Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Non à tout hommage officiel au Général Bigeard

Publié le par Patrick Kaczmarek

Non à tout hommage officiel au Général Bigeard

Appel à signer et à faire circuler
:

http://nonatouthommageabigeard.net !

Publié dans FAITS DE SOCIETE

Partager cet article

Repost 0

Comité de Soutien au Dr Poupardin

Publié le par Patrick Kaczmarek

La Coordination nationale soutient totalement notre ami le Dr Poupardin dans sa démarche, a déjà fait remonter au ministère les informations solidaires le concernant, et espère que toutes les organisations de NSED et au delà vont converger pour obtenir l'abandon de toute poursuite et pénalité.
Les actions comme les siennes, d'évidente solidarité et d'empathie sociale devraient être citées en exemple.
C'est paradoxalement tout l'inverse ! Quelle triste époque...
amicale solidarité de toute la Coordination -  Michel

 


 

COMITE DE SOUTIEN DU DR POUPARDIN

Chez MRAP VITRY

Centre Culturel

36, rue Audigeois 94400-VITRY

Blog : http://didierpoupardin.wordpress.com

Courrier : soinspourtous@laposte.net

 

Le comité de Soutien au Docteur Poupardin, réuni le 24 10 2012, s’indigne de la condamnation par le TASS (Tribunal des Affaires de la Sécurité Sociale) du Dr Poupardin à verser à la CPAM 94 la somme de 2514 euros pour un prétendu préjudice  causé par la délivrance d’ordonnances à des patients en Affection de Longue Durée,  leur permettant d’être remboursés intégralement de leurs soins. La pénalité de 4000 euros infligée par ailleurs par le Directeur de la Caisse est inadmissible. 

Ceci malgré une mobilisation très importante d’'usagers, d’'associations, de professionnels de la santé, d’'élus.

La Ministre de la Santé, pourtant interpellée et sollicitée depuis plusieurs mois, n'’est pas intervenue auprès de la CNAM pour demander l’'arrêt de la procédure.

Mais au même moment, les dépassements d’'honoraires viennent d’être confortés sous prétexte d’être encadrés.

 

Le Comité de Soutien entend poursuivre son action pour permettre l’'accès aux soins et continue de s’opposer aux pénalités financières infligées au Dr Poupardin.   

 

 

Publié dans SANTE

Partager cet article

Repost 0

Dans l'Humanité mardi 30 octobre 2012

Publié le par Patrick Kaczmarek

L'Humanité.fr - Envies de changer le monde | Afficher dans votre navigateur

Dans l'Humanité mardi 30 octobre 2012
Où acheter l'Humanité ? >>

Santé-Sécu : le rendez-vous manqué

L'événement

Pour la Sécu le changement attendra

  • Soumis au vote aujourd'hui, le budget 2013 s'inscrit dans la continuité des précédents. L'hôpital est la grande victime de l'austérité ! Lire dans l'Humanité les réponses à nos question de Pierre-Yves Chanu (CGT), vice-président de l'Acoss, membre du Haut conseil du financement de la protection sociale.
    Retrouvez l'actualité sur l'Humanité.fr>>
   

Suivre l'Humanité

L'humanité sur FacebookL'humanité sur Facebook

L'humanité sur twitter

Publié dans POLITIQUE

Partager cet article

Repost 0

Un Prix Nobel de la paix mérité ?

Publié le par Patrick Kaczmarek

Nous sommes aujourd’hui face à une opportunité sans précèdent : Début septembre, quatre parlementaires européens ont déposé une déclaration écrite en faveur du plan d’action de Global Zero pour l’élimination totale des armes nucléaires. Pour être adoptée par l’Union Européenne, cette déclaration a besoin du soutien de la majorité de nos députés.

Le 14 novembre prochain, les jeunes représentants de Global Zero vont avoir l'opportunité de rencontrer nos parlementaires européens et de leur présenter une bannière composée de vos signatures pour leur demander de soutenir la feuille de route de Global Zero pour un monde sans arme nucléaire. Ils ont besoin de votre appui ! Signez la pétition maintenant !

http://unitedforzero.org/fr/

Nous sommes à un moment crucial. Pour mériter le prix Nobel de la Paix qu’elle va recevoir dans quelques jours, l’Union européenne doit jouer un rôle de leader dans la lutte pour un monde sans arme nucléaire.

Les jeunes militants qui mènent cette campagne ont bien compris que les armes nucléaires sont de dangereux et couteux archaïsmes de la guerre froide qui ne règlent en rien les problèmes d’instabilité géopolitique actuels. Ils ne souhaitent pas recevoir les armes nucléaires en héritage. Pour protéger cette génération et les générations futures de la menace nucléaire, rejoignez-les : nos leaders n’agiront pas sans votre soutien. Signez dès aujourd’hui notre pétition :

http://unitedforzero.org/fr/

Merci !

Anaïz, Marion et toute l’équipe de Global Zero

Publié dans PAIX

Partager cet article

Repost 0

Le grand tournant des dépassements

Publié le par Patrick Kaczmarek

A propos de « l’accord » du 23 oct 2012 sur « Dépassements d’Honoraires Médicaux Ambulatoires »

Communiqué de Presse

du

vendredi 26 octobre 2012

de la

Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité,

du

MMS ( Manifeste des Médecins Solidaires )

et du

SMG ( Syndicat de la Médecine Générale ) 

« Madame la Ministre, où est le grand tournant »

Un prè-accord vient d’être obtenu le 23 octobre 2012, sur

pression ultime de Mme la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé, signé seulement d’une partie des négociateurs (en l’absence

de l’Unocam et du syndicat médical MG France)…alors que les usagers n’ont pas été consultés !

Les parties prenantes de ces négociations, associant la Sécurité Sociale, les Complémentaires Santé et les Syndicats Médicaux représentatifs, avaient pourtant eu l‘occasion de se réunir à maintes reprises, de jour comme de nuit,

depuis la fin juillet 2012. Ce pré-accord a été salué solennellement par Mme Marisol TOURAINE comme un « grand tournant dans la

prise en charge de la santé des Français ».

 

A la lecture des synthèses des documents paraphés dans l’urgence (nous ne disposons pas de leur écriture intégrale et ils sont susceptibles de rebondissements dans les heures et les jours qui viennent), nous avons suffisamment

d’éléments pour affirmer que :

- l’état des lieux

de la pratique des dépassements d’honoraires, co-responsables du renoncement aux soins d’une partie grandissante de nos concitoyens, ne s’en trouve pas notablement modifié

;

- si une limite a été mise en place pour les dépassements les plus caricaturaux (mais qui sont hors champ des pratiques médicales habituelles)  la quasi-totalité de ceux qui posent problème au quotidien ne seront

pas freinés;

 

- il est même à craindre que le seuil indicatif qui n’apparaît pas clairement ( 200% ? 250% ? des tarifs remboursés ) constitue un appel d’offre

où peuvent entrer les médecins les moins scrupuleux

financièrement ;

- les modalités prévues pour sanctionner

les «dépasseurs abusifs» sont aussi floues et compliquées que les

actuelles, qui se sont avérées totalement inopérantes depuis plus de 30 ans. En conséquence, nous pensons que les véritables « dindons de cette farce pigeonnière » sont les

usagers, pénalisés dans leur parcours de soins ainsi que les

médecins du secteur 1 qui défendent leurs pratiques et leurs statuts dans le cadre de la solidarité nationale. Si grand tournant il y a, c’est le grand virage effectué par une Ministre d’un Gouvernement de Gauche : cinq mois après sa prise de fonction, elle se comporte en

alliée des syndicats médicaux les plus conservateurs

:

- qui veulent maintenir pour une partie des médecins une possibilité de réguler leurs revenus à la hausse, sans limite, aux dépends des assurés sociaux ;

- qui attendent des complémentaires santé qu’elles stabilisent et légitiment le processus ;

- qui ont peur de sortir de leurs réunions confidentielles pour aller devant le Parlement : il est pourtant le seul susceptible d’assurer la transparence indispensable pour aborder cet épineux dossier ; il associerait dans ses débats la question du secteur privé à l’hôpital (non abordée dans la négociation actuelle).

 

 

 

Nous exigeons donc que les dépassements d’honoraires, en secteurs public et privé, fassent l’objet d’un débat public où nous proposerons leur extinction progressive, souhaitée majoritairement dans notre pays. Ce débat doit porter également sur le fonctionnement global du système de soins ( avec son articulation médecine de ville – hôpital), les modalités d'installation, d'exercice et de rémunération des médecins

 

 

Pour contact : Michel ANTONY 0663822824

Bernard COADOU 0614555478

Marie KAYSER 0686558002

Didier MENARD 0607165778

Publié dans SANTE

Partager cet article

Repost 0

NON AUX DEPASSEMENTS D HONORAIRES LA MOBILISATION CONTINUE.

Publié le par Patrick Kaczmarek

1- L'Atlas 2012 de l'ordre des médecins est disponible sur
http://www.conseil-national.medecin.fr/demographie/atlas-national-873

2- ci joint une bonne revue sur la santé, qui est souvent très ouverte à nos messages : ADPM
Contact :
serge@adpm-mutuelle.com
Si vous lui envoyez des info, dites que vous êtes liés à la Coordination nationale


3-
ci dessous le bon communiqué du SMG. à titre personnel j'en partage totalement l'esprit

Nous savions que sur le plan de la démocratie sanitaire et de la prise en compte prioritaire du social, il n'y avait rien à attendre du couple Bachelot Sarkozy qui avait choisi son camp : celui des autocrates, technocrates et des privilégiés. Mais de la part de ce gouvernement on ressent une double trahison : les usagers principaux intéressés n'ont pas quasiment pas participé au débat sur les dépassements c'est proprement incroyable pour un gouvernement de gauche ; d'autre part l'immense majorité des médecins qui sont conventionnés et souvent solidaires avec les populations en difficultés sortent bafoués par un accord qui n'a vraiment donné la parole qu'aux instances corporatistes ancrées sur le maintien de privilèges d'un autre âge. On parle de crise, de nécessaire solidarité... cela a pesé très peu dans ces négociations...  Plus que jamais la réalité sociale et politique impose de dire fermement NON A TOUS LES DÉPASSEMENTS ET AUTRES TRANSFERTS DE CHARGE !

 

Communiqué de presse du 25 octobre 2012

L’UMP l’a rêvé, le PS l’a fait !

Vous pouvez télécharger ce communiqué en .pdf à l’adresse :

http://www.smg-pratiques.info/Communique-L-UMP-l-a-reve-le-PS-l.html

 

Ainsi donc, un accord est trouvé entre les médecins spécialistes d'organes et la Caisse nationale d'assurance maladie. Il entérine une médecine à deux vitesses.

 

Le gouvernement capitule et accepte un prix de consultation et d'actes (interventions...) chez les spécialistes de secteur 2 (40% des spécialistes) à 2,5 fois la base du tarif remboursable (pour une consultation : 70€ au lieu de 28 euros). Pour faire croire que c'est un accord de progrès, la CNAM propose un "contrat d’accès aux soins" pour les médecins qui, en échange d'une prise en charge de leurs cotisations sociales, accepteraient de ne pas faire de dépassement pour les bénéficiaires de "l'accès à la complémentaire santé" et de ne faire payer que le double du prix des actes aux autres !!!!

 

Les consultations, au delà de 70 €, ne seront considérées comme abusives que si elles sont répétitives. De plus, de nombreux critères spécifiques sont prévus pour analyser le caractère abusif. De toute façon, ce sont les médecins qui jugeront les autres médecins, au sein d'une procédure si compliquée que l'on peut, sans risque, parier aujourd'hui que les sanctions ne tomberont qu'aux calendes grecques.

 

Et pour arracher l'accord des médecins généralistes, ceux-ci auront  des clopinettes et un "forfait médecin traitant " de 5 €. On n'est même pas à la hauteur du "forfait médecin référent" qui avait été supprimé sous la droite, sous la pression des syndicats de spécialistes, alors qu'il réalisait un autre mode de rémunération des médecins que le paiement à l'acte, ce qui serait une mesure urgente pour reconnaître le rôle de coordination et de prévention des médecins de premier recours.

 

Cet accord est un affront aux valeurs de la médecine. Le gouvernement se gargarise avec le mot justice, mais il accepte un accord qui confirme un système qui réalise l'exclusion des soins. Il a tout fait pour que le débat ne sorte pas du huis clos entre médecins, direction de l'assurance maladie et complémentaires santé. A quoi et à qui sert alors d'avoir une majorité parlementaire de gauche?

 

§  Nous exigeons que la question des dépassements d'honoraires fasse l'objet d'un débat public

Publié dans SANTE

Partager cet article

Repost 0

A l'attention des soutiens à MUMIA

Publié le par Patrick Kaczmarek

ENSEMBLE, SAUVONS MUMIA

Collectif Unitaire National de Soutien à Mumia Abu-Jamal

rassemblant une centaine d’organisations et de collectivités publiques françaises

MEMBRE DE LA COALITION MONDIALE CONTRE LA PEINE DE MORT

43, boulevard de Magenta 75010 Paris - TEL : 01 53 38 99 99 - E MAIL : contact@mumiabujamal.com

www.mumiabujamal.com

 

 

Aux organisations membres du Collectif Unitaire National

et aux Soutiens à Mumia Abu-Jamal

 

Chers amis,

 

Comme vous le savez, Mumia Abu-Jamal, l’une des figures emblématique du combat pour l’abolition universelle de la peine capitale, est enfin sorti de l’enfer du couloir de la mort en décembre 2011. Sa peine a été commuée en réclusion à perpétuité (plus d’information sur www.mumiabujamal.com).

 

Cette décision a été saluée par ses soutiens dans le monde entier comme une première grande victoire contre le déni de justice que constituait sa condamnation à mort. Plus généralement, les abolitionnistes se sont réjouis de ce revers infligé à la peine capitale aux Etats-Unis, pays où les condamnations et les exécutions se pratiquent encore en toute légalité.

 

Mumia est sauvé mais il restera en prison à vie car la porte à un nouveau procès a été juridiquement fermée. Toutes les juridictions, jusqu’à la Cour Suprême des Etats-Unis, ont en effet refusé, sans le moindre examen, toutes les demandes déposées en ce sens par sa défense depuis plus de 30 ans. Le seul espoir réside dans une initiative que pourrait prendre le Ministre de la justice des Etats-Unis. C’est ce qui a motivé la grande manifestation organisée à Washington au printemps dernier du ministère jusqu’à la Maison Blanche, avec pour mot d’ordre « Libérez Mumia Abu-Jamal ». Une importante délégation française a participé à cette manifestation.

 

C’est dans ce contexte de victoire inachevée qu’il nous faut envisagez la suite du combat pour la libération de Mumia.

 

Le Collectif français, créé en 1995, fédère aujourd’hui l’engagement d’une centaine d’organisations et de collectivités territoriales dont l’objectif est d’obtenir « justice et liberté » pour cet homme qui n’a jamais renoncé à se battre pour faire reconnaître son innocence.

 

… /

 

La sentence de mort a été annulée mais le fond de cette affaire et ses conséquences restent insupportables : Mumia ne sera pas exécuté mais il est toujours condamné à mourir en prison !

 

Cette situation nous a conduits - en concertation avec les organisations américaines de soutien à Mumia, sa défense et avec Mumia en personne à l’occasion d’une longue visite que lui avons rendue en avril dernier -  à réaffirmer l’incontournable nécessité de poursuivre le combat jusqu’à sa libération. La rencontre avec Mumia (récit sur www.mumiabujamal.com) a aussi été un moment de réflexion partagée sur la nécessité de ne pas oublier les autres condamnés du couloir de la mort, notamment en Pennsylvanie. Rappelons que cet Etat qui avait programmé l’assassinat de Mumia est toujours le champion de la discrimination raciale aux Etats-Unis.

 

Plus généralement, notre engagement collectif s’inscrit dans le combat pour les droits humains et en particulier pour l’éradication de la peine capitale aux Etats-Unis et partout dans le monde. Notre présence très active au sein de la Coalition Mondiale contre la peine de mort, forte aujourd’hui de 140 membres (ONG de défense des droits de l’Homme, barreaux d’avocats, syndicats et collectivités), ne saurait donc connaître de retrait.

 

En résumé, le combat continue, avec pour mots d’ordre « Une seule justice pour Mumia, sa libération » et « Abolition universelle de la peine de mort » !

 

En ce sens, nous proposons de renommer le Collectif Unitaire National « ENSEMBLE, LIBERONS MUMIA ».

 

Nous souhaitons recueillir votre assentiment et votre adhésion pour poursuivre ensemble ce beau et grand combat unitaire.

 

Avec nos plus amicales salutations abolitionnistes.

 

 

Le Collectif Unitaire National de soutien à Mumia Abu-Jamal

 

 

 

Paris, le 26 octobre 2012

Publié dans FAITS DE SOCIETE

Partager cet article

Repost 0

URGENCES CONTRE TOUS LES DÉSERTS SANITAIRES

Publié le par Patrick Kaczmarek

Communiqué contre tous les déserts sanitaires

            Quand l’éloignement des maternités est peut être une des causes du décès d’un nouveau-né sur la route, les membres de la CN-Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de Proximité ont d'abord une pensée émue et attristée pour les parents victimes de ce drame. Ils rappellent que ce décès illustre malheureusement de façon dramatique la faillite et les manquements de l’organisation territoriale des services publics de santé imposée par les Agences Régionales de l’Hospitalisation hier et par les Agences Régionales de Santé aujourd’hui, au mépris des attentes des populations et de leur sécurité.

            De 1369 en 1975 le nombre de maternités est passé à 535 en 2010, sans parler des fermetures plus récentes : Saint Avold (Meuse), Hayanges (Moselle), Saint-Antoine- Paris, Saint-Vincent de Paul -Paris, Léonard de Vinci juin (Ile-de-France), Marie-Galante, Vire et La Seyne sur Mer, ni de celles qui sont menacées à Apt, Mont Saint-Aignan, Le Blanc… En détruisant les 2/3 de nos maternités, les pouvoirs publics sont responsables de la destruction du maillage sanitaire, solidaire et égalitaire, de notre territoire.

                        Sur de nombreux territoires ces fermetures, qu'au côté des élus et des professionnels de santé nous dénonçons depuis de nombreuses années en qualité d'usagers, transgressent le temps de 45 minutes pourtant retenu comme délai de référence en termes de sécurité pour la femme et l'enfant. Ces situations ne peuvent être ignorées des autorités sanitaires. Elles sont répertoriées dans plusieurs études de la DREES dans lesquelles les temps d’accès sont sous-estimés du fait du mode de calcul retenu.

            Quand des décisions de fermeture de services publics de santé, prises hors de tout contrôle démocratique, ont des conséquences d’une telle gravité les membres de la Coordination constatent qu’il y a rupture du pacte républicain et demandent au Président de la République, au Premier Ministre et à la Ministre de la Santé, au nom de l’égalité d’accès aux soins pour tous :


1° de décréter en urgence un arrêt immédiat des fermetures de services (maternités, cardiologie, réanimation, urgences, CIVG, Centres de santé, etc.) et d’établissements publics de santé.

d’abolir dans les plus brefs délais les pouvoirs exorbitants des directeurs généraux d’Agence Régionale de Santé résultant, dans ce domaine, de la loi « Hôpital, Santé, Patients et Territoires » et de rétablir des procédures démocratiques pour la définition de l’organisation territoriale de santé.

3° de rouvrir des services où c'est nécessaire en fonction des territoires et des populations concerné(e)s pour que s'applique partout la loi républicaine en raison des spécificités géographiques, du maintien de la continuité des soins et de la sécurité des personnes (par exemple pour les maternités à Marie Galante, La Seyne sur Mer, Lannemezan ou Valréas…).

4° en finir avec des fusions nocives et réductrices et casser celles qui le souhaitent comme à Pertuis ou à Creil-Senlis. Mettre en place des réseaux et des complémentarités démocratiquement choisi(e)s.

Lure le 23/10/2012 - Pour la CN son président Michel ANTONY

Lettre au Président de la République

Objet : Désert sanitaire

Monsieur le Président,

En fin de la semaine passée une mère a accouché dans une voiture sur l’autoroute A20 et a perdu son enfant sans le secours de personnels de santé. Sans préjuger des résultats de l’enquête  que vous avez aussitôt diligentée, la Coordination Nationale des Comités de Défense des hôpitaux et Maternités rappelle que, de 1369 en 1975 le nombre de maternités est passé à 535 en 2010, sans parler des fermetures plus récentes : Saint Avold (Meuse), Hayanges (Moselle), Saint-Antoine,  Saint-Vincent de Paul  et Léonard de Vinci (Ile-de-France), Marie-Galante (Guadeloupe), Vire (Calvados) et La Seyne-sur-Mer (Var) ni de celles qui sont menacées à  Apt (Vaucluse), Mont Saint-Aignan (Seine maritime), Le Blanc (Indre)…

Sur de nombreux territoires ces fermetures, qu'au côté des élus et des professionnels de santé nous dénonçons depuis de nombreuses années en qualité d'usagers, transgressent le temps de 45 minutes pourtant retenu comme délai de référence en termes de sécurité pour la femme et l'enfant. Ces situations ne peuvent être ignorées des autorités sanitaires. Elles sont répertoriées dans plusieurs études de la DREES dans lesquelles les temps d’accès sont sous-estimés du fait du mode de calcul retenu.

Dans le lot, le domicile des parents affectés par ce drame est à plus d'une heure des 4 maternités de niveau 2 aptes à traiter un pareil cas. Cette situation résulte de la fermeture en 2009 de celle de Figeac, après celles de Gourdon et de Saint-Céré. Ces suppressions pourraient ne pas être étrangères, parmi toutes les causes possibles, au drame qui vient de se produire.

Dans ces conditions, la Coordination s’étonne que l’enquête que vous avez ordonnée puisse être confiée à l’Agence Régionale de Santé de Midi-Pyrénées, autorité qui a imposé cette fermeture (les ARS prolongeant les ARH) et qui pourrait, en l’espèce se retrouver juge et partie.

Quand des décisions de fermeture de services publics de santé, prises hors de tout contrôle démocratique, ont des conséquences d’une telle gravité les membres de la Coordination constatent qu’il y a rupture du pacte républicain et vous demande, au nom de l’égalité d’accès aux soins pour tous :

1° de décréter en urgence un arrêt immédiat des fermetures de services (maternités, urgences, chirurgie, cardiologie, CIVG, Centres de santé, etc.) et d’établissements publics de santé.

d’abolir dans les plus brefs délais les pouvoirs exorbitants des directeurs généraux d’Agence Régionale de Santé résultant, dans ce domaine, de la loi « Hôpital, Santé, Patients et Territoires » et de rétablir des procédures démocratiques pour la définition de l’organisation territoriale de santé.

3° de rouvrir des services partout où c'est nécessaire en fonction des territoires et des populations concernées pour que s'applique partout la loi républicaine en raison des spécificités géographiques, du maintien de la continuité des soins et la sécurité des personnes (par exemple à Marie Galante, La Seyne sur Mer, Lannemezan ou Valréas…).

en finir avec des fusions nocives et réductrices et casser celles qui le souhaitent comme à Pertuis ou Creil-Senlis. Mettre en remplacement des réseaux et des complémentarités démocratiquement choisi(e)s

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre considération distinguée.

Lure le 23/10/2012 - Michel ANTONY président de la Coordination Nationale

Publié dans SANTE

Partager cet article

Repost 0

Négociation Dépassements d'Honoraires Médicaux

Publié le par Patrick Kaczmarek

La Coordination nationale est heureuse de travailler avec nos ami(e)s médecins, notamment celles et ceux du MMS (ci-dessous) car comme nous ils mettent en avant l'intérêt général et social. Que valent les résistances corporatistes et de privilèges de quelques milliers de personnes face aux dizaines de millions* qui ne soignent plus, ou mal, ou trop tardivement...pour des raisons surtout de coût et de plus en plus d'éloignement.
NON à TOUS LES DÉPASSEMENTS D'HONORAIRES
LES VRAIS PIGEONS CE SONT MALHEUREUSEMENT LES PATIENTS
Cf.
http://www.rue89.com/2012/10/22/depassements-dhonoraires-les-vrais-pigeons-seront-les-patients-236414
HIPPOCRATE RÉVEILLE TOI !

Merci de diffuser largement les documents joints
Solidairement Michel ANTONY président de la Coordination nationale.

* si on prend le chiffre de 25% de personnes qui n'accèdent plus aux soins, qui ne soignent plus ou mal (moyenne basse des derniers sondages) cela fait déjà plus de 15 millions de personnes en France.

Pour information, ce que nous avons envoyé lundi  en début d'aprés midi:  

       Jean-Claude FAVAREL-GARROGUES

        Bernard COADOU

Message à certains médias :

Madame, Monsieur,

En ce jour de dernière séance de négociation Sécurité Sociale- Complémentaires Santé - Syndicats Médicaux relative aux dépassements d'honoraires médicaux ambulatoires, je vous prie de trouver ci-joint la tribune libre rédigée par le Pr J.C. FAVAREL-GARRIGUES et moi même.

Elle est intitulée : " MEDECINS : COMBIEN D'EUROS POUR ETRE HEUREUX "

Elle s'intègre dans la démarche du MMS ( Manifeste des Médecins Solidaires ) dont nous vous joignons le texte et la liste des 461médecins signataires.

En vous remerciant pour votre attention et en restant à votre disposition, très cordialement.

                                Dr Bernard COADOU 0614555478

 

 

 

 

 

Publié dans SANTE

Partager cet article

Repost 0

Refusez le budget militaire 2013

Publié le par Patrick Kaczmarek

 

Signez la Cyber-Lettre adressée aux parlementaires

Refusez le budget militaire 2013



Signez la cyber-pétition en ligne


La crise de la dette est là et pourtant, les députés sont appelés à voter le 7 novembre un budget de la Défense de plus de 39 Milliards d'euros. Ce choix budgétaire, morbide pour une économie moderne dans un monde globalisé, doit-il demeurer celui de la France ?

Ce budget est la conséquence de la réintégration de la France dans le commandement militaire de l'Otan et du vote de la Loi de programmation militaire 2010-2013 qui engloutira ces prochaines années 186 milliards d’euros au bénéfice de la Défense, dont 102 milliards seront consacrés à l’équipement des forces.
Ces sommes colossales devraient servir à éradiquer la faim dans le monde, assurer un accès à l'eau potable à tous, garantir une éducation primaire pour tous partout sur la planète. Ces objectifs sont sous-financés et pourtant ils correspondent à des engagements de la communauté internationale regroupés dans le "Programme d'action pour une culture de la paix et de la non-violence".

Le Mouvement de la Paix vous invite à vous mobiliser pour refuser ce budget intolérable et exiger des investissements dans les besoins sociaux, qui sont les seuls à permettre de résoudre la crise.


Pour cela :

  • Signez la cyber-pétition en ligne qui sera envoyée en votre nom aux parlementaires, députés et sénateurs, de votre département - cela ne prend que quelques instants;
  • Faites signer cette pétition autour de vous (en téléchargeant la pétition en un fichier pdf) et renvoyez les signatures au comité du Mouvement de la Paix de votre département ou au siège national du Mouvement de la Paix, Maison de la Paix, 9 rue Dulcie September, 93400 Saint Ouen;
  • Demandez un rendez-vous aux parlementaires de votre département pour les mettre devant leur responsabilité;
  • Faites suivre ce message (en format html) à vos connaissances pour former la chaîne de la paix.

Nous comptons sur vous.

Le Mouvement de la Paix

www.mvtpaix.org

 

 

Pour visualiser ce message correctement, il vous faut autoriser l'affichage des images.

Ce message est en html. S'il ne s'affiche pas correctement, cliquez ici

 

Pour vous désinscrire : Se désinscrire

Publié dans PAIX

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>