEDECINS HOSPITALIERS

LE REPRESENTANT DU DEPUTE LETCHIMY

LE CONSEILLER GENERAL HAJJAR

LE SENATEUR ANTISTE, LE SENATEUR LARCHER  était excusé

La CGTM-FSM, la CGTM Agriculture

Les syndicats de la SANTE CDMT CGTM FO SASM UGTM

IL a été retenu ce qui suit :

-         Conférence de Presse samedi 23 JUIN A 10H A LA MAISON DES SYNDICATS

-         Intervention pour réunion des conseils de surveillance sur le gel de la fusion

-         Réunions la semaine prochaine dans différentes villes avec pour objectifs sensibiliser la population :

*Schœlcher le mercredi 27 à 18H en mairie avec des représentants de comité de quartier

*Communauté des communes du Nord réunion mardi 26  ou mercredi 27 juin heure et jour à confirmer

*Fort de France forum participatif la semaine prochaine data  heure et jour à confirmer

*François réunion à programmer dans 8 FOYERS RURAUX date de la première à donner

-         DOUBLE ACTION DE MASSE LE JEUDI 5 JUILLET

*un ruban blanc à apposer sur voiture ou sur soi pour exprimer positionnement personnel pour la défense de l’hôpital public

*UN ARRET DE TRAVAIL PENDANT UNE HEURE DE TEMPS DE 10H A 11H DANS TOUT SECTEUR TOUTE ENTREPRISE EN SE POSITIONNANT DEVANT L’entreprise

D’autres propositions avaient été suggérées dans les autres courriers, elles sont à la volonté de toute organisation prête à les mettre en œuvre.

En tout cas nous comptons sur vous pour la réussite de toutes les actions qui ont été retenues collectivement.

Pour celles et ceux qui n’ont pu être présents nous sommes à votre disposition pour tout complément d’information.

Pour les Syndicats de la Santé,

G.JOACHIM-ARNAUD

Tel 0696807182

 

 

Publié dans SANTE

Partager cet article

Repost 0

les news de Femmes solidaires

Publié le par Patrick Kaczmarek

Femmes solidaires aux côtés des Licenci'elles

4 juillet 2012

Une délégation de Femmes solidaires du Nord représentera notre mouvement lors de l'audience des Licenci'elles au Conseil des Prud'hommes de Roubaix, Jeudi 5 juillet à 13h.
Femmes solidaires est toujours aux côtés des femmes en lutte pour le respect de leurs droits et notamment le droit à l'emploi qui représente la garantie de leur autonomie financière. Comme vous le savez notre force réside également dans notre implantation dans 190 villes de France ce qui nous permet d'être au plus près de toutes (…)

Lire l'article entier


 


Cliquez ici pour modifier votre abonnement

Publié dans POLITIQUE

Partager cet article

Repost 0

Ile longue

Publié le par Patrick Kaczmarek

Sous-marins nucléaires : l'Ile-Longue en vidéo

Brest 05/07/12 (Ouest-France)

 

 

Force nucléaire : « Il y a un consensus »

Le ministre de la Défense a visité l'Île-Longue hier.

Le ministre de la Défense a visité l'Île-Longue hier.

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense était en visite à l'Île-Longue hier. L'occasion de rappeler 
son soutien à un dispositif instauré il y a 40 ans.

L'Île-Longue en bref

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense a visité hier après-midi Le Triomphant. Son quatrième passage à bord. Quatre sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) utilisent l'Île-Longue en Presqu'île de Crozon, comme garage et base opérationnelle : Le TriomphantLe TerribleLe Vigilant et Le Téméraire. Chacun mesure 130 mètres, pèse 14 000 tonnes et embarque 115 personnes pour des missions de 60 à 80 jours. Environ 2 200 personnes travaillent à l'Île-Longue.

Missiles M51 à Guenvenez

Le ministre a également visité le site de Guenvenez, sur la Presqu'île de Crozon, en retrait de 4 km de l'Île-Longue. C'est l'une des deux plus grandes pyrotechnies en France. La société Astrium y assemble les lanceurs de missiles. Le site peut en recevoir 16, soit le jeu complet d'un bateau. 250 personnes y travaillent. Le M51 remplace peu à peu le M45. Il équipe déjà Le TerribleLe Vigilant, en cours de chantier d'adaptation à DCNS Brest, sera opérationnel à l'été 2013.

1 000 fois Hiroshima à bord

Le M51 mesure 12 mètres de haut pour 2 mètres de diamètre et pèse 50 tonnes. Dont environ 35 tonnes de carburant solide, du propergol en poudre. Cela confère une portée de 8 000 à 10 000 km au missile. Les ogives nucléaires (1 000 fois Hiroshima pour un jeu de 16 missiles) restent à l'Île-Longue.

Un club restreint

Seulement trois pays au monde sont capables de tirer des missiles depuis un sous-marin avançant immergé : les États-Unis, la Russie et la France. Jean-Yves Le Drian a salué « une communauté de compétences, de technologies et de savoir-faire ». Et d'ajouter, flattant ses hôtes : « je crois n'avoir jamais vu cela ailleurs ».

3,5 milliards

La dissuasion coûte environ 3,5 milliards d'euros par an, soit 10 % du budget de la Défense. Les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins sont la principale composante. Parce que l'un d'eux, tapi sous l'eau, est prêt à tirer en permanence. Et parce que les charges embarquées sont colossales. Mais les avions du porte-avions Charles-de Gaulle et l'escadron de la Force aérienne stratégique (armée de l'Air) peuvent également larguer des ogives nucléaires.

Approche nationale

La Défense participera aux efforts budgétaires. « Pas plus, pas moins », selon Jean-Yves Le Drian. Dans les années 1990, la France était passée de six à quatre SNLE. Compte tenu des périodes d'entretien et d'adaptation au missile M51 (deux ans de chantier), il n'est pas envisagé de maintenir une permanence en mer avec moins de bateaux. À moins d'une coopération avec les Anglais, ce qui semble encore très éloigné. L'approche reste très nationale.

« Consensus »

Et le débat sur la dissuasion, dont le concept était né en pleine guerre froide ? « Il est permanent », selon Jean-Yves Le Drian. « Il y a l'Assemblée nationale pour cela. Et il va y avoir le Livre blanc sur la Défense. » Force est de constater que peu de députés se sont jamais hasardés sur ce sujet... « Je pense qu'il y a un consensus politique assez large en France en faveur de la dissuasion », a conclu le ministre de la Défense.

Publié dans POLITIQUE

Partager cet article

Repost 0

Hollande: refusez les honneurs aux dictateurs!

Publié le par Patrick Kaczmarek

 



Demain, François Hollande accueillera le dictateur gabonais Ali Bongo sous les ors de la République. Hollande avait promis la fin des relations de complaisance avec les autocrates. Demandons-lui avec force de tenir sa parole, d'annuler ce rendez-vous honteux et d'arrêter d'inviter des dictateurs violents et corrompus. Signez cette pétition urgente:


Cliquez ici pour Signer la pétition

Après Nicolas Sarkozy recevant Kaddhafi et Bachar Al Assad, François Hollande compte recevoir le dictateur gabonais Ali Bongo, et lui offrir les honneurs de la République pour discuter d'éventuels deals en faveur de grandes entreprises francaises. ll a jusqu’à demain pour reconsidérer ce rendez-vous scandaleux et ainsi tenir sa promesse de mettre fin aux relations de complaisance avec les dictateurs.

Ali Bongo, arrivé au pouvoir à la faveur d'élections truquées et de violences, s’est encore illustré le mois dernier par une vague de répression et d’emprisonnements d’opposants. En le recevant, Hollande cautionne un des regimes les plus violents et les plus corrompus du monde, qui détourne les fonds du pays au profit de son clan. Notre indignation massive peut pousser Hollande à arrêter d'inviter les dictateurs.

Durant la campagne, Hollande a déclaré « je veux que le 6 mai soit une bonne nouvelle pour les démocrates et une terrible nouvelle pour les dictateurs » -- La rupture avec la Françafrique c'est maintenant, il doit tenir parole! Finissons-en avec la France à fric une fois pour toutes. Signez et partagez cette pétition urgente demandant à Hollande de repenser ce rendez-vous et d'assainir son agenda!

http://www.avaaz.org/fr/petition/M_Hollande_ne_cautionnez_pas_la_dictature_gabonaise_en_recevant_Ali_Bongo/?bKqGWbb&v=15752

La communauté des membres d’Avaaz s’est régulièrement opposée avec force aux régimes autoritaires, partout dans le monde. Une fois encore, demandons que la France cesse de soutenir les dictateurs africains et s’engage en faveur des processus démocratiques.

Signez et partagez la pétition, qui sera présentée aux medias demain.

http://www.avaaz.org/fr/petition/M_Hollande_ne_cautionnez_pas_la_dictature_gabonaise_en_recevant_Ali_Bongo/?bKqGWbb&v=15752

Avec espoir et détermination,

Alex, Marie, Oliver, Emily, Stephanie, Ricken, David, Julien et toute l’équipe d’Avaaz

PS: L’association Survie, la première association française contre la Françafrique et le néo-colonialisme, a décidé de lancer cette pétition sur le Site de pétitions citoyennes d’Avaaz. Rien de plus rapide et de plus simple que de créer votre propre campagne sur une cause qui vous tient à coeur. RDV sur:
http://avaaz.org/fr/petition/start_a_petition/?bv15648


POUR EN SAVOIR PLUS

Gabon - France : rencontre Ali-Hollande en juillet (Jeune Afrique)
http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2684p008-009.xml4/france-diplomatie-gabon-francafriquegabon-france-rencontre-ali-hollande-en-juillet.html

Bongo, un dictateur susceptible... (Survie)
http://survie.org/billets-d-afrique/2012/209-janvier-2012/article/bongo-un-dictateur-susceptible

L’Affaire des Biens Mal Acquis (Sherpa)
http://www.asso-sherpa.org/nos-programmes/ffid/campagne-ra/bma

Selon WikiLeaks, Omar Bongo aurait détourné des fonds au profit de partis français (Le Monde)
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2010/12/29/selon-wikileaks-omar-bongo-aurait-detourne-des-fonds-au-profit-de-partis-francais_1459012_3212.html

Publié dans POLITIQUE

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>