Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

REFUSEZ LE BUDGET MILITAIRE 2010

Publié le par Patrick Kaczmarek

Signez la Cyber-Lettre adressée aux parlementaires
Refusez le budget militaire 2010



Signez la cyber-pétition en ligne


Les caisses sont vides ? Et pourtant, les députés sont appelés à voter le 5 novembre un budget de la Défense de plus de 32 Milliards d'euros.

Ce n'est pas la crise pour tout le monde et tous les budgets. La caractéristique principale du budget de la Défense 2010 est de préparer les guerres de demain par le sacrifice des hommes au profit des équipements sophistiqués et meurtriers. L'arme nucléaire y a encore une fois la part belle.

Ce budget est la conséquence de la réintégration de la France dans le commandement militaire de l'Otan et du vote de la Loi de programmation militaire 2009-2014 qui engloutira ces prochaines années 186 milliards d’euros au bénéfice de la Défense, dont 102 milliards seront consacrés à l’équipement des forces.
Au lieu de servir à préparer la guerre, ces sommes colossales devraient servir à éradiquer la faim dans le monde, assurer un accès à l'eau potable à tous, garantir une éducation partout sur la planète, ...promouvoir la paix.

Le Mouvement de la Paix vous invite à vous mobiliser pour refuser ce véritable budget de guerre.


Pour cela :

  • Signez la cyber-pétition en ligne qui sera envoyée en votre nom aux parlementaires, députés et sénateurs, de votre département - cela ne prend que quelques instants;
  • Faites signer cette pétition autour de vous (en téléchargeant la pétition en un fichier pdf) et renvoyez les signatures au comité du Mouvement de la Paix de votre département ou au siège national du Mouvement de la Paix, Maison de la Paix, 9 rue Dulcie September, 93400 Saint Ouen;
  • Demandez un rendez-vous aux parlementaires de votre département pour les mettre devant leur responsabilité;
  • Faites suivre ce message (en format html) à vos connaissances pour former la chaîne de la paix.

Nous comptons sur vous.

Le Mouvement de la Paix

www.mvtpaix.org

 
 

Pour visualiser ce message correctement, il vous faut autoriser l'affichage des images.

Ce message est en html. S'il ne s'affiche pas correctement, cliquez ici


Pour vous désinscrire :
http://www.mvtpaix.org/liste/subscription.php?list_id=7&op=leave&email_addr=kaczmarek.patrick%40wanadoo.fr

Publié dans PAIX

Partager cet article

Repost 0

L'IVG A NOUVEAU MENACEE.

Publié le par Patrick Kaczmarek

Extrait de "Débats Décryptages" du Monde du vendredi 16 octobre 2009 Page 19

"Aujourd'hui, la principale menace contre le droit à l'avortement ne vient plus de ses traditionnels opposants religieux, mis politiquement à genoux, mais du démantèlement de l'hôpital public...

L'AP-HP n'a rien trouvé de mieux à faire que de fermer trois structures IVG depuis mai 2009...

Et  pendant que le service public de santé se saborde, le privé se désengage progressivement de la pratique des IVG, jugée peu rentable...

Cette dégradation du service public de santé n'est pas inévitable, elle résulte de décisions politiques. La politique, c'est le rapport de force.  Ce que le pouvoir politique a fait, les luttes sociales peuvent le défaire..."

Publié dans SANTE

Partager cet article

Repost 0

OMS GRIPPE SCANDALE : UNE INFO GOURMEL.

Publié le par Patrick Kaczmarek

 A) Scoop, l’OMS sait depuis le 6 juillet 2009 que … le H1N1 ce n’est pas une pandémie.

L’OMS dit le contraire, elle ment effrontément !

 

B) Alerte :

Possible vaccination des enfants dans les établissements scolaires à l’insu des parents ! ! !


A) Scoop : L’OMS et le H1N1 : Les preuves d’une escroquerie mondiale.

Je n’en crois toujours pas mes yeux ; J’ai découvert cela à partir du site Internet : http://newsoftomorrow.org/spip.php?article6202&debut_articles_rubrique=105

Pour ceux qui me prendraient pour un charlatan qui n’y connaît rien, je tiens à préciser à tous mes lecteurs que je suis un scientifique - licencié es-sciences en chimie et licencié en droit. Retraité, j’ai été durant ma carrière prof - math physiques chimie - puis intendant. Je sais donc ce que sont les sciences et les statistiques.

J’ai d'abord trouvé » cette phrase à laquelle je n’ai pas cru :

« L’organisation mondiale (OMS) chargée de surveiller les foyers de ce que l’on nomme pandémies, voire même "pandémies mondiale" vient juste de décider d’arrêter le suivi de l’évolution de la grippe porcine (ou de virus H1N1). Le 17 août 2.009 ».

Bien sûr je n’en ai rien cru, je ne connaissais pas le site.

À tout hasard, je suis allé sur le site officiel de l’OMS ; WHO en anglais. Et là j’ai cherché un peu au hasard des statistiques et j’ai trouvé 2 choses absolument ahurissantes :

 

1) Sur le site de l’OMS on peut lire cette phrase totalement inimaginable :

http://www.who.int/csr/disease/swineflu/updates/en/index.html

http://www.who.int/csr/don/2009_10_16/en/index.html

Pandemic (H1N1) 2009 - update 58 (6 July 2009) Mise à jour  n° 58 ; 6/07/09

*Given that countries are no longer required to test and report individual cases, the number of cases reported actually understates the real number of cases.  Traduction :

*Étant donné que les pays ne sont plus obligés de tester ni d'annoncer les cas individuels, le nombre de cas annoncé minimise en réalité le nombre réel de cas.

L’OMS refuse de tenir des statistiques réelles et sérieuses du H1 N1 depuis le 6/7/9. Et cette phrase est inscrite depuis, sur tout ce que l’OMS appelle des statistiques mais qui n’en sont donc plus depuis le 6/7/9. Si l’OMS refuse de tenir des statistiques réelles et sérieuses depuis le 6/7/9, cela ne peut avoir qu’une seule signification, elle sait que ce n’est pas une pandémie. Elle empêche ainsi la presse et la population mondiale d’être au courant en imposant des relevés bidon.

 

2) Pourquoi et comment l’OMS peut-elle savoir dès le 6 juillet 2009 que la grippe A, H1N1 n’est pas une pandémie ?

Parce que jusque là, l’OMS a fait des relevés très précis, très fréquents et très sérieux voir le graphique ci-dessous et les adresses de l’OMS ci-dessus : L'OMS sait donc très précisément ce qui se passe :

36 mises à jour en mai. L’OMS, à l'époque, prenait le problème très au sérieux, faisant parfois 2 mises à jour par 24 heures. Le doute s’installe à l’OMS dès juin : 14 mises à jour seulement, l’OMS est plus relax ! ! !

En juillet, du 6 juillet au 27 juillet l’OMS passe 3 semaines sans faire la moindre mise à jour :

a)     soit l’OMS s’en fout ? !

b)    soit l’OMS sait déjà que ce n’est pas une pandémie ? !

c)     Soit il est même possible qu’avec les beaux jours, … la « pandémie » régresse et il ne faut pas que les gens le sache, il faut continuer à les affoler ? !

d)    Soit l’OMS a besoins de certains « spécialistes » très … spéciaux pour bidouiller les statistiques et ils sont en vacances en juillet ? !

Ensuite, c’est la débandade totale : 4 mises à jour en juillet

4 mises à jour en août,

4 mises à jour en septembre,

3 mises à jour en octobre (ce document ci est réalisé le 21 octobre 2.009).

De toute façon, les statistiques étant faussées depuis le 6/7/9, on ne peut plus rien en faire.

L’important des statistiques, quand on est scientifique, c’est de les faire très régulièrement et toujours dans les même conditions, là, c’est exactement le contraire, elles ne sont pas régulières, pas dans les mêmes conditions, et depuis début juillet, l'OMS a pris des mesures pour que personne ne puisse plus rien en faire ! ! !

Ci-dessus, les relevés de l’OMS, 70 relevés (en ordonnée) en 6 mois (en abscisse). on voit sur le graphique qu’au travail très sérieux de mai suit un travail plus relax en juin et une fumisterie totale avec 3 semaines d’absence en juillet ! ! ! des statistiques scientifiquement inutilisables, et cela volontairement puisque l’OMS a donné des ordres pour qu’on ne remonte plus les statistiques réelles et sérieuses.


Les leçons de l’histoire

http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2009/09/07/grippe-a-h1n1-pandemique-et-vaccin-adjuvante-au-squalene-une.html

Le déroulement des précédentes pandémies n’est pas en faveur du scénario cataclysmique envisagé par l’OMS, comme le montre le tableau suivant :

PANDEMIE

VIRUS

NOMBRE DE DÉCÈS

ESTIMÉS en millions

Grippe espagnole 1918-1920

H1N1

20 à 50 millions ?

Grippe asiatique   1957-1958

H2N2

1 à 1,5 millions

Grippe de Hong Kong 1968-69

H3N2

0,75 à 1 million

Grippe A H1 N1 1977-76

H1N1

?

On peut noter plusieurs choses :

Après l’introduction des antibiotiques, dans les années quarante, le nombre de décès dus à des virus pandémiques a diminué de manière spectaculaire. D’autant que la population mondiale a beaucoup augmenté entre 1918 et 1958 (…)



Sommaire :

I) Alerte : possible vaccination des enfants dans les établissements scolaires à l’insu des parents ! ! ! (Info, Miss Moon)

II) UN VACCIN ANTIGRIPPE A RÉSERVÉ AUX SEULES AUTORITÉS CRÉE UN TOLLÉ (INFO MISS MOON)

* Selon un sondage Emnit, 59% des Allemands affirment ne pas craindre la contagion.

III) Un coup de colère :

IV) Lettre du Dr Marc Girard au Monde Diplomatique (envoi de Pascal B.) 21/09/09

Objet : Psychose de la grippe

V) Fabrication du vaccin H1N1 sur TF1 : Vidéo (envoi de Miss Moon) Vous êtes gâtés

VI) Vaccins : témoignage d’un repenti (info Miss Moon) (Extraits)

VII) Pour ceux qui n’ont pas vu sur M6 * 66 minutes 18/10/09 :

Alexandre, 17 ans, de Nice s'est-il suicidé à cause d'un médicament contre l'acné ?


Avec toutes mes excuses aux « petits débits » pour la longueur, le graphiqueet le tableau qui alourdissent le message.



I) Alerte : possible vaccination des enfants dans les établissements scolaires à l’insu des parents ! ! ! (Info, Miss Moon)

Ceci concerne la façon par laquelle l'État pourrait agir pour faire vacciner vos enfants contre la grippe H1N1 par les unités mobiles dans les écoles ...

http://forum.doctissimo.fr/sante/grippe-A/enfants-vaccines-arbitrairement-sujet_57794_1.htm

Voici un mail reçu de la part d'une maman très inquiète. Les informations personnelles ont été retirées afin de préserver l'anonymat de cette maman.

Mon fils de 7 ans a reçu à l'école un papier que je recopie ici :

_____________________________________________________________________

Service des actions de santé

Conseil Général du ...

Parents,

Dans le cadre de la prévention des maladies infectieuses évitables, le service Départemental de vaccination et de Lutte Antituberculeuse a pour objet de s'assurer de la bonne couverture vaccinale des enfants présents en collectivités.

À cet effet, nous vous demandons donc de bien vouloir remettre à votre enfant dans une enveloppe à son nom, son carnet de santé pour le 5 novembre 2009, jour de passage de notre personnel de Santé dans son école.

Ce personnel se tiendra également à votre disposition pour toute information que vous souhaiteriez.

Merci de votre compréhension.

Le médecin responsable du Service des Actions de Santé.

Service départemental de vaccination et de Lutte antituberculeuse.

_________________________________________________________________________

Voilà... donc dans l'école de mon fils, les parents sont informés de la date à laquelle les équipes mobiles viennent, mais par contre ils ne disent pas clairement qu'ils vont vacciner les gosses...

Ils craignent sûrement qu'il y ait trop d'absentéisme ce jour-là...

Et la plupart des parents vont avoir confiance et croire qu'ils vont juste vérifier le vaccin de la tuberculose...

Bref c'est pas très clair comme affaire, on sent qu'ils informent les parents juste parce que juridiquement ils sont obligés, mais sans dire franchement s'ils vont vacciner les enfants car ils ne parlent pas du tout du vaccin de la grippe A... Bizarre...

Qu'en pensez-vous ?

_________________________________________________________________________

Voici donc la réponse de Gridu : Bonsoir,

Mon humble avis, c'est qu'ils sont obligés de demander le carnet de santé pour la traçabilité du vaccin H1N11 et donc que votre enfant sera vacciné ce jour là.

Bien sur, ils ne vont pas demander votre autorisation ... ils ont juste besoin du carnet de vaccination et vous serez mise devant le fait accompli et si vous vous rebellez, on vous dira que vous aviez été tenu au courant par l'école en début d'année que les unités mobiles se déplaceront dans les écoles et que les parents n'auraient à s'occuper de rien ... et que les médias en ont également parlé ... alors que si vous n'avez pas manifesté votre refus, c'est que vous étiez consentante, comme on dit : "qui ne dit mot, consent ...".

En plus au niveau de la date du 5 novembre, cela cadre parfaitement avec la date du 3/11/09 prévue pour l'ouverture des centres de vaccination et vous avez raison de vous inquiéter car effectivement, vu la faible popularité de ce vaccin, un bon nombre de parents ne souhaiteraient pas voir leur enfant vacciné dans les écoles et donc il y aurait un fort taux d'absentéisme.

 

Je vous conseille vivement, d'envoyer par lettre recommandé avec A.R.. au plus vite votre lettre de refus de vaccination H1N1, je vous joins le modèle en PJ, ainsi que d'en fournir le double à l'institutrice et que votre enfant en ait également un sur lui en permanence, et si vous le pouvez trouver une excuse 'bidon" pour ne pas mettre votre enfant à l'école ce jour là pour plus de sécurité, enfin c'est ce que moi, je ferais ... à vous de voir ...

 

Je vous joins également un modèle de tract que vous pouvez fournir aux parents pour les informer et les mettre en garde contre cette vaccination arbitraire.

De plus, ce qui me semble très bizarre, c'est qu'en début d'année, on nous a demandé de remplir un petit formulaire, récapitulatif des vaccinations de nos enfants ... et que le vaccin contre la tuberculose peut être effectué chez le médecin traitant ... alors effectivement pour moi, il y a anguille sous roche ... méfiez vous ... Surtout que l'on sait que c'est le département et le préfet qui prennent les initiatives de vaccination H1N1.

 

Je vous souhaite beaucoup de courage pour les mois à venir qui risquent d'être bien sombres et je me tiens à votre disposition si vous avez besoin de mon aide. Amicalement

_____________________________________________________________________

_____________________________________________________________________

II) Un vaccin antigrippe A rÉservÉ aux seules autoritÉs crÉe un tollÉ (info Miss Moon)

Allemagne. La population recevrait un vaccin différent de celui prévu pour les dirigeants, le personnel de l’Etat et l’armée. Une question d’adjuvants.

La polémique secoue tout le pays. MICHEL VERRIER

Face au virus de la grippe A, il y aurait un vaccin pour le peuple et un autre pour ceux qui le gouvernent.

L’information s’est répandue comme une traînée de poudre dimanche et hier en Allemagne. Le Pandemrix, le vaccin fabriqué à Dresde par la firme GlaxosSmithKline (GSK), est destiné aux citoyens ordinaires.

Il a été commandé à 50 millions d’exemplaires.

Mais, pour les responsables politiques, les employés de l’État et les soldats, le Ministère de l’intérieur a commandé 200 000 doses de Celvapan fabriquées par le groupe Baxter.

La différence ? La présence d’adjuvants : le Pandemrix en contient en effet, à l’inverse du Celvapan. Or les effets de ces substances sont mal maîtrisés, selon certains spécialistes, même si elles semblent bénéfiques au premier abord.

L’adjuvant est supposé renforcer l’efficacité du vaccin, permettant de réduire ainsi la présence des extraits de virus morts dans le médicament pour faire réagir l’organisme.

Le Celvapan, dépourvu d’adjuvant lui – comme le vaccin équivalent de la firme suisse Novartis - doit à l’inverse intégrer une dose supérieure de virus inoffensif pour produire le même effet.

 

Vaccin de la chancelière

Mais les adjuvants peuvent produire des effets secondaires.

Pis même, selon le Dr Wolfgang Becker-Brüser, responsable de la revue médicale de référence Arznei-Telegram : «Leurs effets n’ont pas été vérifiés pour les enfants de moins de 10 ans et les femmes enceintes.»

Pour ces dernières, «dont la vaccination relève d’une problématique complexe, la commission officielle des vaccinations recommande l’usage de vaccins sans adjuvants».

 

Nombre de médecins étaient déjà très réticents à l’égard d’une campagne de vaccination, «dont l’utilité reste à prouver».

Face à l’avalanche de critiques, le ministre de l’Intérieur, Wolfgang Schäuble, assurait hier que l’accusation de «médecine à deux vitesses» n’avait aucun sens.

Angela Merkel s’en remettrait, elle, à son médecin, qui devrait lui délivrer un vaccin commun, et non le «vaccin de la chancelière», comme certains mauvais esprits ont déjà baptisé le Celvapan.

(NDLR Vous irez vérifier, vous quand le médecin fera l’injection … et s’il l’a faite ?)


* Selon un sondage Emnit, 59% des Allemands affirment ne pas craindre la contagion.

La grippe H1N1 a tué au moins 4.735 personnes dans 191 pays et territoires de la planète depuis son apparition au printemps, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). (NDLR ce qui est très peu pour une grippe depuis 7 mois)

http://www.romandie.com/ats/news/091020154253.7ubzciqu.asp



III) Un coup de colère :

Jeudi 1er octobre : Je reçois un coup de fil.

"Je m'appelle unetelle, j'apelle pour le Labo XXX, au sujet de la grippe A".

Ma réponse a fusé : "Qu'est-ce qu'il nous font ch... avec leur grippe". Et j'ai raccroché.

Après je me suis dit que j'aurais voulu savoir pour quelle raison les labo appellent directement les possibles patients et non le corps médical.

Avez-vous eu un tel appel de labo ? ? ? Quel est le but ? Fourguer leur saloperie ou connaître l'état de l'opinion ? 



IV) Lettre du Dr Marc Girard au Monde Diplomatique 21/09/09 (envoi de Pascal B.)

NDLR : Un article très bien fait même s’il est un peu difficile au début de « rentrer dedans »

http://www.rolandsimion.org/IMG/pdf/Le_Diplo_090921.pdf

Répond à un article de Denis Duclkos dont on ne trouve malheureusement que quelques extraits sur : http://www.monde-diplomatique.fr/2009/09/DUCLOS/18096

Objet : Psychose de la grippe

Monsieur le Directeur,

 (…) la situation avec la grippe « porcine » se signale par une discordance nette et bienvenue entre le discours des autorités et le scepticisme majoritaire des citoyens. Quand le Monde Diplomatique du mois de septembre 2009 déplore à juste titre le « découragement populaire » devant l’assujettissement du politique aux forces de l’argent, une situation de décalage aussi aigu fait d’autant plus espérer un sursaut de conscience démocratique qu’elle se présente juste au décours d’une crise économique majeure laquelle, à sa façon, a elle aussi marqué le divorce entre l’aveuglement du discours dominant (…) et la perception douloureuse d’une majorité citoyenne (…)

Ce propos introduit mon livre à paraître et qui vise à faire de la « grippe porcine » un exemple parmi d’autres d’une crise démocratique infiniment plus significative. C’est dire, par contraste, ma consternation de trouver, juste à côté de votre tribune, un article atterrant sur la grippe (Psychose de la grippe, miroir des sociétés), où l’arrogance le dispute à l’incompétence et qui se solde par la consolidation objective d’un alarmisme d’autant plus révoltant qu’il ne repose sur aucune donnée sérieuse : faut-il rappeler que les autorités sanitaires françaises, après avoir envoyé les pompiers kidnapper tous les enrhumés, en sont à chipoter sur quelques centaines de cas pour proclamer le franchissement du « seuil épidémique » quand elles n’ont pas craint de se ridiculiser juste avant sur une discordance de 15 000 cas par semaine entre les diverses sources de sa veille sanitaire (Le Figaro.fr, 08/09/09)… Succédant à la canicule de 2003 où les erreurs des autorités sanitaires étaient du même ordre de grandeur, voilà justement le type de discordance qui, n’en déplaise à Duclos, justifie un minimum de « droit au doute » chez tout titulaire d’un certificat d’étude (ou équivalent)…

Quand la manipulation des masses en est à ce degré, on attend du « Diplo » quelque chose de plus rigoureux qu’un article citant autoritairement comme « spécialistes dignes de confiance » d’autres boutefeux qui ne rougissent pas de brandir le précédent grotesque de 1918, ont le triste privilège de s’être déjà ridiculisés par leur alarmisme sur la grippe aviaire (BMJ 2005 ; 331 : 981), et dont la crédibilité est de toute façon entamée par leur mépris constant des principes fondamentaux qui requièrent la transparence dans la gestion de leurs conflits d’intérêts. Puis-je, là encore, rappeler ce fait aisément « documentable » qu’utiliser le précédent de la grippe aviaire comme critère rétrospectif de crédibilité n’est pas le privilège du recul historique : dès 2004, j’adressais à ce sujet une lettre ouverte au Directeur Général de l’OMS, restée évidemment sans réponse mais bientôt publiée dans un journal médical américain (AJPS 2005 ; 11:22-3). Au lieu de voir opposer « la logique du vivant » (la vilaine !) aux « progrès médicaux » (applaudissements sur les bancs de la droite et de la gauche) pour rendre compte des résistances antibiotiques - menace sanitaire autrement plus dommageable que la grippe porcine -, on attend du Diplo une vision plus lucide quant aux causes profondes de ces résistances et à leur impact désastreux en termes tant de santé publique que de souffrance humaine : certes, des pratiques de prescription atterrantes (et qui obéissent à quel déterminisme ?), mais également l’utilisation massive d’antibiotiques dans l’agro-alimentaire à seule fin anabolisante ! L’exposé de cet autre scandale permettrait, du même coup, d’éclairer les citoyens en opposant l’activisme extravagant des autorités sur des menaces évanescentes à sa durable inertie par rapport un problème bien plus grave dont la solution devrait relever d’une élémentaire décision politique à l’échelle européenne - l’interdiction.

Quant à la dénonciation rituelle des sectes anti-vaccinalistes, qui sert-elle dans sa sélectivité ? Qu’il y ait plein de « tarés » chez les anti-vaccinalistes (comme me le disait le journaliste M. Cymes au cours d’une récente émission [@rrêt sur images, 04/09/09]), cela n’est guère contestable : mais pourquoi ne pas s’inquiéter réciproquement de l’amateurisme consternant qui prévaut réciproquement chez les fabricants de vaccins ? Qui m’a contredit lorsque j’ai récemment rendu publique l’offre d’un leader du marché proclamant que pour postuler à un emploi de responsable dans le développement vaccinal, une compréhension de l’infectiologie « serait utile, mais pas essentielle » tandis que l’expérience du développement pharmaceutique s’y trouvait, elle, strictement ignorée1 ? Quelle « logique sombre », pour les citoyens, d’être « terrorisés » par une incompétence aussi impunément assumée ?

On n’attend pas enfin du « Diplo » de voir ravalée (en note - et sans la moindre preuve encore une fois…) à un simple fantasme de journaliste excité - le formidable problème de la transmission du VIH à l’homme, qui permettrait de poser des questions « ravageantes » certes sur l’OMS, mais bien plus profondément sur la prévention comme forme éminemment perverse de cette aliénation mortelle que l’on appelle médicalisation - pour ne point parler de celles concernant la désespérante corruption du monde scientifique et la menace que fait peser sur notre civilisation une communication scientifique désormais soumise à la pression des pires lobbies2. On attend du « Diplo » qu’il applique aux questions sanitaires l’exigence critique dont il a fait sa bannière, et qu’il s’abstienne de publier répétitivement sur ces sujets des articles dont les erreurs ou approximations dénotent trop clairement la superficialité (Big Pharma ou la corruption ordinaire, oct. 2003).

On attend, plus encore, du Diplo qu’il fasse preuve d’un minimum de conscientisation politique par rapport aux problèmes de santé, et qu’il évite de se faire le porte-parole complaisant de toutes les aliénations inhérentes. À un correspondant qui me signalait l’article de M. Winckler (Médecins sous influence, jan. 2004) en me demandant si la situation était « aussi grave que le prétendait l’auteur », je n’ai pu faire autrement que de répondre : « elle est pire - et il en fait partie »…



V) Fabrication du vaccin H1N1 sur TF1 : Vidéo (envoi de Miss Moon)

http://videos.tf1.fr/jt-we/le-vaccin-decrypte-4914622.html (2min 38 s)

Virus OGM : Le virus utilisé dans le vaccin H1N1 est issu de manipulations génétiques

Personne ne sait ce qu'il va devenir dans l'organisme et au contact d'autres virus, d'autant que les études n'ont "pas été faites", et que le virus d'origine était lui même artificiel.

Sans parler des virus ou résidus de virus, indésirables, mais présents par le fait même du procédé de fabrication

Et TF1 ne montre que la préparation des vaccins à partir des œufs, pas ceux de Baxter, à partir de reins du singe vert

 

Formaldéhyde (formol) nécrosant des cellules, classé en 2004 comme cancérigène certain.

Détergent ( ? ? ? ! ! !)

Conservateur au mercure : important poison, très toxique, principal pourvoyeur d'autisme.

Un ou des antibiotique

+ Éventuellement pour M. ou Mme tout le monde un ou des adjuvents au choix :

* Le squalène, - MF59, il est responsable de stérilité et de maladies auto-immunes, dont le syndrome de Guillain Barré (maladie neurologique dégénérative).

* TF1 a oublié L’alumine (oxyde d’aluminium) utilisé par certains des fabricants de ce vaccin là, et responsable de multiples troubles et maladies, dont l'Alzheimer.

* D’après le Figaro : http://www.lefigaro.fr/sante/2009/09/21/01004-20090921ARTFIG00325-h1n1-enquete-sur-les-risques-du-vaccin-.php

Sanofi-Pasteur : un nouvel adjuvant, appelé AF03. «Au total, il a été testé sur plusieurs milliers d'individus », (NDLR : à base de squalène et autres  ? ? ? … merci pour la transparence)

Le recul est aussi limité sur l'adjuvant de GSK, appelé AS03, (NDLR : un mélange de squalène, de polysorbate et de vitamine E. Un tel adjuvant n’a jamais été utilisé auparavant dans un vaccin commercialisé à large échelle)

 

Sans parler d'autres produits ou "additifs" possibles, sinon probables, injectés à l'occasion de cette "opération"...

Vous êtes gâtés



VI) Vaccins : témoignage d’un repenti (info Miss Moon) (Extraits)

Source et suite par exemple :

http://www.alternativesante.com/gazette/sections/section.asp?NoArticle=1000&NoSection=60

Un jour, un chercheur en vaccinologie a vu son collègue perdre son enfant à la suite d’une vaccination. Le doute s’est insinué, et la réalité a fait le reste. Aujourd’hui à la retraite, il dévoile les dessous de l’une des plus grandes escroqueries de notre temps.

 

« Je travaillais dans un secteur basé sur un tissu de mensonges ». (…)

Jon Rappoport : Il y a des historiens médicaux qui affirment que le déclin global des maladies n’est pas dû aux vaccins.

Dr MR Je sais. Pendant longtemps je n’ai pas tenu compte de leur travail.

JR Pourquoi ?

Dr MR Parce que j’avais peur de ce que j’allais découvrir. Ma tâche consistait à mettre au point des vaccins. Mon gagne-pain dépendait de la poursuite de ce travail.

JR Et ensuite ?

Dr MR J’ai mené ma propre enquête.

JR Quelles conclusions en avez-vous tirées ?

Dr MR Le déclin de la maladie s’explique par l’amélioration des conditions de vie.

JR Quelles conditions ?

Dr MR De l’eau plus propre. Des systèmes d’égout élaborés. La nutrition. Des aliments plus frais. Une baisse de la pauvreté. Il y a beau y avoir des germes partout, quand on est en bonne santé on ne contracte pas les maladies aussi facilement.

JR Qu’avez-vous ressenti au terme de votre enquête ?

Dr MR Du désespoir. J’ai pris conscience que je travaillais dans un secteur basé sur un tissu de mensonges.

JR Y a-t-il des vaccins plus dangereux que d’autres ?

Dr MR Oui. Le DTC (diphtérie-tétanos-coqueluche), par exemple. Le ROR (rougeole, oreillons, rubéole). Mais certains lots sont plus dangereux que d’autres. En ce qui me concerne, je pense que tous les vaccins sont dangereux.

JR Pourquoi ?

Dr MR Pour plusieurs raisons. Ils entraînent le système immunitaire humain dans un processus qui a tendance à affaiblir l’immunité. Ils peuvent véritablement provoquer la maladie qu’ils sont censés prévenir.

JR Pourquoi citons-nous des statistiques qui semblent prouver que les vaccins ont brillamment réussi à éradiquer des maladies ?

Dr MR Pourquoi ? Pour donner l’illusion que ces vaccins sont utiles. Si un vaccin supprime les symptômes visibles d’une maladie telle que la rougeole, tout le monde s’imagine que ce vaccin est une réussite. Mais, sournoisement, le vaccin peut porter atteinte au système immunitaire lui-même. Et s’il provoque d’autres maladies par exemple, une méningite ce fait est dissimulé, parce que personne ne croit le vaccin capable d’une telle chose. Le lien passe inaperçu.

JR On dit que le vaccin contre la variole a éradiqué la maladie en Angleterre.

Dr MR Oui. Mais lorsque vous étudiez les statistiques disponibles, les choses apparaissent sous un jour différent.

JR C’est-à-dire ?

Dr MR Il y avait des villes d’Angleterre où des gens non vaccinés n’attrapaient pas la variole. Il y avait des endroits où des gens vaccinés connaissaient une épidémie de variole. Et la variole était déjà en voie de disparition avant que le vaccin ne soit introduit.

JR Vous êtes donc en train de dire que l’on nous a raconté des histoires.

Dr MR Oui. C’est exactement ce que je suis en train de dire. C’est une histoire montée de toutes pièces pour convaincre les gens que les vaccins sont invariablement efficaces et inoffensifs.

 

Une contamination omniprésente

JR Bon, vous avez travaillé dans des laboratoires où la pureté est un aspect dont il faut tenir compte.

Dr MR Le public pense que ces laboratoires, ces unités de production, sont les endroits les plus propres du monde. C’est faux. La contamination est omniprésente. Vous avez toutes sortes de débris qui s’introduisent dans les vaccins.

JR Par exemple, le virus simiesque SV4O se glisse dans le vaccin antipoliomyélitique.

Dr MR Eh bien oui, cela est arrivé. Mais ce n’est pas de cela que je veux parler. Le SV4O s’est introduit dans le vaccin antipoliomyélitique parce que ce vaccin a été fabriqué à partir de reins de singes. Mais je veux parler d’autre chose. Des réelles conditions de travail en laboratoire. Des erreurs. Des erreurs dues à un manque d’attention. Le SV40, que l’on a plus tard trouvé dans des tumeurs cancéreuses… était ce que j’appellerais un problème structurel. C’était un élément reconnu du processus de fabrication. Si vous utilisez des reins de singes, vous ouvrez la porte à des germes dont vous ignorez la présence dans ces reins.

JR D’accord, mais laissons provisoirement de côté cette distinction entre les différents types de contaminants. Quels contaminants avez-vous découverts au cours de vos longues années d’activité au sein de l’industrie des vaccins ?

Dr MR Je vais vous donner quelques exemples de ce que j’ai trouvé, et aussi de ce que certains de mes collègues ont découvert. En voici une liste partielle.

Dans le vaccin contre la rougeole Rimavex, nous avons trouvé divers virus aviaires. Dans le vaccin antipoliomyélitique, nous avons trouvé l’acanthamoeba, qui est une amibe dite « dévoreuse de cerveau ». Le cytomégalovirus simiesque dans le vaccin antipoliomyélitique. Le virus spumeux simien dans le vaccin antirotavirus. Des virus de cancers aviaires dans le vaccin ROR. Divers microorganismes dans le vaccin contre l’anthrax. J’ai trouvé des inhibiteurs enzymatiques potentiellement dangereux dans plusieurs vaccins. Des virus de canard, de chien et de lapin dans le vaccin contre la rubéole. Le virus de la leucose aviaire dans le vaccin contre la grippe. Un pestivirus dans le vaccin ROR.

JR Entendons-nous bien sur ce point. Il s’agit là de contaminants n’entrant pas dans la composition des vaccins.

Dr MR Exact. Et si vous essayez de chiffrer les préjudices que ces contaminants peuvent causer, eh bien, c’est difficile de le savoir parce qu’aucun essai n’a été réalisé, ou alors très peu. C’est la roulette russe. Vous prenez le risque. Par ailleurs, la plupart des gens ignorent que certains vaccins antipoliomyélitiques, certains vaccins d’adénovirus et certains vaccins contre la rubéole, l’hépatite A et la rougeole ont été fabriqués à partir de tissu de fœtus humain avorté. Il m’est arrivé de découvrir ce que je croyais être des fragments bactériens ainsi que le virus de la polio dans ces vaccins, qui pouvaient très bien provenir de ce tissu fœtal. Lorsque vous recherchez des contaminants dans les vaccins, vous pouvez tomber sur des choses qui sont étonnantes. Vous savez qu’elles ne devraient pas se trouver là, mais vous ne savez pas exactement de quoi il s’agit. J’ai trouvé ce que j’ai cru être un tout petit « fragment » de cheveu humain et aussi du mucus humain. J’ai découvert ce qui ne peut être appelé autrement que « protéine étrangère », ce qui pourrait vouloir dire à peu près tout et n’importe quoi. Il pourrait s’agir d’une protéine d’origine virale. (…)



VII) Pour ceux qui n’ont pas vu sur M6 * 66 minutes 18/10/09 :

Alexandre, 17 ans, de Nice s'est-il suicidé à cause d'un médicament contre l'acné ?

http://forum.doctissimo.fr/sante/acne-psoriasis/suicide-roacc-france-sujet_166750_1.htm (Extraits)

(…) Tous ses camarades, sa copine, ses enseignants, son généraliste, le dermatologue qui le suivait pour son acné, et tous les témoins entendus pendant l'enquête de police l'ont confirmé : Alexandre n'avait pas de souci, il souriait à la vie. Et pourtant. Ce 2 juillet dernier, vers 2 h, il a emporté un tabouret de bar de la maison, un sac contenant deux cordes, puis est allé? se pendre. À la branche d'un arbre du parc de l'abbaye de Roseland. A 800 m de chez lui. (…)

 

Et puis la police a découvert le message posthume, bouleversant, d'Alexandre à ses parents, laissé à 2 h 50 sur son mobile : « Je ne sais pas ce que j'ai depuis 3 semaines, mais là, j'en peux plus. J'ai toujours mal quelque part, les articulations, le dos, les ongles incarnés, le pied, ma peau qui me gratte tout le temps, c'est des petites choses mais accumulées? C'est dur. J'aime toujours Manon. Même si je ne vous l'ai jamais dit, je suis heureux que vous soyez mes parents »

M. et Mme Voidey ont alors fait le rapprochement avec le médicament contre l'acné que prenait Alexandre depuis sept mois, et qu'il supportait mal : l'isotrétinoïne en capsules. Il s'agit d'un antiacnéique très efficace contre les acnés sévères, mais aux effets secondaires redoutables, et d'ailleurs parfaitement explicités dans la notice d'emploi du médicament : « Des cas de dépression, dépression aggravée, d'anxiété, de tendance agressive, de changement d'humeur, de symptômes psychotiques et de très rares cas d'idées suicidaires, de tentatives de suicide et de suicides ont été rapportés chez des patients traités par isotrétinoïne », stipule notamment le laboratoire Roche qui commercialise l'isotrétinoïne sous le nom de Roaccutane depuis 1982. L'isotrétinoïne est commercialisée depuis 2000 en France sous trois formes génériques : Contracnée (Laboratoires Biorga) ; Curacnée (Laboratoires Pierre Fabre) ; et Procuta (Laboratoires Expanscience). Alexandre, lui, avait pris du Procuta et du Curacné.

De 1982 à mai 2000, les autorités sanitaires américaines (la Food and Drug Administration) avaient enregistré 431 cas de dépression, idées suicidaires, tentatives de suicide et suicides chez des patients américains traités par isotrétinoïne. Ces chiffres avaient déclenché un scandale aux USA et dès, 1998, la FDA avait obligé les laboratoires Roche à inclure un avertissement sur les effets secondaires psychiatriques dans la notice de son médicament Roaccutane. (…)

Publié dans SANTE

Partager cet article

Repost 0

PAIX ET SECURITE : UNE ALTERNATIVE FEMINISTE

Publié le par Patrick Kaczmarek

Appel des participants à la conférence internationale organisée par Antico

« Paix et sécurité ; une alternative féministe »

Skopje - République de Macédoine. 5 et 6 octobre 2009

Féministes pour un monde libéré de la domination militariste, impérialiste, patriarcale et des intégrismes religieux .

Antico, association de femmes de la République de Macédoine, a organisé une conférence internationale «Paix et sécurité; une alternative féministe » à Skopje. les 5 et 6 octobre 2009.

Des militantes féministes, des femmes politiques, des parlementaires , des militantes pacifistes originaires des Balkans, de l’ Europe de l’Est et de l’Ouest, , du pourtour Méditerranéen , du Moyen Orient, d’Irak, d’Iran et des Etats-Unis se sont réunies pendant deux jours à Skopje pour partager et analyser leurs expériences, interpeller les concepts traditionnels de paix et de sécurité et débattre d’une alternative féministe à notre monde patriarcal.

La conférence a mis en évidence les éléments suivants :

Nous vivons dans un monde déchiré par les nationalismes, dominé par une minorité privilégiée, qui s’appuie sur un système néo-capitaliste, patriarcal, militariste et religieux, pour opprimer le plus grand nombre dans la sphère publique comme dans la sphère privée.

Tous les intégrismes religieux intensifient aujourd’hui à travers le monde leurs attaques sans précédent contre les droits que les femmes ont chèrement acquis au cours des siècles . La religion relève du domaine privé, individuel. La laïcité, basée sur la stricte séparation de l’Eglise et de l’Etat, est la condition requise pour une société réellement démocratique dans laquelle toutes les personnes sont égales quels que soient leur sexe, leur genre, leur orientation sexuelle , leur origine, leur classe, leur religion ou toute autre caractéristique. Les législations civiles doivent s’appliquer aussi aux codes de la famille;zles droits de la personne et sa liberté à pratiquer, ou à ne pas pratiquer, une religion ne peuvent être niés ou réprimés. L’éducation publique doit être civile et laïque

Les droits des femmes sont des droits humains universels et ne peuvent souffrir d’aucun compromis au motif de la culture, la tradition, la religion l’identité, la spécificité ou quelque raison que ce soit.

Dans l’urgence, face à la régression des droits des femmes, nous femmes, devons nous unir pour dire ASSEZ et agir pour que les choses changent.

La conférence lance un appel aux organisations gouvernementales, non gouvernementales, politiques et sociales ; à toutes les composantes de la société civile et les militants pour la justice sociale, pour qu’ils incluent nos exigences dans leurs agendas et leurs stratégies et rejoignent notre lutte contre le système patriarcal et les intégrismes religieux.

La conférence propose de lancer un large mouvement pour un monde laïque, libéré du militarisme, du patriarcat, du néo-colonialisme et de l’emprise des religions sur la sphère publique, un monde libéré de toute entrave à la dignité et aux droits humains.

Ce mouvement comprendra trois étapes .

1. L’envoi de cet appel aux Nations Unies, aux organisations politiques et aux instances élues au plan international, national et régional .

2 Une action auprès de la société civile pour l’inciter à intensifier ses exigences vis-à-vis l’application des documents nationaux et internationaux relatifs aux droits civils, économiques, sociaux et culturels des femmes

3. L’organisation d’une conférence internationale en 2010 pour assurer le lien avec d’autres groupes ayant les mêmes objectifs au plan global et local. La structuration et la consolidation de notre mouvement;

Skopje. R. de Macédoine

17 Octobre, 2009

Publié dans PAIX

Partager cet article

Repost 0

POUR TOUJOURS PLUS D INFORMATION...

Publié le par Patrick Kaczmarek

... contacter l'Institut de Documentation et de la Recherche sur la Paix : http://institutidrp.org/

Actuellement plusieurs rubriques existent sur ce site:

- une actualité dess conflits majeurs ou récurrents
- une analyse géostrategique par continents
- des rubriques sur les enjeux du désarmement
- des recherches sur la culture de la paix, le droit international, les organismes de gestion des conflits
- une analyse des différentespolitiques d'intervention dans les conflits (Onu, Otan, Osce, Pesc)
- et bien sûr le compte rendu de nos colloques ou autres initiatives.

Publié dans PAIX

Partager cet article

Repost 0

DERNIERES NOUVELLES DE MICHEL GOURMEL UN DE NOS MEILLEURS CONTACTS

Publié le par Patrick Kaczmarek

 

DÉCHETS LE CAUCHEMAR DU NUCLÉAIRE … une enquête de Laure Noualhat et Éric Guéret. Pour ceux qui ont raté l’émission sur ARTE le 13/10/09

Les déchets sont le point faible du nucléaire, son talon d’Achille, son pire cauchemar. Les populations en ont peur, les scientifiques ne trouvent pas de solution acceptable, les industriels tentent de nous rassurer et les politiques évitent le sujet.

DECHETS LE CAUCHEMAR DU NUCLEAIRE. DVD 14,99 €.Si problème :

http://www.arteboutique.com/detailProduct.action;jsessionid=950FB4D4ACBE837FE7AB4C8F6E92C75C?product.id=393167

Nota : Film extrêmement intéressant.

 

Évidemment, vous n'aurez pas la discution très intéressante :

a) Les partisans du nucléaires partaient du principe que 96 % des déchets sont recyclés, mais on a appris que seulement 10 % sont réellement recyclé. Cherchez l'erreur ! ! ! Le reste sert de "bas de laine". Pourquoi fabrique-t-on du nouveau combustible au lieu de prendre celui là. Pour l'avenir ? ? ?

b) Un des partisans du nucléaire a dit : les plus dangereux déchets au bout de 40-50 ans ont leur radio activité divisée par 4. Mais ne vous faites pas d'illusion, il ne parlait pas du plutonium produit par les centrales nucléaires. Le 239Pu a une durée de demi-vie de 240.000 ans, ce qui signifie qu’il perd ½ de sa radio activité en 240.000 ans et donc ce matériau ultra-dangereux, au bout de 480.000 ans, a sa radio activité divisée par 4 ! ! ! Ils mentent et/ou ne parlent pas de la même chose que le citoyen lambda.

 

 

 

N.B. : il ne s'agit pas de faire ici de la pub pour Arte qui utilise ailleurs les services de loustics comme Alexandre Adler pour falsifier l'histoire de la planète (de 1994 à 2003, il présentait l'émission "Les mercredis de l'Histoire" sur Arte) Adler a traversé la totalité de l’échiquier politique français du PCF dans sa jeunesse à la droite pure et le soutien à tous les crimes de Bush (guerres et attentats) en passant par le PS et Chirac, Adler a participé à une réunion du Bilderberg en mai 2003 à Versailles (gouvernement mondial) dont les médias et lui-même refusent de rendre compte…


Clearstream, Poitiers et autres horreurs juridiques et judiciaires


I) L’EPR contre les droits de Lhomme. (info de Marcel J.)

II) Poitiers :

2-a) La bataille de Poitiers, un remake sarkoziste … de Strasbourg ? (envoie de Miss Moon).

2-b) Poitiers : prison ferme avec mandat de dépôt pour trois personnes

2-c) Poitiers. Réactions

2-d) Résumé sur Poitiers : (la manif de Strasbourg en couleur)

III) Cuisine juridique de l’Union Européenne.

Traité de Lisbonne : Une garantie tchèque sur le modèle des garanties irlandaises ?

IV) Justice Terroriste : inculpation d'un ingénieur soupçonné de liens pour "souhait d'envie"

V) Clearstream :

5-a) l'ex-patron de la DST pointe l'"erreur" (*) de Nicolas Sarkozy dans la chronologie de l'affaire… Sarko peut mentir impunément aux Juges

5-b) Complément d’info : Chevènement : « Je pense que M. Gergorin est le manipulateur en chef ».

5-c) Clearstream : Services secrets et crochets de boucher ... Tout a commencé avec un "gérant de boucherie"

VI) Lundi 12/10/09, la direction de GRDF Ile de France a demandé le licenciement d’un militant de SUD Energie, qui a participé très activement à la mobilisation du printemps



I) L’EPR contre les droits de « Lhomme ». (info de Marcel J.) « Le Canard Enchaîné » du 14/10/09 (Extraits).

« Plutôt piteux le classement sans suite d’une plainte contre le porte-parole de l’association "Sortir du Nucléaire". Stéphane Lhomme risquait 5 ans de taule pour avoir divulgué un document "confidentiel défense" » … Après 5 ans de surplace, le parquet jette l’éponge … jusqu’à présent, la justice n’a pourtant pas fait de fleur à cet écolo. En 2.006 il est placé en garde à vue par la DST à la demande du parquet anti-terroriste … pour avoir mis en ligne un document fin 2003. En mars 2008, nouvelle garde à vue à la DST … la 1ère ayant eu lieu 2 ans plus tôt, il lui restait 10 heures à tirer … ! ! !

Au printemps dernier, grâce au « Canard », Stéphane Lhomme apprend que son ordinateur a été mis sous surveillance à la demande … d’EDF ! ! ! par une officine spécialisée Securewyse (le but étant de découvrir la source des info du militant écolo). L’électricien national vient d’ailleurs d’être mis en examen pour des faits semblables d’espionnage ...

 

Nota 1 : il existe en réalité plusieurs documents qui circulent sur le Net, datés de cette même époque 22/02/2.003, supposés émaner de la direction SEPTEN d’EDF, marqués B. Lescœur et adressés au directeur général de la Sureté Nucléaire et de la Radio-protection.

Ces documents ne sont ni signés authentiques ni des originaux. Ce sont de simples photocopies à en-tête.

Paradoxalement, et très curieusement, ce sont les poursuites et les éventuelles condamnations - qui n’auront finalement pas lieu - qui peuvent donner une certaines crédibilité à ces documents anonymes.

Nota 2 : En réalité, une autre version du document est beaucoup plus intéressante, car elle montre qu’EDF, 15 mois seulement après le 11 septembre 2001, déclarait qu’une telle attaque était impossible… La direction d’EDF chargée de prévoir les accidents, fait donc en fait parti de ce qu’on nomme méchamment : « partisans de la théorie du complot ». Évidemment, cette version des documents ne plaît pas aux anti-nucléaire, et ils n’ont pas utilisé cette version là.



II) Poitiers :


2-a) La bataille de Poitiers, un remake sarkoziste … de Strasbourg ? (envoie de Miss Moon). Les médias ont menti, la réalité est toute autre. Sarko est bien l'héritier des méthodes de Pasqua. Et dire qu'il y a quelques jours, les anti-nucléaires se plaignaient des méthodes de la police à Colmar ... elle peut faire bien pire, hélas ! ! !

Depuis samedi dernier, Poitiers est sous les feux de l’actualité... Les médias dominants évoquent des émeutes et 200 énergumènes de l’ultra gauche tendance anarcho-autonome mettant à feu  le centre de la capitale pictave !

En parcourant divers blogs locaux, dont l’excellent La bataille de Poitiers et Une coccinelle à Poitiers, plutôt orange, le lecteur comprend que la réalité est toute autre !

Samedi donc, les prisonniers de la vieille prison, dénommée la Pierre Levée, puisque située à proximité du dolmen cité par François Rabelais dans Pantagruel, étaient transférés dans une prison Bouygues (sous l’empire du partenariat public-privé, véritable scandale de gestion des deniers publics) à quelques kilomètres de là...

À cette occasion, « probablement pour assurer la sécurité du transfèrement des taulards », la préfecture avait autorisé la manifestation du Collectif contre la prison de Poitiers... que des individus ont infiltré pour entrer incognito au centre-ville...

Sur place, lesdits individus se sont cagoulés pour taguer quelques bâtiments dans 4 ou 5 rues, casser quelques vitrines du journal local, des banques et de Bouygues, et allumer divers fumigènes, le tout en moins d’une heure !

Bref, on est à mille lieux des émeutes, d’une guérilla urbaine, d’un centre-ville dévasté, et d’une nuit de violences comme le rapportent nos médias officiels, avec de vrais journalistes dedans !

On a du mal à croire que les forces de l’ordre n’aient rien vu venir... D’ailleurs, un esprit retors pourrait même se laisser aller à penser que les vandales sont, en l’espèce, des alliés objectifs du pouvoir sarkoziste qui les a laissé, un temps, commettre leurs forfaits...

 

Même si on ne croit en cette hypothèse alambiquée, on s’interroge : qui a intérêt à faire monter la mayonnaise médiatico-sécuritaire et des délires tels que des bandes organisées de barbares sèmeraient troubles et désordres en Sarkozie ?

L’opposition ? Le PS ? Les Verts ? L’autre gauche ?

Ou la droite au pouvoir ? 

Comme par hasard, le ministre de l’Intérieur va rassurer de visu les commerçants poitevins ! Peut-être profitera-t-il de son déplacement pour annoncer une énième proposition de loi sécuritaire, limitant les libertés politiques dans l’espace public ?

La récupération politique est en marche...

<http://www.nantes.indymedia.org/index.php>

Communiqué sur la manifestation du 10 octobre à Poitiers

Nous, collectif contre la prison de Vivonne, tenons à revenir sur les événements qui se sont déroulés lors de cette journée anti-carcérale du 10 octobre lancée à notre initiative. Avant toutes choses, il nous paraît important de rappeler à tous nos détracteurs que la manifestation n'était pas le centre de la journée. Nous invitons ainsi tout le monde à relire le programme de cette journée qui appelait outre la manifestation festive à des débats avec intervenants extérieurs sur des thèmes tels que le sécuritaire ou les luttes anticarcérales... ainsi qu'à des concerts le soir même. Par ailleurs les débats qui ont eu lieu avant la manifestation, contrairement au reste de la soirée qui a été annulé par les forces de l'ordre, montrera peut être par les apports qui en sortiront que la réflexion sur le sujet n'était pas exempt de la journée. Les déclarations de tous les “citoyens” et “journaleux” qui ont pris hâte de faire passer ce collectif comme un prétexte pour organiser une “émeute” et étant “une cellule d'ultra gauche” nous paraît donc d'une stupidité sans nom, d'un mensonge et d'une volonté politique des plus réactionnaires. Encore une fois nous assistons à l'utilisation d'outils médiatico-politique récurrents ces derniers temps au même titre que les étiquettes “d'anarcho autonome” et “d'ultra gauche organisée”.

Bien que solidaire de tous les interpellés et n'ayant aucun intérêt à juger en bien ou en mal les actes commis, nous pouvons toutefois dire que les pratiques utilisées ne correspondaient pas à nos attentes et qu'un bilan de la stratégie politique émanera de ces événements. Nous rappelons que, bien qu'ayant appelé à cette manifestation, nous ne sommes en aucun cas responsables des actes qui y ont été commis. Mais parler d'une violence à sens unique nous paraît inexact en vue de la gestion policière qui a suivi la manifestation : occupation policière massive de tout le centre ville (mise en place d'un quasi “couvre-feu”), arrestations arbitraires, opération policière au numéro 23 de la porte de Paris (local culturel), où devait se dérouler la suite de la journée, digne d'une ère ancienne ... Le numéro 23, qui n'avait aucun lien avec les événements de la manifestation a ainsi vu une perquisition des plus violentes. Les personnes présentes ont ainsi subit diverses violences (coups de tonfas), humiliations (face contre terre les mains sur la tête) et contrôle abusif des identités (photos et question...) pendant près de 4h! De plus les policiers présents ont volontairement dégradé le matériel sono loué ou prêté pour l'occasion (estimation à plusieurs milliers d'euros) ! ! !

Ainsi il nous semble que le moment n'est pas à la dénonciation mais bel et bien à la solidarité avec les militants inculpés !

Libération des manifestants en garde à vue!

Le collectif contre la prison de Vivonne.


2-b) Poitiers : prison ferme avec mandat de dépôt pour trois personnes

http://www.humanite.fr/Poitiers-prison-ferme-avec-mandat-de-depot-pour-trois-personnes

Trois des huit personnes jugées en comparution immédiate hier dans le cadre des violences qui ont eu lieu samedi dernier à Poitiers ont été condamnées dans la nuit de lundi à mardi à des peines de prison ferme allant de un à quatre mois, avec mandat de dépôt. Les cinq autres suspects présents devant la cour lundi soir ont été condamnés à des peines avec sursis allant de deux à six mois, après une audience qui aura duré plus de huit heures et 45 minutes de délibéré (…) Dix-huit personnes avaient été interpellées après les violences.

Le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux est venu constater les dégâts et rencontré des victimes lundi après-midi, avait souhaité que la justice « sanctionne durement » les casseurs. Les huit personnes étaient jugées pour « dégradations volontaires, dégradations de biens publics, coups et blessures sur argent de la force publique dans l’exercice de leurs fonctions ». Elles ont dix jours pour faire appel. (…)

Une trentaine de jeunes, regroupés dans la salle d’audience et une quarantaine à l’extérieur ont accueilli ces décisions par des cris, des sifflements et des pleurs. Une neuvième personne interpellée, une mineure, comparaîtra devant le tribunal pour enfants de Limoges, d’où elle est originaire.

« C’est une parodie de justice. Pendant ce temps là, les responsables sont dehors » a déploré Me Simone Brunet, « Je n’ai jamais vu ce type de condamnation pour un délinquant primaire, au casier vierge et qui jeté une pile ne blessant personne », a déclaré de son côté Me Philippe Brottier » « Lorsque vous avez un ministre d’État qui se déplace le jour de l’audience alors qu’il sait pertinemment que les personnes réellement responsables ne sont pas là, c’est automatiquement une pression sur le parquet », a-t-il souligné.

Selon les autorités locales, les casseurs masqués et cagoulés ont opéré comme un commando "très bien organisé". Une information judiciaire pour "organisation d’un attroupement armé" a été ouverte pour "rechercher les personnes à l’origine de cette manifestation".

Brice Hortefeux veut démanteler les "groupuscules d’ultra-gauche"

France Info a révélé ce mardi matin que Brice Hortefeux n’attend plus que le feu vert du Conseil d’ État pour créer deux nouveaux fichiers, dont une “version édulcorée” d’Edvige, censée répondre aux incidents survenus ce week-end à Poitiers. Selon France Info, “le ministre est prêt à assumer deux nouveaux fichiers, dont une version un peu édulcorée d’Edvige… Edvirsp (pour “Exploitation documentaire et de la valorisation de l’information relative à la sécurité publique“). Le collectif qui a organisé la manifestation refuse tout amalgame avec les dégradations et les casseurs. La manifestation "festive" devait protester contre la surpopulation et les conditions de détention dans le milieu carcéral….


2-c) Poitiers. Réactions

http://www.humanite.fr/2009-10-13_Societe_Poitiers-Reactions

Laurent Fabius, député PS : « Alors que 300 personnes se réunissent avec des barres de fer, par un complot qui est monté, comment se fait-il que les services ne soient pas alertés et qu’on ne prenne pas les dispositions ? »

Brice Hortefeux, ministre de l’Intérieur : « Je n’hésiterai pas […] dans un certain nombre de cas à demander que soit prononcée la dissolution de certains groupuscules qui encore une fois saccagent et ne respectent pas les règles de la démocratie. » (Va-t-il dissoudre la police ? ? ?)

Frédéric Lefebvre, porte-parole de l’UMP : « Nous attendons la plus grande fermeté de la justice pour que les dégâts qualifiés de considérables par le maire soient intégralement mis à la charge de ces voyous. »


2-d) Résumé sur Poitiers : (la manif de Strasbourg en couleur)

Si on comprend bien, l’ultra-droite avait à faire passer un nouveau Décret de Loi Evige : Edvirsp (très peu modifié).

La police a été chargée d’amener 300 personnes très organisées et cagoulées  (des policiers sans doute) armées de barres de fer et qui ont cassé un maximum. Quand on connaît le nombre impressionnant de policiers qui entourent les manifs, s’ils ont pu agir, c’est sur autorisation spéciale d’en haut !

Puis leurs copains policiers officiels s’en sont pris aux locaux et aux matériels des organisateurs de la manif, taxés de militants de « l’ultra-gauche » pour l’occasion, ce qui justifie la sortie du décret de flicage de la population Edvirsp … CQFD.

Qui a été condamné ? Des organisateurs de la manif ? Des gens qui se sont laissés entraînés par les 300 casseurs ?

Il y a eu en tout 18 arrestations et 8 condamnations. Les 300 casseurs, eux, sont libres, ils pourront être réutilisés par la bande à Sarko à la prochaine occasion.



III) Cuisine juridique de l’Union Européenne.

Traité de Lisbonne : Une garantie tchèque sur le modèle des garanties irlandaises ?

Le président de la Commission européenne rencontre aujourd'hui (13/10/09) à Bruxelles le Premier ministre tchèque pour discuter d'une potentielle exemption de son pays à la Charte des droits fondamentaux, dans le cadre de la ratification du traité de Lisbonne.

Cette demande du récalcitrant Vaclav Klaus pourrait se régler par une solution à l'irlandaise, c'est-à-dire via une garantie juridique intégrée dans un deuxième temps à un protocole.
Source: http://www.fenetreeurope.com/php/page.php?section=actu&id=15546

 

1) D’une part, il faut rappeler que la Charte des droits fondamentaux, est totalement vide, puisque chaque « droit » est :

* soit une rigolade : « le droit de chercher du travail » notion ultralibérale a remplacé la revendication sociale : « le Droit d’avoir un travail décent »

* soit chaque droit s’annule : « le droit de faire grève » des employés s’est vu ajouter « le droit des patrons au lock-out », qui lui permet de fermer l’usine en cas de grève...

 

Cette charte des droits fondamentaux est donc un leurre, et ceux qui font semblant de s’y intéresser, des escrocs et des menteurs, sauf sur un point : le droit de tirer sur la foule en cas de manifestation, qui contredit entre-autre le droit au respect de la vie et l’interdiction de la peine de mort…

 

2) On ne peut « bricoler » un texte fondamental ayant valeur de constitution, après coup.

Ce texte doit être présenté au départ identique pour tout le monde, et doit être signé identique par le monde.

Les escroqueries de l'Union Européenne sur les irlandais, les tchèques, etc… déconsidèrent totalement - s’il en était besoin - les dirigeants européens.

Fera-t-on bientôt voter une Loi aux parlementaires français, en la changeant pour chaque chambre, voir pour chaque groupe politique, pour enfin nous imposer … le bon plaisir de Nicolas 1er … ou Pétain II si vous préférez.



IV) Justice Terroriste : inculpation d'un ingénieur soupçonné de liens pour "souhait d'envie" suite à une autre enquête qui visait une filière présumée avec Al-Qaïda .

Les gouvernements toujours plus fantaisistes pour prouver l’existence Al-Qaïda.

Mais la répression féroce n’est pas, elle, une illusion. On se croit revenu aux temps de l'inquisition

http://www.webtelelibre.levillage.org/index.php?option=com_content&task=view&id=1729&Itemid=40

Il avait été interpellé jeudi à Vienne, dans le centre-est de la France, en compagnie de son frère, âgé de 25 ans. Ce dernier avait été remis en liberté samedi sans qu'aucune charge n'ait été retenue contre lui.

Le frère aîné est soupçonné d'avoir été en contact par internet avec l'Aqmi. Il aurait également envisagé de commettre au moins un attentat. Il en était au stade "de souhait, d'envie", mais ne semble "pas avoir commis d'actes matériels de préparation", selon des sources proches du dossier (*) Donc l’accusation, c’est du gros n’importe quoi).

C'est dans le cadre d'une autre enquête, qui visait une filière présumée (°) de jihadistes vers l'Afghanistan, que des échanges par internet entre le frère aîné et un membre de l'Aqmi avaient été repérés, selon une source judiciaire. (° La Justice n’a toujours rien de puis 8 ans sur le terrorisme et accuse sur la base de présomption, de souhait d’envie … c’est la Justice qui est terroriste).

Les enquêteurs avaient en effet déjà "ciblé" l'aîné des frères H. et seraient en possession de plusieurs de ses textes, grâce à la "veille internet".

Vendredi, le Cern a publié un communiqué pour préciser que cet ingénieur n'avait "jamais été en contact avec quelque élément qui pourrait être utilisé à des fins terroristes".

"Il s'agit d'un physicien qui travaillait sur des projets d'analyse de données de physique au Cern depuis 2003", et "aucune (de ses) recherches n'a d'application militaire potentielle", selon le Cern.



V) Clearstream :


5-a) Clearstream : l'ex-patron de la DST pointe l'"erreur" (*) de Nicolas Sarkozy dans la chronologie de l'affaire.

Sarko peut mentir impunément aux Juges

LE MONDE 07.10.09 (Extraits).

http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/10/07/clearstream-l-ex-patron-de-la-dst-pointe-l-erreur-de-nicolas-sarkozy-dans-la-chronologie-de-l-affaire_1250526_3224.html

Le préfet ne manque pas d'un certain courage. Ils ne sont pas si nombreux à oser expliquer, en plein tribunal, que Nicolas Sarkozyest tellement occupé qu'il "s'est trompé" en déposant devant les juges de l'affaire Clearstream. Pierre de Bousquet de Florian, c'est vrai, a déjà été puni. L'ancien directeur de la DST, la direction de la surveillance du territoire, a été muté en janvier préfet du Pas-de-Calais, mais il lui reste toujours la perspective déplaisante de finir sur un croc de boucher.

 

(L'affaire Clearstream). Le directeur de la DST n'en avait jamais entendu parler, son ministre n'a pas jugé utile de lui signaler qu'il avait déjà chargé un ancien de la DST, le général Philippe Rondot, d'enquêter sur Clearstream dès le 9 janvier 2004. C'est que Dominique de Villepin "n'est pas forcément un adepte du management participatif", plaisante le préfet.

"Il nous a fallu quelques jours pour récupérer la liste et l'examiner, a indiqué Pierre de Bousquet, je ne voyais pas tellement le sens de tout ça, si ce n'est qu'il y avait des noms d'industriels de l'armement, des Russes, des politiques et un de nos collaborateurs." Dont ceux de Nagy et Bocsa, discrète allusion au patronyme complet de Nicolas Sarkozy : deux heures plus tard, Pierre de Bousquet prévient Claude Guéant, le directeur de cabinet de Sarkozy, alors ministre des finances. "Il m'a remercié, il n'a pas fait de commentaires."

Le patron de la DST téléphone à son homologue au Luxembourg, qui se renseigne et lui explique qu'il s'agit à coup sûr "d'une vieille affaire", un listing volé à Clearstream. "Sans doute aurions-nous dû creuser davantage, admet le préfet, mais je savais que le dossier était déjà judiciarisé, aux mains du juge Renaud Van Ruymbeke. C'est comme cela que nous sommes partis exclusivement sur la recherche de celui qu'on appelle le corbeau." C'est plus facile. Il y a, sur le listing, tous les ennemis "réels ou supposés" de Jean-Louis Gergorin. "La liste était tellement "gergorinesque" qu'elle l'était peut-être trop, sourit le préfet. On s'est dit, c'est pas possible, aussi azimuté que soit Gergorin, ça paraît incroyable." (…)

L'affaire commence à sentir le roussi à la mi-octobre 2004. Après des appels "un peu pressants" de Nicolas Sarkozy, Bousquet de Florian est convoqué par les deux ministres, M. de Villepin et son rival de toujours Nicolas Sarkozy (…).

 

NDLR : Ainsi Nicolas Sarkozy a menti aux Juges, faisant croire qu’il a découvert à l’automne 2.004, ce qu’il connaissait depuis début janvier 2.004. Pierre de Bousquet de Florian ne dit pas que Sarko est un menteur, car il est encore aujourd'hui, préfet et donc révocable à tout moment et sans motif … ! ! ! Mais on comprend très bien que c’est cela qu’il veut dire. Malheureusement, Nicolas 1er, lui ne sera pas "pendu à un crochet de boucher", comme dirait ... Sarko, car il dispose d’une immunité … et plus tard se sera oublié ! ! ! Seuls les ennemis de Sarko pourront être éventuellement condamnés ! ! !!

Si un Juge est honnête, dans les mêmes conditions, il doit débouter le plaignant, voir le condamner pour avoir menti au Juge. Que peut faire le Juge ? ? ?


5-b) Complément d’info : Clearstream : « Je pense que Monsieur Gergorin est le manipulateur en chef ».

Source : http://www.chevenement.fr/Clearstream-Je-pense-que-Monsieur-Gergorin-est-le-manipulateur-en-chef_a857.html

Jean-Pierre Chevènement, sénateur du Territoire de Belfort, ancien ministre et président du Mouvement républicain et citoyen fait partie des « faux listés » dans l’affaire Clearstream. Il s’est constitué partie civile. « L'Alsace » 3/10/09. (Extraits)

Pourquoi, selon vous, votre nom a-t-il été ajouté ?

Il faut rappeler qu’au départ cette affaire est une affaire industrielle. Ce qui était en jeu, c’était la succession de Jean-Luc Lagardère à la tête d’EADS. Il y avait deux candidats : Noël Forgeard dont Jean-Louis Gergorin était l’un des vice-présidents et Philippe Camus. L’opération visait à discréditer le couple Camus-Delmas. Une affaire sordide. On a ajouté, pour épicer le plat, le nom de quatre hommes politiques, deux de droite, Monsieur Sarkozy qui avait été ministre du Budget et Monsieur Madelin qui avait été ministre de l’Economie et des Finances et deux de gauche, il est vrai d’inspiration différente, Monsieur Strauss-Kahn, ancien ministre de l’Economie et des Finances et moi-même, qui avais été ministre de la Défense. (…)

Vous dites : « on a ajouté ». Qui est ce « on » selon vous ?

Je pense que Monsieur Gergorin est le manipulateur en chef. C’est lui qui était directeur des services de sécurité d’EADS et ce n’est un secret pour personne que de très mauvaises mœurs s’étaient développées dans l’industrie de l’armement depuis plus d’une dizaine d’année. (…)

Je le redis : au départ cette affaire est un règlement de compte industriel. En centrant cette affaire sur la rivalité de Dominique de Villepin et de Nicolas Sarkozy, on la dénature inévitablement. (…)


5-c) Clearstream : Services secrets et crochets de boucher ... Tout a commencé avec un "gérant de boucherie"

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1015011/2009/10/13/Clearstream-tout-a-commence-avec-un-gerant-de-boucherie.dhtml

L'affaire Clearstream, qui a profondément écorné la réputation de la chambre de compensation luxembourgeois, aurait pu être stoppée dès 2001, a estimé mardi son avocat qui a raconté comment cette "chimère" était partie d'un "gérant de boucherie".

 

"Tout était posé dès 2001. Les corbeaux n'ont eu qu'à se nourrir, personne n'a rien inventé dans cette histoire", a plaidé Me Richard Malka, en ouvrant avec son confrère Christophe Belloc le bal des plaidoiries. "Certains ont dit que Florian Bourges", un auditeur qui a fait sortir de Clearstream des listings comptables authentiques, "était à l'origine de tout, d'une certaine manière oui, mais il n'y a pas que Florian Bourges car il y a avant Denis Robert, mais avant cela, la source de toute cette affaire, c'est un cadre de Clearstream qui a été licencié en 1983 pour faute grave, Ernest Backes", a argué l'avocat.

 

En 2000, a-t-il poursuivi, M. Backes "est devenu l'informateur de Denis Robert, mais à cette époque, son métier à Ernest Backes, c'est d'être gérant de boucherie". Une activité qui ne serait qu'une "couverture". En effet, a ironisé le conseil, d'après les ouvrages de Denis Robert, il s'agit en fait d'un éminent espion, "reconnu par Scotland Yard", qui a "retrouvé les avoirs de Saddam Hussein", qui n'est pas moins que "le correspondant habituel du FBI ou du procureur de New York". Et voilà, a ponctué, désabusé, Me Malka. "Ca part de là. Tout vient de Ernest Backes, le co-auteur de Denis Robert dans 'Révélations'", le premier d'une série de cinq ouvrages qui ont sapé la réputation de Clearstream en l'accusant de blanchir de l'argent sale.

 

D'ailleurs, M. Backes, qui s'est confié à M. Robert dans son ouvrage "Clearstream L'enquête", est convaincu que "le croc de boucher" un temps évoqué par Nicolas Sarkozy pour pendre les manipulateurs, ne concerne pas Dominique de Villepin, mais lui-même! "Il est persuadé que Sarkozy l'a en ligne de mire", 'le croc de boucher, ce sont des mots qui me désignent' dit-il", a rapporté Me Malka, suscitant au premier rang les rires de Dominique de Villepin.

 

"Le terreau de toute cette affaire, il est là depuis 2001 et on l'a longuement fertilisé par cinq livres, un film, des expositions de peinture, des cuvées de vin et des campagnes de soutien", a regretté Me Malka, en faisant référence aux diverses activités de Denis Robert. Plus globalement, l'avocat a regretté qu'on se soit servi de Clearstream comme d'un "punching ball", alors que la chambre de compensation n'a, en quarante ans d'existence, jamais été condamnée pénalement. "Cela fait huit ans qu'on est traîné dans la boue, qu'on assiste à cette pseudo révélation et ça n'arrête jamais", a-t-il déploré.

 

"Tout n'aurait jamais dû commencer, si on avait fait preuve d'un peu de discernement". "Le plus extraordinaire, c'est que ce fantasme restera imprimé dans les esprits. Clearstream restera toujours synonyme de manipulation et d'affaire d'État. La dénonciation calomnieuse est un marqueur indélébile", a relayé Me Belloc. Si les deux avocats n'ont pas demandé la condamnation de Denis Robert, poursuivi pour recel de vol et d'abus de confiance, ils ont longuement critiqué le journaliste qui selon eux est sorti de son rôle, en se livrant à une "vendetta" contre Clearstream.



VI) Lundi 12/10/09, la direction de GRDF Ile de France a demandé le licenciement de notre camarade Nordine, militant de SUD Energie, qui a participé très activement à la mobilisation du printemps dernier. (Info de Jean-Claude M.)

Officiellement, les causes de son licenciement sont liées à son travail : la Direction lui reproche d'une part d'avoir "volé" 5 heures à l'entreprise, en ayant déclaré à tort des interventions de nuit. Le dossier est vide : ces accusations sont basées principalement sur des témoignages contradictoires de clients. L'un affirme que Nordine est arrivé à 22h30 et parti à 23h, donc aurait réalisé son travail en 30 minutes déplacement inclus, alors qu'aux dires-mêmes de sa hiérarchie, le travail qu'il a effectué ne peut être fait en moins de 40 minutes hors déplacement. Deux autres témoignages sont faits par des "clients" qui se révèlent être des cadres d'ERDF et GDF-Suez : ils ont donc à l'évidence essayé de piéger Nordine, ce qui est une pratique non seulement détestable, mais aussi illégale !

L'autre élément du dossier concerne une injure ("batard") que Nordine aurait écrit dans un panneau syndical SUD : mais aucune preuve n'est apportée.

Depuis quelques temps, sa hiérarchie reproche à Nordine des "débordements verbaux dus à un manque de communication" : en clair, il lui arrive de s'engueuler avec son chef, ce qui lui a déjà valu un blâme : effectivement, Nordine dit ce qu'il pense, en particulier sur l'évolution de nos entreprises.

Mais il est reconnu comme un très bon professionnel, comme le montrent ses EAP (entretiens d'aptitude professionnelle) où l'on peut lire "Respect des règles et procédures, Prises d’initiatives à bon escient, Bonne gestion des priorités", "professionnalisme reconnu", etc. …

 

Pour source, suite, compléments d’infos etc… écrire à  sudenergiemmdn@orange.fr

Rassemblement qui aura lieu à St Ouen le 22 octobre à 9h à l'occasion du passage en commission de discipline

Publié dans INFOS DIVERSES

Partager cet article

Repost 0

REFLEXION SUR L AFGHANISTAN

Publié le par Patrick Kaczmarek

Publié dans PAIX

Partager cet article

Repost 0

UNE LUTTE POUR LA DEFENSE DE L'HOPITAL PUBLIC QUI EST A MEDITER

Publié le par Patrick Kaczmarek

La victoire juridique (Cf. ci dessous) de notre Comité de Valréas, de la Municipalité, du collectif de jeunes mamans, et de toute la population qui les suit et les encourage est une belle page citoyenne et militante de l'ère HPST. Une ministre est condamnée pour non respect de la loi et pour non respect des besoins sanitaires essentiels des populations et des territoires ! Il faut le faire connaître très largement.

Elle nous rappelle qu'un pouvoir aveugle continue d'écraser nos structures sanitaires, de les forcer à fermer, y compris contre les décisions de justice, et sans aucune justification réelle ni de taille (plus de 2000 accouchements sur Ivry, près de 2500 sur St Antoine aujourd'hui menacé...), ni de sécurité... Par contre ce qu'on sait c'est que partout où ont eu lieu les restructurations - en milieu rural comme en milieu urbain, des territoires se désertifient, les notions égalitaires et démocratiques d'aménagement du territoire sont bafouées, des usagers et leurs familles sont soumis à plus de transferts, plus de frais, plus d'insécurité, moins d'humanité par éloignement de leurs proches. Partout les plus démunis sont les plus touchés et toute une population est malmenée : 20 % de consultations en moins là où il y a eu fusion dit un rapport officiel, 15 % des habitants qui ne consultent plus, 40% qui  se privent de produits ou de soins coûteux.... Des femmes accouchent au bord de route ou dans les camions de pompiers ou dans la voiture de leur compagnon. Des malades ont des heures de route pour atteindre l'établissement nécessaire. Pire cela ne profite même pas aux structures qui regroupent, car elles aussi suppriment services, lits ou postes, et se trouvent soumises au stress, aux cadences infernales, à l'insatisfaction de ne pouvoir prendre en charge rapidement et  humainement des patients de plus en plus nombreux...

Alors avec Valréas il faut arrêter la machine infernale qui nous broie depuis de trop longues années.

Alors avec Valréas il faut dire que la santé au sens large du terme doit d'abord partir des besoins des personnes et des territoires et pas des considérations financières et technocratiques.

Alors avec Valréas il faut contrer un pouvoir aveugle et demander le retrait de cette loi inique qu'est la loi Bachelot qui met à mal l'hôpital public et stopper toutes les restructurations en  cours.

Bravo aux ami(e)s du Vaucluse et de toute l'enclave autour de Valréas. Un grand Merci pour la belle résistance démocratique et pluraliste que vous avez su nous montrer, car le combat juridique n'est que la pointe extrême de l'iceberg de votre mobilisation de tous les instants et depuis fort longtemps.

LA PROCHAINE RENCONTRE NATIONALE DE LACOORDINATION A DIE LE 28 NOVEMBRE 2009 SE FERA DANS UN LIEU QUI A SU EGALEMENT CONSERVER SA MATERNITE. DIE ET VALREAS SERONT DONC LOGIQUEMENT AU COEUR DE CETTE RENCONTRE. PENSEZ A RETENIR CETTE DATE C'EST NOTRE COMBAT COMMUN

Pour le Conseil D'administration de la Coordination nationale, Michel ANTONY

PS : les ami(e)s de Valréas continuent de manifester, pique niquer de manière militante et conviviale, d'occuper les lieux... Soutenons les, diffusons l'information, accompagnons les

Voici la chronologie de leur luttes récentes qu'ils nous demandent de largement diffuser

VALREAS  :   OU EN-SOMMES-NOUS  ?

- 26/08/09 Tribunal Administratif (TA) de Nîmes suspend la décision de l'ARH  de fermer la maternité. L'ARH a un mois pour donner les moyens permettant à la mater de fonctionner.

- 29/09/09  Mme Bachelot, ne tenant pas compte des décisions de justice, décide fermeture le 30/09/09

- 09/09/09  Rencontre avec la Préfecture et la DDASS

- 17/09/09  Conseil Administration de l'Hôpital à l'unanimité : rejet d'un centre de périnatalité sans hébergement. OUI à l'autorisation de fonctionnement de 5 ans

- 22/09/09  Inauguration annulée de l'agrandissement de la maternité de l'hôpital d'Orange. Mme Bachelot se dégonfle-t-elle ??? L'ARH sera là !!! Puis report. Devinez pourquoi!!!!

- 27/09/09  Manif à Valréas : 3500 personnes, Michel notre Président de la CN nous fait  l'honneur et l'amitié de participer ainsi que les comités d'Aubenas, Cavaillon, Die, Lure, Pertuis, Privas, Vaison la romaine, et bien d'autres qui se font représenter...

- 29/09/09  Rencontre au sommet ( Maire, Gendarmerie, hôpital, comité ). La tension est à fleur de peau. Au soir, pique-nique citoyen devant l'hosto.  22 H 30 le comité investit les locaux de la maternité.

- 08/10/09  2° audience au TA. Le Président du CA de l'hôpital ainsi qu'un collectif de futures mamans attaquant la décision de Bachelot. Le Comité s'associant à ces démarches en recours en intervention.

- 09/10/09 Décisions du TA : La décision de Mme Bachelot est suspendue.  Huit jours sont accordés pour la réouverture de la maternité. Astreinte de 100 euros par jour de retard (somme ridicule mais c'est un très important symbole ).

- 10/10/09  3° pique-nique citoyen ( près de 350 convives + Maire + Conseil Général + élus + les 2 avocats ). Désolé de ne pas être présent au CA de notre Coordination du 10 octobre à Paris.                 Décision : On continue à occuper les locaux de la maternité.

-11/10/09 De très nombreux volontaires se joignent à l'occupation.

Merci de transmettre à tous. Nous avons besoin de votre soutien. Merci.

André LACHARD - Responsable de Valréas et responsable national de la Coordination

Contact : alachardsbesson@akeonet.com

 

 

COORDINATION NATIONALE des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité

(fondée à SAINT-AFFRIQUE en 2004)


Siège social : 1 rue Jean Moulin 70200-LURE
SIREN : 503 711 988 - SIRET : 503 711 988 00017

Association agréée - Arrêté du 14/08/2008 - N2008AG0003

Site : http://www.coordination-nationale.org

Contact : postmaster@coordination-nationale.org

Publié dans SANTE

Partager cet article

Repost 0

PROMO BLOG: L'AGENDA 2010

Publié le par Patrick Kaczmarek

Partager cet article

Repost 0

IL ARRIVE QUE L ORDRE DES MEDECINS AIT DE BONNES POSITIONS

Publié le par Patrick Kaczmarek

COMME LA CSMF, LE CONSEIL DE L’ORDRE S’OPPOSE AU PROJET DE DECRET SUR LES AUTORISATIONS D’ABSENCES

Selon le site du Quotidien du Medecin, le Conseil National de l’Ordre des Médecins a rendu un avis défavorable au projet de décret sur la continuité des soins, prévu par la loi HPST, et que lui avait soumis le ministère de la santé.

Le CNOM motive son opposition au projet du ministère car « le délai de deux mois a pour effet d’interdire à un médecin de programmer une absence d’une semaine un mois avant. Une telle interdiction est inenvisageable. » De plus l’Ordre rappelle que les médecins assument depuis toujours et dans leur grande majorité leurs obligations déontologiques sans avoir à rendre de compte. Dès lors, « on ne comprend pas l’intérêt d’une formalité qui va encombrer inutilement les conseils départementaux » 

Au total, l’Ordre invite le ministère à revoir sa copie en faisant confiance aux médecins et en évitant « les formalités inutiles et vexatoires » qui risquent d’amplifier les difficultés démographiques. 

La CSMF avait dénoncé et combattu, lors du débat sut la loi HPST, ce dispositif vexatoire d’autorisation d’absences qui n’existe, par ailleurs, pour aucune autre profession libérale. 

De son côté, MG France qui soutient la loi HPST et demande sa mise en application rapide (SIC !), veut faire passer la pilule amère aux médecins en minimisant la portée du décret sur les autorisations d’absences. Son président n’a d’ailleurs pas hésité à expliquer, dans les colonnes du Quotidien du Médecin*, que la « seule nouveauté » était le délai de deux mois !!!! Les médecins apprécieront…
(* le 3/09/09) 

Voir le tract de la CSMF contre les autorisations d'absences diffusé lors du débat de la loi HPST

Publié dans SANTE

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>