Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

CREATION DU COMITE DE DEFENSE ET DE DEVELOPPEMENT DE L'HOPITAL PUBLIC DE L'AGGLOMERATION AMIENOISE

Publié le par Patrick Kaczmarek

Publié dans SANTE

Partager cet article

Repost 0

LETTRE DE JEAN-CLAUDE LEFORT A PROPOS DE SALAH HAMOURI

Publié le par Patrick Kaczmarek

Jean-Claude Lefort

Député honoraire

Paris, le 23 novembre 2009

M. Daniel Shek

Ambassadeur d’Israël

en France

3, rue Rabelais

75008 Paris

Monsieur l’Ambassadeur,

Sur la chaine nationale de télévision « France 2 », au cours de l’émission « 13h15 » diffusée le dimanche 22

novembre 2009, vous avez parlé d’un jeune Français, Salah Hamouri, en prison depuis près de 5 ans dans votre

pays.

On se doit de reconnaître que votre intervention a le mérite d’une certaine clarté.

En effet, vous avec expliqué que s’il est en prison pour 7 ans c’est tout simplement parce qu’il a eu « le projet »

« de commencer des préparatifs » contre un rabbin ultra orthodoxe qui « aurait pu » être assassiné.

Il a eu le « projet » de « commencer » des « préparatifs »… contre un rabbin qui « aurait pu être »…

Voilà quel est, pour vous, son premier délit. Un délit qui est tout sauf établi puisque que votre raisonnement est

basé sur des suppositions. Vous êtes, et pour cause, dans l’impossibilité de prouver quoi que ce soit de concret et ne pouvez vous appuyer sur des faits, des preuves tangibles ou des actes effectifs commis puisqu’il n’y en a pas.

Nous sommes là dans le monde des supputations et non dans celui des actes formels. Elles ne peuvent donc

valoir condamnation. Vous ajoutez que le second chef d’accusation contre Salah Hamouri est qu’il « est membre du FPLP » et qu’il joue « un rôle majeur » dans cette organisation « terroriste ». Cette affirmation est tout simplement inexacte,Monsieur l’Ambassadeur. Le tribunal n’a en aucune façon déclaré l’appartenance de Salah Hamouri au « FPLP » ni non plus un quelque« rôle majeur » joué par lui au sein de cette organisation qui, je vous le rappelle, est membre de l’OLP dirigée par le Président Mahmoud Abbas et qui est considérée officiellement comme le « représentant légitime du peuple palestinien ».

Notons par ailleurs que Salah n’avait que 20 ans quand il a été arrêté, ce qui rend tout simplement impensable

son soi disant rôle « majeur » au sein de cette organisation dont il n’est pas membre de surcroît ni non plus des

« Jeunesses du FPLP ». Aucun fait, là non plus, n’a été établi ou prouvé sur ce plan contrairement à ce que vous dîtes. Je vous rappelle, à cet égard, que plus de 20 audiences de son procès ont été annulées faute de témoins se présentant à la barre pour confirmer cette « accusation » que vous avez reprise à tort et à charge. Les « témoins » annoncés étant pourtant tous des prisonniers, eux aussi… C’est sur la base d’une « accusation anonyme » qu’il a été arrêté trois mois après - trois mois après – être passé, ceci étant un fait avéré, en voiture devant le domicile du rabbin Yossef Ovadia que vous « défendez » étonnement eu égards ses prises de positions connues comme étant des plus extrémistes contre les Arabes mais aussi contre les Juifs.

 

Je résume donc les deux « charges » qui auraient été émises selon vous : une « intention », « un projet », d’une

part, et une affirmation d’appartenance de Salah Hamouri au FPLP qui n’a pas été reprise ni prouvée par le

tribunal militaire, d’autre part. Je n’insiste pas sur ce « rôle majeur » supposé que vous attribuez à notre jeune

compatriote au sein de cette organisation dont il n’est pas membre. C’est une affirmation extravagante à

l’évidence.

Vous avez poursuivi vos déclarations par un raisonnement très « intéressant » puisque vous avez déclaré que les

« Territoires palestiniens ne sont pas israéliens, qu’ils sont occupés et que pour cette raison c’est un tribunal

militaire qui accuse ». Précisons : c’est un tribunal militaire israélien, en l’occurrence celui d’Ofer situé en plein

coeur de la Cisjordanie occupée qui a accusé et condamné notre jeune compatriote. Ces propos sont toutefois à rapporter avec le fait que Salah Hamouri habite Jérusalem-Est.

Il résulte de vos dires que, pour la première fois depuis 1967, un responsable israélien d’importance, chargé

notamment représenter son pays à l’étranger, reconnaît que Jérusalem-Est est bien occupée. Dont acte !

Cela dit, et par définition, un tribunal militaire d’occupation est tout aussi illégitime, illégal et condamnable que

l’occupation elle-même. La preuve est formellement établie : quiconque « passe » devant pareil tribunal en Israël

est à coup sûr condamné. Les exceptions à cette « règle de non-droit » qui sont infinitésimales le confirment.

Ajoutons que le recours devant la « Cour suprême » que vous avez évoqué est strictement impossible eu égard la procédure utilisée devant le tribunal militaire (un « arrangement » selon un vocabulaire effroyable). Le tribunal

militaire ne peut donc qu’examiner, selon les lois israéliennes, qu’une « remise de peine » au bout des 2/3 de la

 

 

ad hoc peine exécutée. Ceci a été fait et la Commission De l’ensemble de vos propos il ressort avec force que Salah Hamouri a bien été condamné pour raison politique.

C’est ce que nous ne cessons de dire. Et donc puisque c’est la politique, et uniquement la politique, qu’il l’a

conduit en prison, c’est la politique qui l’en sortira. Il en va de même, notons-le car ce n’est pas sans second ou

sans lien, pour la libération du caporal Gilad Shalit. Elle sera elle aussi de nature politique de même que la

libération des prisonniers palestiniens en échange. Ce ne sera pas la première fois que , sur décision politique et

non pas juridique, Israël libère des prisonniers.

l’a refusée récemment et plus que très sèchement.

 

Monsieur l’Ambassadeur d’Israël en FranceC’est pourquoi,

nous sommes confortés dans notre exigence, dont le ministre français des Affaires étrangères a dit tout

récemment qu’il la plaidait auprès des autorités de votre pays, à savoir que nous demandons la libération de notre compatriote Salah Hamouri en prison en Israël depuis près de 5 ans pour délit d’intention.  Après vos déclarations télévisées de ce dimanche

 

de jure Il est vrai, et cela est tout à fait exact, que notre jeune compatriote dont la seule nationalité nationalité française bien qu’il soit binational de naissance n’accepte pas l’occupation des Territoires palestiniens, inclus Jérusalem-Est, dont vous avez reconnu la réalité. Il utilise en la circonstance, et pacifiquement, un droit de l’Homme fondamental et imprescriptible.

En vous remerciant infiniment des confirmations directes ou indirectes que vous avez apportées à nos arguments

et en souhaitant une action déterminée de votre part en faveur de notre compatriote pour que cesse ce déni de

justice et que Salah Hamouri retrouve sa famille à Jérusalem, est la

 

Monsieur l’Ambassadeur d’Israël en France. Je vous prie de croire, à l’expression de nos salutations  distinguées.

Jean-Claude Lefort

Coordinateur du

Comité national de soutien

à Salah Hamouri

Publié dans PAIX

Partager cet article

Repost 0

ENTRETIENS AVEC DES ANIMATEURS CULTURELS LOCAUX

Publié le par Patrick Kaczmarek

Publié dans CULTURE

Partager cet article

Repost 0

FAISONS UN PETIT TOUR DU COTE DE CHEZ MICHEL GOURMEL

Publié le par Patrick Kaczmarek

* Union Européenne * Afghanistan *

 

A) UE : L’Escroquerie permanente à la démocratie.

A-1) L’union Européenne désignera un Président et son chef de la diplomatie le 19/11/09

A-2) * 3 prétendants "Rockefeller" à la présidence de l'Europe... Bilderberg

A-3) Présidence de l’UE : Van Rompuy (1er ministre Belge) auditionné par Bilderberg !

A-4) Traité de Lisbonne. Démocratie bidon : Bruxelles lance une consultation publique sur l'initiative citoyenne.

A-5) Curieux tout de même, notre petit excité national qui prétend être très bien vu de tous

A-6) QUI VEUT LA MORT DE LA SNCF ?

A-7) Bruxelles dénonce des atteintes aux libertés fondamentales ... en Turquie mais pas dans l'UE ! ! !

A-8) Serbie : plus de 30 pays sous pression pour reconnaître le Kosovo

 

B) Afghanistan, la guerre de « civilisation » continue de plus belle.

 

B-1) La grande faute.

B-2) Pourquoi il faut sortir du piège afghan 16/11/09

B-3) Afghanistan. Pour Michelle Demessine, qui rentre de mission sénatoriale

B-4) Les britanniques pour le retrait

B-5) Le Royaume-Uni réclame ses soldats

B-6) Accord secret et désaccord public entre 2 ministres tartufes Besson et Kouchner.

B-7) Un million de dollars par an et par soldat US en Afghanistan

B-8) Un militaire US en Afghanistan  coûte donc :

B-9) Les soldats britanniques pourraient acheter les Afghans tentés d'être recrutés par les Taliban, selon un manuel d'instructions militaires publié mardi par le Times.

B-10) Hillary Clinton a menti pratiquement sur tous points au sujet de l’Afghanistan.

B-11) l'Australie cherche à retirer rapidement ses troupes

B-12) Les forces spéciales françaises vont retourner en Afghanistan

B-13) Nos petits soldats sont au service des USA (et des pétroliers US) jusqu'à la mort

B-14) NDLR : Rappel




A) UE : L’Escroquerie permanente à la démocratie.

Dans des salons privés secrets ultra-sélec, se prennent les décisions essentielles pour serrer toujours davantage le corset de fer de l’Union Européenne.

Une fois que l’essentiel est joué, les dirigeants européens avec les médias à leurs bottes en appellent à leur « démocratie », miettes jetées aux peuples ignares chargés d’obéir et de psalmodier les louanges des élites qui leur octroient une once de liberté sous une chape de plomb.



A-1) L’union Européenne désignera un Président et son chef de la diplomatie le 19/11/09

http://www.france-info.com/monde-institutions-internationales-2009-11-11-ue-les-27-appeles-a-designer-leur-president-le-19-novembre-367613-14-20.html



A-2) * 3 prétendants "Rockefeller" à la présidence de l'Europe... Bilderberg. Info Miss Moon.

Ce document est très difficile à retrouver, pourtant, il ne date que du 11/11/09, soit une semaine, mais il est tellement important qu’il est effacé au fur et à mesure sur la plupart des sites Internet ! ! ! C’est pourquoi, je vous mets plusieurs adresses, et que ces adresses sont très compliquées car elles viennent parfois de la mémoire des sites sur le Net et non des sites eux-mêmes !

* http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-3-pretendants-rockefeller-a-la-presidence-de-l-europe--39457311.html

* http://209.85.229.132/search?q=cache:QqC-uKFtGnoJ:video.aol.co.uk/video-detail/3-prtendants-rockefeller-cfr-and-bilderberg-la-prsidence-de-leurope/1174205218+Mario+Borghezio+Europe+Trilat%C3%A9rale+Bilderberg+Rockefeller.&cd=4&hl=fr&ct=clnk&gl=fr

11/11/2009 - Parlement Européen de Bruxelles. Mario Borghezio MEP (Lega Nord) dénonce le fait qu'il est anormal que les 3 prétendants à la présidence de l'Europe soient tous des membres de la Commission Trilatérale ou du Groupe Bilderberg, de Rockefeller.

http://www.dailymotion.com/video/xb5801_3-pretendants-rockefeller-a-la-pres_news 1 min 15

Pour en savoir plus, lisez :

- "La véritable histoire des bilderbergers" de Daniel Estulin.

- "Rencontres au sommet" de Michael Gama.

Van Rompuy serait-il l'homme de paille choisi par le Groupe Bilderberg pour diriger l'Europe ?

- "Van Rompuy favorable à un impôt « vert » européen"

http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2009-11-14/van-rompuy-se-devoile-sur-l-europe-737965.shtml



A-3) Présidence de l’UE : Van Rompuy (1er ministre Belge) auditionné par Bilderberg ! (d’après une info de Miss Moon)

http://www.rtlinfo.be/info/belgique/politique/286298/

Le Premier ministre Herman Van Rompuy (CD&V), jusqu'ici très discret sur ses ambitions européennes, a présenté sa vision sur l'Europe au groupe de Bilderberg, qui réunit des personnalités de l'élite mondiale de la politique et des affaires, lors d'un dîner à Val-Duchesse.

NDLR : C’est leur démocratie et le but de leurs guerres de civilisations ! Ils décident de l’essentiel dans des clubs fermés ultra-sélec et nous font voté sur la télé réalité ! ! !

L’information est relayée par les journaux L’Echo et De Tijd. Herman Van Rompuy aurait notamment expliqué, "avec toutes les nuances possibles", devant ce club très "select", que les esprits mûrissaient parmi les dirigeants européens en faveur d'un impôt "vert" propre à l'Union européenne, afin de réduire les contributions financières des Etats-membres. La reprise économique ne suffira pas à réduire les déficits budgétaires "gigantesques" de nombreux pays de l'UE, a ajouté M. Van Rompuy (…)

http://www.rtbf.be/info/economie/m-van-rompuy-se-devoile-devant-le-groupe-de-bilderberg-lecho-de-tijd-160590



A-4) Traité de Lisbonne. Démocratie bidon : Bruxelles lance une consultation publique sur l'initiative citoyenne.

http://ec.europa.eu/dgs/secretariat_general/citizens_initiative/index_en.htm

La Commission européenne engage une vaste consultation publique pour l’aider à définir les modalités pratiques de l’initiative citoyenne prévue par le traité de Lisbonne.

Par cette initiative, des citoyens au nombre d’un million pourront inviter la Commission à soumettre une proposition dans un domaine particulier.

"La participation des citoyens au processus décisionnel est indispensable à la démocratie", a déclaré à ce sujet Margot Wallström, Vice-présidente de la Commission européenne, responsable des relations institutionnelles et de la stratégie de communication. "Le traité de Lisbonne donnera aux populations le moyen de s’exprimer et d'influer directement sur l’élaboration des politiques européennes."

NDLR : L’UE ne rappelle pas que cela n’engagera que les imbéciles qui y croiront, en effet cela n’aura aucun caractère obligatoire juste un caractère folklorique, pour faire croire en la démocratie.

* Le Traité de Lisbonne (de type constitution) n’a pu être voté par les peuples,

* La présidence de l’UE se décide dans les cercles privés de Bilderberg …

L’essentiel se discute en dehors des peuples, seules les conneries leurs sont réservées

Il y a au moins 100 millions d’européens qui voulaient voter sur le Traité de Lisbonne, ce n’est pas 1million çà. Mais ils ont dit NON !



A-5) Curieux tout de même, notre petit excité national qui prétend être très bien vu de tous les pays de la terre, tout particulièrement des pays occidentaux, lui, dont nos médias dominant nous font toujours les éloges de ses mirifiques actions internationales, lui si imbu de sa personne qui se moque régulièrement des autres chefs d’états et de gouvernements ;

* Ni le groupe de Bilderberg, ni la commission Trilatérale, ni même l’Union Européenne n’ont eu l’idée de lui proposer le poste de la Présidence de l’UE !

* Nul doute que bientôt il va réécrire l’histoire comme pour le Mur de Berlin, et nous dire qu’il a refusé … qu’il était trop modeste … qu’il n’y avait pas assez de travail pour lui … ! ! !



A-6) QUI VEUT LA MORT DE LA SNCF ?

Refuser de s’aligner aveuglément sur les choix européens

Une tribune de Jean-Claude Gayssot, ancien ministre, vice-président de la région Languedoc-Roussillon

http://www.humanite.fr/2009-11-04_Idees-Tribune-libre-Histoire_Qui-veut-la-mort-de-la-SNCF



A-7) Bruxelles dénonce des atteintes aux libertés fondamentales ... en Turquie mais pas dans l'UE ! ! ! 14/10/09

La Commission européenne dénonce notamment des atteintes à la liberté de la presse, à la liberté syndicale, aux droits des enfants et à l'égalité entre les sexes qui reste "un défi majeur" en Turquie.

Dommage que l'UE ne dénonce pas :

* les atteintes aux doits fondamentaux de la charte ... des droits fondamentaux,

* la liberté de la presse ... totalement bafouée en Europe sur la politique économique et anti sociale, sur les liens avec Israël l'ONU et l'Otan  ...

* et l'horreur de la ratification de Lisbonne notoirement anti-démocratique.



A-8) Serbie : plus de 30 pays sous pression pour reconnaître le Kosovo

Une pression importante est exercée sur de nombreux pays afin de les amener à reconnaître l'indépendance du Kosovo proclamée unilatéralement en 2008 par les autorités albanaises de cette province serbe, a déclaré le ministre serbe des Affaires étrangères Vuk Jeremic au quotidien Danas paraissant à Belgrade.

"Plus de 30 pays subissent une forte pression", a-t-il affirmé dans une interview publiée mercredi. "Le lobbying en faveur de la reconnaissance du Kosovo se poursuit", a indiqué le ministre, ajoutant que "les pays les plus influents du monde" figuraient parmi les lobbyistes.

À l'heure actuelle, la souveraineté politique de la province serbe a été reconnue par 62 pays. La Russie, la Chine, l'Inde et certains autres pays influents ont refusé de le faire, affirmant que la démarche unilatérale des Albanais kosovars allait à l'encontre du droit international.

La délégation serbe à la 64e Assemblée générale de l'ONU a utilisé ce forum afin de promouvoir sa position sur le statut du Kosovo (…)

la Russie et la Chine soutiendront la Serbie, alors que les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France apporteront leur concours au Kosovo.

http://fr.rian.ru/world/20090930/123313908.html




B) Afghanistan, la guerre de « civilisation » continue de plus belle.


B-1) La grande faute. Éditorial par Jean-Emmanuel Ducoin. 16/11/09

http://www.humanite.fr/2009-11-16_International_La-grande-faute

Le savez-vous ? Chaque mercredi à Bruxelles, le secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen, inaugure la réunion hebdomadaire des ambassadeurs de l’Alliance en présentant ses condoléances aux pays qui viennent de perdre des soldats en Afghanistan, scène ritualisée, abîmée de banalité. Le savez-vous ? Aucun stratège raisonnable n’imagine aujourd’hui la possibilité d’une victoire militaire ! (…). Le savez-vous ? Nicolas Sarkozy répète que la France doit « rester pour gagner » en Afghanistan… Gagner : mais que peut-on y gagner ? (…)

 « Nous devons gagner le cœur des Afghans », affirmait le ministre Kouchner. Gagner le cœur… avec des bombes (…)

Seulement voilà, la guerre n’est rien d’autre qu’une pédagogie de la violence absolue.

Et cette stratégie conflictuelle porte en elle son échec… et échouera en France, car la recherche de boucs émissaires et l’émergence d’une idéologie islamophobe et hostile aux héritiers de l’immigration contredisent les fondements de notre histoire. Tôt ou tard, ses inspirateurs en paieront le prix ! Le candidat Nicolas Sarkozy avait pourtant promis un désengagement. Mais un mensonge de plus ou de moins… Dans ce silence tragique, les massacres répétés de populations civiles réduisent à néant toutes les prétentions morales qui sont avancées pour justifier cette guerre (…)

La France avait rayonné après le discours de Dominique de Villepin à l’ONU. Avec Sarkozy, il nous arrive très exactement ce qui était advenu à l’Angleterre de Tony Blair : à vouloir devenir le caniche des États-Unis, nous cessons d’être ce que nous sommes. Collaborer à cette guerre fut donc une double erreur, à la fois diplomatique et stratégique, car elle dessinait, à sa manière, les contours d’une idéologie extrême-droitière à l’œuvre à l’échelle mondiale. (…)



B-2) Pourquoi il faut sortir du piège afghan 16/11/09

http://www.humanite.fr/2009-11-16_International_Pourquoi-il-faut-sortir-du-piege-afghan

(…) « La France n’a pas vocation à rester en Afghanistan », affirmait en 2007 le candidat Sarkozy. (…) le président déclarait encore, il y a juste un mois, au Figaro, que la France « y resterait et pour gagner ». Mais gagner quoi, au juste, dans ce pays en ruine et à la population dévastée ? (…)

Pourtant, huit ans après l’intervention américaine, le peuple afghan n’a pas connu autre chose que la poursuite d’un conflit meurtrier, dont il reste la principale victime. En 2008, 2 100 civils ont trouvé la mort, soit 30% de plus que l’année précédente (NDLR : officiellement, bien plus en réalité ; décompte occidental). Près de 4millions d’Afghans ont fui leur pays. À peine 4% de ceux qui ont pu rejoindre les pays de l’UE ont bénéficié du droit d’asile. L’aide internationale, adoptée lors de la conférence de Bonn en 2001 et réaffirmée ensuite lors de grandes rencontres internationales, a été en grande partie détournée, avec la complicité des pays donateurs. Sur les 17 milliards d’euros d’aide à l’Afghanistan, 10 milliards ont été versés à Kaboul, dont 40%, soit 4milliards d’euros, sont repartis vers les pays donateurs : des bénéfices d’entreprises et des rémunérations de sociétés d’experts (NDLR : une grande partie a été directement injectée dans la guerre et une autre encore détournée par la corruption)

(…) Au moment même, se font entendre de toutes parts des avis d’experts, comme Sebastian Morley, l’ancien chef des forces spéciales britanniques (SAS) en Afghanistan, lequel dénonce une « guerre inutile ». (… et) la montée d’une opposition au sein de l’opinion publique - plus de la moitié des Américains sont hostiles aux renforts (…).

Cette perspective d’un retrait à court terme prendrait-elle corps ? Le président du Sénat, Gérard Larcher (UMP), estime que la France doit se fixer « une perspective de départ » à « quatre ou cinq ans » (NDLR ce genre de déclaration, quand il s’agit d’une guerre d’une part et d’un autre mandat électoral de plus, n’engage strictement à rien … après les élections), dans un entretien au Monde daté de dimanche-lundi. « Il faut éviter, ajoute-t-il, de devenir une force d’occupation étrangère. » Ce qui est déjà amplement ressenti par l’ensemble des Afghans (…)



B-3) Afghanistan. Pour Michelle Demessine, qui rentre de mission sénatoriale en Afghanistan, l’intervention de l’Otan est un échec parce qu’elle est inadaptée et inefficace.

http://www.humanite.fr/article2755378,2755378

Quelle est votre analyse de la situation ?

Michelle Demessine : Tous les paramètres pris en compte par l’Otan pour défendre la stratégie militaire - et auxquels, en tant que communistes, nous nous opposons - sont au rouge. Selon des membres de la mission diplomatique européenne, la violence aurait augmenté de 300 % à Kaboul dans la dernière période. La communauté internationale attendait beaucoup du processus électoral. Ce fut un échec, tout comme la reconstruction puisqu’une grande partie de l’aide internationale est victime de la corruption. Ce qui contribue à la colère de la population.

Que pensez-vous de la mission confiée aux troupes de l’Otan, et donc aux forces françaises en Afghanistan ?

Michelle Demessine :Ce qui caractérise cette mission, c’est d’abord l’inadaptation et l’inefficacité. L’opération, qui en 2001 ne devait pratiquement pas entraîner de morts est rapidement devenue une guerre anti-insurrectionnelle de plus en plus incomprise des opinions publiques et de plus en plus meurtrière pour les populations civiles afghanes. Le gouvernement d’Hamid Karzai est délégitimé par ses pratiques corrompues, le trucage des élections et le retour des exactions et des trafics qui avaient assuré la première victoire des talibans (…)

Michelle Demessine propose ensuite d’envoyer l’ONU en Afghanistan. Elle oublie que ce seront les mêmes gouvernements, les mêmes militaires, qui vont se retrouver face à une population qui les connaît déjà comme ennemis irréductibles depuis 8 ans ; elle ne dénonce pas non plus l’assassinat du commandant Massoud le 09/09/01 qui a mis le chaos "organisé" par Bush et sa bande de criminels  et amné à cette situation inextricable.



B-4) Afghanistan. Les britanniques pour le retrait

http://www.humanite.fr/2009-11-16_International_Afghanistan-Les-britanniques-pour-le-retrait

71 % des Britanniques veulent le retrait d’Afghanistan des soldats de la couronne avant un an. C’est le résultat d’un sondage publié hier par l’Independent. Par contre, 22 % ne soutiendraient pas cet appel. La guerre est vue comme inutile, sans but réel, ingagnable et trop coûteuse en vies humaines. L’opinion n’est plus convaincue par l’argument officiel selon lequel en frappant les talibans, on empêcherait les attentats en Angleterre.

Plus de 230 soldats britanniques (y compris près de 100 en 2009) sont morts en Afghanistan, mille y ont été blessés, et la souffrance des Afghans commence aussi à être perçue : deux mille civils tués cette année, souvent par des bombardements des « libérateurs » de l’Ouest.

NDLR : Avant les attentats occidentaux sous faux drapeau islamique du 07/07/05 à Londres, 90 % des britanniques étaient contre la guerre. Les travaillistes ont gagné quelques années de répit.



B-5) Le Royaume-Uni réclame ses soldats

http://www.humanite.fr/2009-11-13_International_Le-Royaume-Uni-reclame-ses-soldats

Les Britanniques estiment que la guerre en Afghanistan est vouée à l’échec et qu’il faut rapatrier au plus vite les troupes. (…)



B-6) Accord secret et désaccord public entre 2 ministres tartufes Besson et Kouchner.

Bernard Kouchner, a affirmé mardi son opposition à l'organisation de retours forcés dans leur pays de clandestins afghans, décidée par Éric Besson, qui se prévaut du soutien de Sarkozy.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1501/Canal-Infos/article/detail/1027786/2009/11/10/Desaccord-public-entre-deux-ministres-francais.dhtml 10/11/09

(Besson) : "Je rappellerai tout simplement d'abord que Bernard Kouchner était présent (...) lorsque le président de la République a annoncé des retours forcés. J'imagine que s'il avait un désaccord majeur, il a eu l'occasion de s'en expliquer avec le président", a ajouté M. Besson.

"La deuxième chose : son directeur a été directement associé à toutes les réunions interministérielles que nous avons eues sur le sujet (…)

Bernard Kouchner, (…)  a aussi souligné la nécessité de protéger les clandestins Afghans dans leur pays après leur retour forcé.

Il devrait dire comment ! Les militaires d’aucun pays de la coalition n’arrivent à se protéger ni contre la résistance afghane ni contre les Talibans, ni contre les chefs de guerre, si Kouchner a une idée c’est le moment de parler ! ! !



B-7) Un million de dollars par an et par soldat US en Afghanistan

Envoyer un soldat américain en Afghanistan coûte en moyenne plus d'un million de dollars par an, a affirmé dimanche le New York Times, citant des responsables de l'administration du président Barack Obama.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1029567/2009/11/15/Un-million-de-dollars-par-an-et-par-soldat-US-en-Afghanistan.dhtml

(…) envoyer quelque 40.000 hommes de plus dans le pays, coûterait entre 40 et 54 milliards de dollars, selon la même source (un million à 1,35 million US$/an/militaire).

Si M. Obama, qui a promis de faire connaître "bientôt" sa décision sur l'éventuel envoi d'un contingent pour épauler les 68.000 militaires américains déjà déployés en Afghanistan, décidait d'un nombre plus réduit, la formule d'un million de dollars par soldat et par an resterait valable, selon le journal.

Ces coûts effaceraient les économies attendues en 2010 du retrait prévu des soldats en Irak, et contribueraient à faire bondir le budget militaire des États-Unis à 734 milliards de dollars. Le déficit budgétaire américain est actuellement de 1.400 milliards de dollars.

Le coût élevé de la présence militaire américaine en Afghanistan s'explique par les équipements de plus en plus sophistiqués utilisés par l'armée, comme les véhicules résistant aux mines, mais aussi par les difficultés de l'acheminement des ressources.



B-8) Un militaire US coûte donc :

* entre 1 et 1,35 millions US$,

* soit 700.000 à 900.000 euros,

* ou encore 450 millions à 600 millions d’ancien francs des années 60 ! ! !

 

L’ensemble de l’armée US en Afghanistan coûte donc de l’ordre de 70 à 90 milliards de dollars/ an, à comparer avec le PIB du pays de 5 ou 6 milliards de dollars (12 à 15 fois le PIB - ce que produit le pays en 1 an)

Les USA prétendent n’avoir dépensé « que » 130 milliards de dollars en 8 ans (cherchez l’erreur), mais Obama avoue avoir demandé une enveloppe de 65 milliards de US$ rien que pour 2.010 et rien que pour l’Afghanistan.

 

Et encore le PIB de l’Afghanistan a curieusement augmenté considérablement (10 % / an) en apparence du fait de la guerre (en général c’est le contraire, les économies s’effondrent). C’est évidemment la présence de troupes ennemies très nombreuses avec un énorme pouvoir d’achat face à une très faible économie locale exsangue qui donne cette illusion. En réalité, les populations locales Afghanes, ont de plus en plus de mal à acheter avec leur monnaie… elles ne regorgent pas d’US $.

 

Un article du Figaro de 2008, mentionne 3.000 milliards pour l’ensemble du coût de 8 ans de guerre - 500 à 600 fois le PIB/an Afghan. Ce chiffre inclut les coûts d'après-guerre, en particulier : un blessé nécessite des soins couteux et souvent à long terme et perd sa capacité de travail en raison d'un handicap physique ou d'un trouble psy ; les pensions aux veuf ou veuves de guerre US, etc.. Ce chiffre a sauf erreur été calculé par des experts économistes américains mandatés par le gouvernement.

Et tout çà pour voler le gaz naturel et centupler le terrorisme ... pour pouvoir faire de nouvelles guerres ... sans fin.



B-9) Les soldats britanniques pourraient acheter les Afghans tentés d'être recrutés par les Taliban, selon un manuel d'instructions militaires publié mardi par le Times.

http://www.cyberpresse.ca/international/moyen-orient/200911/16/01-922277-larmee-britannique-recommande-dacheter-les-talibans-potentiels.php 16/11/09

Les commandants de l'armée britannique devraient aussi entamer des discussions avec les insurgés Taliban ayant du «sang sur les mains» afin d'accélérer la fin du conflit qui s'embourbe en Afghanistan, indique ce manuel (…)

Cela risque d’avoir le même résultat qu’avec les USA qui sont rançonnés par les Talibans.

Qu’aurait-on fait si, en 39-45, les Allemands avaient payés les français pour ne pas rejoindre la résistance ? Aurait-on pris l’argent et arrêté le combat ou pris l’argent pour acheter des armes ?

Après avoir fait des centaines de milliers de morts pour leur voler le gaz naturel, en compagnie des dirigeants criminels US ; Brown pense qu’avec une poignée de livres sterlings il achètera la population ennemie massacrée depuis 8 ans et traitée comme des moins que rien, et cela au nom d’une fausse lutte anti-terroriste inventée.



B-10) Hillary Clinton a menti pratiquement sur tous points au sujet de l’Afghanistan.

La secrétaire d’État US dans l’émission de NBC "Meet the Press" 15/11/09, deux semaines après la « réélection » du président Hamid Karzaï à l’issue d’un processus entaché de fraude massives (1/3 des voix truandées félicitation aux organisateurs : USA et à ses alliés, France comprise).

* « un engagement à minima des États-Unis » ! c'est déjà le plus gros budget de guerre pour 2010 alors même qu’ils s’apprêtent à envoyer des renfort  … et donc augmenter ce budget

* « mais pas de rester indéfiniment dans le pays ni d’y construire une "démocratie moderne" » (tout dépend ce qu’elle appelle démocratie moderne).

* « Nous voulons démanteler, éradiquer et vaincre ceux qui nous ont attaqués" le 11/09/01 » ! les Bush-Cheney et autres ( ?).

* « Rester en Afghanistan ne nous intéresse pas. Nous n’y avons pas d’intérêts à long terme » (à part le l’énergie - gaz naturel)

Hillary a aussi martelé que Karzaï « et son gouvernement peuvent mieux faire » pour diriger le pays. Elle parlait du pillage par Karzaï, de la drogue ramenée par l’armée US … ils peuvent faire pire ? ? ?

* « nous voulons voir des preuves tangibles que le gouvernement (…) répond davantage aux besoins » des Afghans, a-t-elle insisté (fallait pas qu’elle se rende complice d’une telle crapule).

* « ensemble, nous et nos alliés de la communauté internationale les aiderons à mettre sur pied une force qui pourra s’occuper de leur sécurité », depuis 8 ans c’est ce qu’ils sont supposés faire Non ? En réalité ce sont eux qui ont aggravé l’insécurité et le terrorisme en supprimant le commandant Massoud.

« Mais nous n’avons pas d’illusions. Nous n’en sommes pas aux jours de jadis lorque les gens (…) parlaient de la façon dont nous allions aider les Afghans à construire une démocratie moderne, un État fonctionnant mieux et toutes ces choses formidables »« Cela pourrait arriver » (a lancé la secrétaire d’État) ... par hasard ou par erreur ? Enfin une demi-vérité

* « mais notre priorité est la sécurité des États-Unis. Comment nous protégeons-nous et nous défendons-nous contre de futures attaques » des Bush-Cheney et autres ( ?) il faut ouvrir une enquêté !

* « Nous ne voulons pas que l’Afghanistan redevienne un sanctuaire et une rampe de lancement pour le terrorisme comme c’était le cas auparavant », un mensonge de plus !

* « l’objectif était d’"éradiquer" Al-Qaïda » ! Si la CIA, FBI et l’ISI ne les finances plus depuis 2001 il ne doit pas rester grand-chose … ils n’en n’ont même pas trouvé pour exécuter les principaux actes terroristes du 11/09.

L’Afghanistan se révèle de plus en plus meurtrier et ce conflit entré dans sa neuvième année rencontre une opposition croissante dans l’opinion publique américaine.



B-11) Afghanistan: l'Australie cherche à retirer rapidement ses troupes

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5g90Qo-TDNExYCJvmAD38g0WLEcDg (AFP) 21/10/09)

Le ministre australien de la Défense John Faulkner a déclaré mercredi à Sydney qu'il espérait que l'Australie allait pouvoir mettre fin le plus vite possible à ses opérations en Afghanistan, bien que les USA et l'Otan veulent y envoyer des renforts. (…)

Onze militaires australiens ont péri en Afghanistan. Lors du dernier décès en date d'un soldat australien, en juillet, le Premier ministre Kevin Rudd avait assuré que l'engagement de Canberra en Afghanistan était "inébranlable", bien qu'"impopulaire". La force internationale en Afghanistan compte environ 100.000 soldats, dont notamment 68.000 américains, 9.500 britanniques, 4.200 allemands et 2.900 français.



B-12) Les forces spéciales françaises vont retourner en Afghanistan

http://www.webtelelibre.levillage.org/content/view/1619/40/



B-13) Nos petits soldats sont au service des USA (et des pétroliers US) jusqu'à la mort

Afghanistan : quatre blessés français hospitalisés en Allemagne par les Américains 6/9/9.

http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/2009/09/afghanistan-quatre-bless%C3%A9s-hospitalis%C3%A9s-en-allemagne-par-les-am%C3%A9ricains.html



B-14) NDLR : Rappelons qu’il a fallu 3 séries d’attentats terroristes organisés par les USA (sous le faux drapeau d’Al Qaeda) pour faire cette guerre :

* 09/09/01 assassinat de Massoud pour déstabiliser l’Afghanistan et rendre « obligatoire » une intervention étrangère dans le cadre de la préparation du 11/09

* 11/09/01 WTC-1, WTC-2, WTC-7, Pentagone & Pennsylvanie

* 20/09/08 Hôtel Marriott, Islamabad Pakistan

Publié dans INFOS DIVERSES

Partager cet article

Repost 0

Les Prud'hommes sont-ils indispensables ?

Publié le par Patrick Kaczmarek

Nouvelle menace sur la justice prud’homale : un projet de réforme remet en cause l’oralité de la procédure, qui garantit l’accès au droit des plus faibles. Réagissez !

Á peine remis de la suppression, en 2008, d’une soixantaine de tribunaux et de la réforme de l’indemnisation des conseillers, les prud’hommes sont de nouveau attaqués. Le gouvernement vise le cœur de l’institution, à travers deux de ses piliers : l’oralité de la procédure et l’audience de conciliation. Michèle Alliot-Marie a annoncé, le 19 octobre, qu’il allait être donné « une plus grande place à l’écrit » dans la procédure prud’homale. La garde des Sceaux a précisé qu’un décret en ce sens était soumis au Conseil d’État. La procédure est aujourd’hui orale, sans recours obligatoire à un avocat. Second volet de la réforme, la ministre a précisé que l’Assemblée nationale allait débattre prochainement d’une « procédure participative », permettant « le développement du règlement amiable entre salariés et employeurs ». Au nom d’une justice plus efficace, « des négociations entre les parties, assistées par un avocat, pourront déboucher sur des accords, homologués par les juridictions. En cas de désaccord, le travail préalable de mise en état permettra d’accélérer les procédures », indique le ministère dans un communiqué. Fin juillet, à peine nommé, le secrétaire d’État à la justice, Jean-Marie Bockel, avait évoqué ces réformes, avant d’être contredit par la Chancellerie. Elles touchent à la spécificité de l’institution prud’homale. « Même si un minimum d’écrit est toujours nécessaire, l’oralité permet à n’importe quel salarié, quelles que soient ses capacités, de saisir les prud’hommes », explique Gilles Soetemondt, vice-président (CFDT) de la section commerce du conseil des prud’hommes de Paris. Une procédure « réduirait l’accès au droit des plus faibles », prévient-il. Quant à la « procédure participative », elle vise la conciliation, une autre spécificité des prud’hommes. Le bureau de conciliation, qui siège à huis clos, doit chercher à concilier les parties. Mais il a aussi des pouvoirs très étendus, « rarement utilisés, du fait de la réticence des juges employeurs », estime un syndicaliste : quand il est composé par des juges actifs, il peut ordonner la délivrance de pièces, des mesures d’instruction, la mise en état du dossier. « La procédure participative exige un avocat, qu’il faudra payer, et exclut les délégués syndicaux », conteste Bernard Augier, président du conseil des prud’hommes de Lyon et membre du Conseil supérieur de la prud’homie, une instance qui n’a pas été consultée sur la réforme. « Elle court-circuite la conciliation, l’affaiblissant au lieu de la renforcer ».

Lucy Bateman

Publié dans FAITS DE SOCIETE

Partager cet article

Repost 0

RESF NOUS ALERTE

Publié le par Patrick Kaczmarek

Depuis un mois, les membres du réseau Education Sans Frontières de la Somme ont à faire face à des difficultés humaines terribles : Deux  familles  étrangères sont aujourd’hui  sans toit et sans couvert, par la volonté du Préfet de la Somme et de la Picardie…

 

En effet, le Préfet veut  expulser la famille JALILYAN (ayant fui l’Arménie en passant par l’Autriche) et SAANI (ayant fui la Géorgie par la Pologne) à la première frontière des pays par lesquelles ces familles ont rejoint la France, sans vouloir écouter le fait que celles-ci veulent rester à Amiens auprès d’une dernière parenté installée ici, les autres membres ayant été décimés dans leur pays d’origine…

 

Certes, l’action du 8 octobre 2009  devant l’école Michel-Ange, là où sont scolarisés les enfants de la famille JALILYAN et SAANI (voir en pièces jointes, l’article du quotidien « le Courrier Picard ») a porté quelques fruits, en particulier le soutien des élus de la ville d’Amiens et du Conseil Général de la Somme, pour quelques nuitées et repas pour ces familles, les services « officiels » de l’aide d’urgence ayant l’interdiction (par le Préfet) à leur venir en aide…

 

Mais, le 12 octobre dernier, le Préfet a refusé la rencontre tripartite avec la mairie d’Amiens et le Conseil Général pour examiner la demande d’asile en France de ces familles. Il attend le « pourrissement de la situation », l’expulsion étant sa solution…

 

Résultat : le soutien des collectivités territoriales s’est arrêté depuis le 15 octobre au matin, chacune nous expliquant que c’est à l’Etat d’assurer le problème des sans papiers. Les familles (chacune avec 3 enfants et en plus la grand-mère pour la famille SAANI) sont maintenant logées par la solidarité familiale et de compatriotes (qui ont eux-mêmes 2 ou 3 enfants) , dans des logements déjà exigus (type F2  pour chacune) …Une solution qui ne peut pas durer…

 

Voilà l’équation impossible à laquelle les membres du Réseau Education Sans Frontières de la Somme sont attelés et pourtant nous ne voulons pas céder au découragement…

Si vous avez des idées, (logement en attendant, manif pour faire pression, élus qui osent faire front au préfet, soutien, même épisodique, à l’occasion de votre venue à nos permanences…) merci…

 

Une troisième famille, la famille AVDALIAN (avec 4 enfants de 10 à 18 ans) , l’une des dernières, arrivée d’Arménie à Amiens (en passant par l’Autriche) vient par exemple de passer la nuit du 22 octobre dans les rues d’Amiens !! C’est intolérable… Le Réseau Education Sans frontières vient d’interpeller, le 23 octobre dernier,  le Préfet pour une audience, ainsi que le Maire d’Amiens et le Président du Conseil Général …

 

Voilà où nous en sommes. Bien à vous,

Catherine RENAUD, membre de la FCPE de la Somme, Edith AVOUME, présidente de la Ligue des Droits de l’Homme d’Amiens,

Sylvette et Jacques CHEVALIER, délégués de l’Entraide Protestante, Michèle FROMONT, élue de la commune de Pont Noyelles,

Doreen DZIUBALLE, Frédéric HARTMAN, Catherine MONTGRENIER, Patrick DERUELLE, membres du RESF,

Sybille LUPERCE, membre de la Coordination des Artistes, Intermittents, en Lutte en Picardie

Bernard HAZARD, membre de la CIMADE, Christophe CLAVET, délégué de la CIMADE

Michel RAVAILHE, membre de la FSU, Bertille et Marcel DEKERVEL, membres de l’union syndicale « Solidaires »

 

 

 

 

 

 

Réseau Education Sans Frontières de la Somme

 

Premières organisations signataires en soutien au  Réseau Education Sans Frontières de la Somme : Ligue des Droits de l’Homme, SUD-Education, FCPE, Léo-Lagrange, Entraide Protestante, FSU, CGT-Education, SGEN-CFDT, UNSA-Education,Union départementale CGT, Union syndicale "Solidaires", UNEF, l'ASMA, l’Union pour la Dignité des Chômeurs, ATTAC, Confédération Paysanne, Ligue de l'Enseignement, Mouvement de la Paix, Compagnie de théâtre « Charnière », Femmes Solidaires, Association « Vie Brisée », Association de lutte contre l’illettrisme« CARDAN », Espéranto 80, Femmes en Mouvement, Compagnie de théâtre « Les BEN’ARTS », Coordination des Artistes et Intermittents du Spectacle en Lutte en Picardie, les CEMEA de Picardie, Etudiants Musulmans de France, Fédération Syndicale Etudiante, Journal « ch’Fakir », la CIMADE, SUD-Santé Sociaux, Association d’Ethno-Psychanalyse, Association « Faites de la résistance », Nouvelle Afrique

 

Contacts du Réseau Education Sans Frontières: Adresse : RESF Somme, BP80713, 80007 Amiens cdx01, tel 06 31 91 08 07, E-mail : resfsomme@gmail.com, Site : www.educationsansfrontieres.org,

Permanences : tous les mercredis des 17h30, salle Dewailly à Amiens

Publié dans POLITIQUE

Partager cet article

Repost 0