Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

A voir ou revoir: Bienvenue au Réfugistan | ARTE

Publié le par Patrick Kaczmarek

Partager cet article

Repost 0

Pour mémoire, Mercredi 29 juin, dès 17h30, départ de la place dewailly à Amiens pour marcher vers la place Gambetta et y dresser des tentes de camping car 15 lycéens étrangers et 2 familles seront sans hébergement cet été!

Publié le par Patrick Kaczmarek

 

Soyons nombreux pour soutenir les élèves (Linda, Alassane,Ariane, Almar, Thierno-Sadou, Ailton, Précious, Jeans, Joel, Hamidou, Mayaye, Lina, Obed, Benj, Moussa) et les familles SIANOSYAN et OSAWE

 

menacés d'expulsion dans leurs pays d’Afrique, d’Azerbaïdjan ou en Hongrie et l’Italie…,

 

Mercredi 29 juin, 17h30 départ place Dewailly à Amiens pour marcher vers la place Gambetta et y dresser des tentes de camping, pour défendre leur hébergement et demander des papiers…

 

Pour mémoire, 8 jeunes suivis par le RESF (Linda Ngalula du lycée Boucher de Perthes à Abbeville, Alassane Sylla du lycée de La Hotoie à Amiens, Almar Sylla, Thierno Sadou-Conde, Ailton Mudiaki du lycée Romain Rolland, Jeans Ndombasi et Hamidou Camara et Moussa Toure du lycée de l’Acheuléen à Amiens), seront dans la rue 7 jour sur 7 dès la fin juin après la fermeture des internats.

 

C’est pourquoi, nous demandons que Monsieur le Préfet mette en place pour ces jeunes pour l’été et l’année scolaire à venir une solution d’hébergement digne de notre république qui leur permette d’échapper à la rue.

Le problème de l’hébergement concerne également 2 familles avec des jeunes enfants, abandonnées l’une par les services de la Préfecture, l’autre par le Conseil Départemental (la famille SIANOSYAN et la famille OSAWE)

 

La préfecture refuse un titre de séjour à 7 autres jeunes scolarisés à Amiens (Ariane Linda-Lukau, Précious Thomas du lycée Romain Rolland, Joel Okonga, Mayeye Fadiga du lycée de l’Acheuléen, Lina Mégari du lycée Thuillier, Obed-Edon Kumutua-Makembélé du lycée Luzarches, Benj Mayitu du lycée Edouard Gand à Amiens) parfaitement intégrés à leurs établissements et à la vie amiénoise, menaçant ainsi leur scolarité et leur avenir…

 

Montrons notre présence militante (lors de la marche du 29 juin dès 17h30, départ de la place Dewailly à Amiens) avant les vacances d’été. L’été est une période difficile pendant laquelle le Préfet peut réactiver les « Obligations de Quitter le Territoire Français » de la quarantaine de situations que RESF suit lors de ses permanences. La période du 23 juillet au 15 août est, pour ces jeunes, pour ces familles, une période de très grand danger !

 

Montrons tous ensemble (agents et enseignants des lycées, écoles et collèges, militants du RESF, citoyens de la république) révoltés par tant d’injustice et d’égoïsme, citoyens du monde qui voulons vivre dans une France dont nous sommes redevenus fiers…

 

Montrons par un rassemblement massif, en installant symboliquement des tentes place Gambetta, que nous ne permettrons pas à la préfecture et au Conseil Départemental de la Somme, de laisser ces jeunes et ces familles dans la rue, que nous ne leur permettrons pas de profiter de l’été pour jeter hors de notre pays des êtres pour qui il est désormais le seul espoir d’un vrai futur…

 

Madame le  Recteur de l’Académie d’Amiens a rencontré, pendant 2 heures, le 15 juin dernier, une délégation du Réseau Education Sans Frontières de professeurs des lycées de l’Acheuléen, Romain Rolland, Luzarches, Thuillier, Branly. Elle a exprimé son souci particulier pour résoudre la problématique de l’hébergement et des titres de séjour de ces jeunes et doit interpeller le Préfet.

 

Des élu(e)s du Conseil Départemental de la Somme, alertées par le RESF pour les 2 familles avec des enfants en bas âge, ont interpellé le Président du Conseil Départemental et le Préfet au sujet de ces mêmes problématiques…

 

Une audience, pour dénouer ces problématiques, a été demandée par le RESF au Préfet de la Somme, avant le 29 juin 2016…

 

N’hésitez pas, si vous désirez, à diffuser ce courriel à vos amis, à créer un évènement sur « facebook », à dupliquer le tract (format A5 en pièce jointe) pour le donner à vos collègues…

 

Bien à vous, Pour le RESF de la Somme, Martine Tekaya, Sibylle Luperce, Mireille Hanin, Suzanne Cardon, Florence Grimout, Danièle Bouty, Nathalie Seguin, Martine Lefebvre, Dikanaïna Harrivel, Claire Bizet, Christophe Collafarina, Carole Prompsy, Valéria Vélasco, Christophe Clavet, Marie Claire et Didier Cottrelle, Paul Doublet, Bertille et Marcel Dekervel

 

Contacts RESF : tel 07 88 99 64 67, E-mail: resfsomme@gmail.com, Site: www.educationsansfrontieres.org

 

Réseau Education Sans Frontières de la Somme, avec le soutien de: Ligue des Droits de l’Homme, SUD-Education, FCPE, Léo-Lagrange, FSU, CGT-Education, SGEN-CFDT, UNSA-Education, Union  CGT80, Union syndicale "Solidaires", UNEF, l'ASMA, l’Union pour la Dignité des Chômeurs, ATTAC, Confédération Paysanne, Ligue de l'Enseignement, Mouvement de la Paix, Compagnie de théâtre «Charnière», Femmes Solidaires, Association «Vie Brisée», Association de lutte contre l’illettrisme«CARDAN», Espéranto 80, Femmes en Mouvement, Compagnie de théâtre «Les BEN’ARTS», Coordination des Intermittents et Précaires de Picardie, les CEMEA de Picardie, Etudiants Musulmans de France, Fédération Syndicale Etudiante, Journal «ch’Fakir», la CIMADE, SUD-Santé Sociaux, Association d’Ethno-Psychanalyse, Association «Faites de la Résistance», Nouvelle Afrique, Association Générale des Etudiants de Picardie, Théâtre «La Roue Libre», Association «Culture, Animation, Prévention, Sports», Association «Défense-Enfants-International», Association CAP-VERT d’Amiens, Association « Bulles de Théâtre », Groupe Musical « Bordel de Mel et Boris-PELOSOF-TRIO », Association de Solidarité aux Arméniens «ARATTA», Association «Boite Sans Projet», Association de Solidarité aux Yézides «Mala-Ezdîye-Amiens ou la Maison des Yézidis d’Amiens», Association des Russophones «Bouledeneige», Chorale «Bande à Rosa», Syndicat Amiens-Métropole SUD  …

Partager cet article

Repost 0

Jean-Claude Lefort relaxé

Publié le par Patrick Kaczmarek

Jean-Claude Lefort relaxé, les officines pro-israéliennes déboutées

Communiqué AFPS, lundi 27 juin 2016

Jean-Claude Lefort, qui était poursuivi pour provocation à la discrimination à l’initiative des associations France-Israël et Avocats sans frontières, a été relaxé par le Tribunal correctionnel de Créteil dans son jugement prononcé le 24 juin 2016. Il lui était reproché d’avoir appelé au boycott de produits supposés provenir d’Israël. Son avocat, Me Bérenger Tourné, qui a eu accès aux motifs de la décision, souligne le caractère exemplaire de la décision du Tribunal en ce qu’elle rappelle la primauté de la liberté d’expression en tant que liberté fondamentale et précise que le mobile politique revendiqué par M. Lefort, en faveur de la cause palestinienne, s’inscrit dans le cadre d’un « débat d’intérêt général international ». Le Tribunal a jugé que les dires reprochés à M. Lefort ne comportaient aucune incitation à adopter un « acte positif de discrimination », s’agissant simplement de propos invitant à « une prise de conscience ».


 

http://www.france-palestine.org/Jean-Claude-Lefort-relaxe-les-officines-pro-israeliennes-deboutees

Partager cet article

Repost 0

Communiqué : Non coupables !

Publié le par Patrick Kaczmarek

 

Le Mouvement de la Paix apporte son soutien aux militants de la campagne BDS (Boycott - Désinvestissement - Sanctions) qui sont convoqués de nouveau au tribunal correctionnel de Toulouse, le jeudi 30 juin 2016 prochain, "accusés" d'avoir participé à la distribution de tracts dans le cadre de la campagne BDS.

Ces militants sont mis en accusation pour avoir distribué des tracts appelant au boycott de produits israéliens. Il faut signaler que les produits exportés par Israël bénéficient d’exonérations de droits de douane, en vertu de l’accord d’association existant entre l’Union Européenne et Israël. Or cet accord devrait être suspendu car il suppose que le bénéficiaire respecte les droits humains, ce qui n’est pas le cas pour Israël !

Pire encore, certains de ces produits portent indûment la mention « origine Israël », alors qu’ils sont fabriqués dans les colonies, illégalement implantées sur le territoire de l’État de Palestine.

Quelle que soit l'opinion que l'on ait sur le boycott, des actions informant la population française sur cette situation ne peuvent en aucun cas être considérées comme une campagne contre le peuple israélien, encore moins qualifiées d’antisémites. Elles ont comme objectif la reconnaissance des droits du peuple palestinien et s’élèvent contre la politique du gouvernement d’Israël qui bafoue ouvertement le droit international en n’acceptant pas l’existence de l’État de Palestine et en refusant de se soumettre aux résolutions de l’ONU.

Aussi nous considérons comme une atteinte à la liberté d'expression  toute condamnation de militants et militantes pour avoir mené des actions pacifiques d'appel au boycott de produits israéliens.

Le boycott est une modalité importante d’exercice de la liberté d’expression. Le TGI de Pontoise, dans une décision du 14 octobre 2010 avait d’ailleurs considéré que l’appel au boycott relevait d’une « critique pacifique de la politique d’un État et du libre jeu du débat politique qui se trouve au cœur même de la notion de société démocratique ». Que dès lors, l’appel citoyen au boycott « entre dans le cadre normal de la liberté d’expression, liberté à laquelle il faut accorder la plus haute importance » et s’ « analyse comme la manifestation d’une opinion et non comme une véritable incitation à une action discriminatoire » (TGI Pontoise, 14 octobre 2010, n°0915305065).

En droit international, une mesure de « boycott-sanction » à l’encontre d’un État peut d’ailleurs être menée dans certains cas, après autorisation du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Nous réitérons notre demande auprès du gouvernement  pour que soit enfin abrogée la circulaire Alliot-Marie / Mercier.

Il est impensable que les militants mis en accusation ne soient pas purement et simplement relaxés. La justice française ne peut retenir les accusations portées contre eux dans notre pays où la liberté d’expression est de règle.

Le Mouvement de la Paix
Saint-Ouen, le 27 juin 2016


Contact : Service communication,
communication@mvtpaix.org

Partager cet article

Repost 0

RASSEMBLEMENTS PLACE DE LA CONCORDE les 2 et 6 juillet 2016

Publié le par Patrick Kaczmarek

SAMEDI 2 JUILLET : rassemblement (Die In) place de la Concorde à Paris à 18h (*)

Comme chaque année, cette date du triste anniversaire du rétablissement de la peine de mort aux États-Unis (2 juillet 1976) est l'occasion pour les abolitionnistes français d'attirer l'attention de l'opinion publique sur la situation dans ce pays qui use encore de ce châtiment inhumain en condamnant à mort et en exécutant. Bien que le recours à la peine de mort et le nombre d'exécutés soient en diminution constante ces dernières années, il n'en reste pas moins que la majorité des États américains et l'Etat fédéral n'ont toujours pas abandonné cette sentence légale de mort.

Ce "Die In" est organisé par l'ACAT-FRANCE avec le soutiens du Collectif français "LIBÉRONS MUMIA" et d'autres organisations (voir la liste et le dossier en pièces jointes).

 

MERCREDI 6 JUILLET : rassemblement place de la Concorde à Paris à 18h (*)

Comme chaque premier mercredi du mois, nous donnons rendez-vous aux franciliens pour exiger la libération de Mumia Abu-Jamal et les traitements médicaux dont il a absolument besoin.

Rappelons que Mumia a déjà passé 34 ans en prison dont 30 dans l'enfer du couloir de la mort. Il a toujours clamé son innocence sans jamais pouvoir la défendre face à un système judiciaire raciste et inéquitable. Son état de santé reste préoccupant. La mobilisation internationale doit donc se poursuivre pour qu'il puisse au plus vite obtenir un traitement afin d’éradiquer l’hépatite C dont il est atteint, ce que lui ont refusé l’administration pénitentiaire et la justice de Pennsylvanie depuis le début de l’année 2015. Aujourd’hui, c’est la justice fédérale qui a été saisie par son équipe de défense. Les audiences (voir nos infos sur www.mumiabujamal.comqui ont eu lieu en décembre 2015 ont été particulièrement éloquentes sur les pratiques dont use l’administration pénitentiaire pour attenter à sa vie, avec notamment la falsification de documents médicaux pour minorer la gravité de la maladie, pour fausser le diagnostic et pour limiter - voire empêcher - l’accès aux soins et traitements indispensables. La vie de Mumia est désormais entre les mains de la Cour fédérale (dont nous sommes toujours dans l'attente du jugement qu'elle doit rendre), mais dépend aussi et surtout de notre mobilisation. C'est l'objectif de notre rassemblement ce mercredi 6 juillet.

 

(*) Angle rue de Rivoli - Jardin des Tuileries / Métro CONCORDE

Partager cet article

Repost 0

TRAVAIL FORCE: LA FACE CACHEE DU MONDIAL 2022 AU QATAR

Publié le par Patrick Kaczmarek

 

 

Travail forcé : la face cachée
du Mondial 2022 au Qatar

Elle fait rêver des millions d’enfants. Se lever des foules. Se rencontrer des peuples. La coupe du monde de football, pour beaucoup de raisons, est un formidable événement.

Mais pour des milliers de travailleurs migrants employés sur les chantiers du Mondial 2022 au Qatar, ce sont leurs droits, leur santé, leur liberté de se déplacer, leur avenir qui sont en jeu !

En provenance d’Asie du Sud, beaucoup de travailleurs migrants paient des sommes considérables à des recruteurs pour venir au Qatar, vivent dans des logements sordides et surpeuplés, ne touchent pas le salaire promis ou ne sont pas payés du tout, se font confisquer leurs papiers, ne peuvent repartir…

Notre enquête sur le chantier du Khalifa International Stadium ne laisse aucun doute : beaucoup d’ouvriers sont en situation de travail forcé.

"Je vis ici comme dans une prison. Le travail est dur, nous travaillons pendant de nombreuses heures sous un soleil brûlant. Le gestionnaire nous a dit: « Si vous voulez vous plaindre, vous pouvez, mais il y aura des conséquences. Si vous voulez rester au Qatar, taisez-vous et travaillez. »"
témoigne Deepak (Prénom modifié par sécurité) un métallurgiste que nous avons interrogé en mai 2015.

Sur 234 travailleurs interviewés par nos chercheurs, 88 ont déclaré s’être vus refuser le droit de quitter le Qatar pour retourner chez eux !

Il est urgent d’agir ! Dans deux ans les travailleurs migrants seront 10 fois plus nombreux sur les chantiers du Mondial 2022 et les abus, risquent eux-aussi, d’être multipliés !

Vous pouvez nous aider à dénoncer cette situation injuste et inacceptable pour les forçats du ballon rond !

En adhérant à Amnesty International France par un versement de 15€ par mois par exemple (5,10€ après réduction d’impôt), vous nous donnez les moyens de dénoncer ce travail forcé mais aussi toutes les violations des droits humains à travers le monde.

Devenir membre, c’est la possibilité d’accéder à des informations exclusives sur notre extranet pour agir avec nous, de participer à des formations, de participer à la gouvernance de l’association et débattre sur les choix des grandes actions que nous menons partout dans le monde...

Devenir membre d’Amnesty International France, c’est mêler votre voix à toutes celles qui font entendre les droits humains, partout dans le monde !

devenez membre

Un grand merci pour votre soutien et votre générosité 

Camille Blanc, présidente d'Amnesty International France

PS : votre adhésion de 15€/mois, par exemple, ne vous reviendra qu’à 5.10€/mois après déduction d’impôt si vous êtes imposable sur le revenu.

Partager cet article

Repost 0

Hollande et Valls

Publié le par Patrick Kaczmarek

Partager cet article

Repost 0

On s'en doutait un peu !

Publié le par Patrick Kaczmarek

Posez la question à votre médecin ???? 

Voici ce que le  docteur Christiane Laberge a dit dans sa chronique à la radio au 98.5 il y a deux semaines :
   

«Un médicament a la même efficacité 4 ans après la date de péremption. Mais qu'il ne faut pas le dire trop fort parce que les compagnies pharmaceutiques n'aiment pas ça..
> > > > Tout ce gaspillage écologique... 

Voilà pourquoi nos portefeuilles sont vides !

L’armée américaine avait pour plus d’un milliard de médicaments et voulait savoir si c’était vrai qu’il fallait en disposer selon la date indiquée.  Ils ont tout testé et seulement un produit perdait un peu de son efficacité après 4 ans.
> > > >     
> > > > CAPITAL, une revue française, expose également :
> > > > Les dates limites de conservation sont imposées par les industriels pour écouler un maximum de produits et renouveler régulièrement leurs stocks.


> > > > En fait, les yogourts ont été analysés et goûtés 57 jours après le dernier jour de consommation autorisé inscrit sur l'emballage : même saveur, même fraîcheur, donc aucun problème à être consommés. 

Même chose pour les charcuteries sous vide qui peuvent être utilisées 15 jours après la date de consommation affichée.


> > > > Pour les gâteaux secs, biscuits sous vide=0 de toutes sortes : confiseries, chocolats, légumes secs, pâtes, riz, lentilles, ces produits sont consommables et de même saveur 3 à 4 ans après la date limite de consommation affichée.


> > > > Les industriels organisent ce gâchis alimentaire pour augmenter leurs bénéfices et satisfaire les actionnaires de plus en plus exigeants.


> > > > Un médecin a confirmé qu'il en est de même pour les pilules. Il s’agit d’un “racket” des compagnies pharmaceutiques.

La seule différence, c'est qu’après 3 ans, l’efficacité est légèrement diminuée, soit autour de 95 % au lieu de 100 %.
> > > >     
> > > > Donc, avant de jeter vos Tylenol, Immodium, Aspirine et autres pilules du genre, pensez que vous enrichissez seulement les compagnies pharmaceutiques qui font des sous à vos dépens !!! 

Partager cet article

Repost 0

Journée mondiale du réfugié, rassemblement de soutien, le 20 juin à 17h, place Gambetta à Amiens

Publié le par Patrick Kaczmarek

Journée mondiale du réfugié,

Le CASP, la CIMADE, le RESF, la Pastorale des migrants, l’ACAT vous invitent

 

à une manifestation de soutien aux réfugiés le lundi 20 juin à 17h, place Gambetta à Amiens,

 

Pour cette manifestation, une représentante du CASP et de la CIMADE nous a expliqué, dans l’idée « d’accrocher » les passants, qu’il y aurait une déambulation de personnes sans papiers habillées d’une «chasuble» portant :

  1. une lettre exprimant les mots «Réfugiés, Persécutés, Accueil, Protection»

  2. des  slogans  : «Nous avons un devoir de protection des demandeurs d’asile, nous sommes pour le principe et des pratiques d’hospitalité, nous sommes contre la politique d’enferment et d’éloignement forcé, nous sommes pour la construction d’un vivre ensemble entre tous les citoyens »

  3. et des messages : « Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots » (Martin Luther King, le 31 mars 1968),

    ou bien « Je rêve d’une Europe ou être un migrant ne soit pas un délit » (Pape François)

    ou bien l’article 1 de la convention de Genève de 1951 : « Le réfugié est une personne qui se trouve hors du pays dont elle a la nationalité ou dans lequel, elle a sa résidence habituelle, et qui du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un groupe social déterminé ou de ses opinions politiques, craint avec raison d’être persécuté et ne peut se réclamer de la protection ou en raison de la dite crainte, ne peut y retourner… »

 

Bien à vous, Pour le RESF de la Somme, Martine Tekaya, Sibylle Luperce, Mireille Hanin, Suzanne Cardon, Florence Grimout, Danièle Bouty, Dikanaïna Harrivel, Didier et Marie Claire Cottrelle, Claire Bizet, Christophe Collafarina, Christophe Clavet, Paul Doublet, Bertille et Marcel Dekervel,

Partager cet article

Repost 0

Le Conseil national retransmis en DIRECT !

Publié le par Patrick Kaczmarek

Ce samedi 18 juin a lieu le Conseil National du Mouvement de la Paix à Créteil. Afin de faire participer le plus grand nombre de personnes à nos travaux, qu'elles soient adhérentes ou non, nous vous proposons de suivre EN DIRECT la seconde table ronde intitulée - " Quelle(s) politique(s) de la France et de l'Union européenne pour la Paix ? "

- Vous pourrez suivre cette retransmission sur le site Internet du Mouvement : http://www.mvtpaix.org/wordpress/videos

- Vous pourrez aussi suivre cette retransmission sur le "mur" de la page Facebook du Mouvement : https://www.facebook.com/mouvementdelapaix

Nous espérons que les problèmes techniques seront les moins importants possible aussi pardonnez-nous à l'avance si tel était le cas, il s'agit d'une première.

N'hésitez pas à faire tourner l'information.

Ce flux vidéo sera disponible ensuite durant 30 jours.

La première table ronde fera l'objet d'une captation vidéo mais vous sera proposée en différé du fait de sa configuration.

Bonne journée,

--
Salutations pacifistes,
Nicolas Lavallée
Chargé de communication Mouvement de la Paix
01.40.12.72.34

9, rue Dulcie-September
93400 SAINT-OUEN
Twitter/ @mvtpaix Facebook/ mouvement de la paix
www.mvtpaix.org

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 > >>