Deux dérives policières en deux jours, le Ministre de l’Intérieur doit faire toute la lumière sur ces affaires

Publié le par Patrick Kaczmarek

Vingt-quatre heures après l’arrestation arbitraire et l’agression en pleine nuit au domicile de Pierre Stambul, co-président de l’Union juive française pour la paix, c’est maintenant Jean-Claude Lefort, ex-président de l’association France-Palestine Solidarité, qui est visé.

 

Pierre Stambul a été  arrêté en pleine nuit par des agents du RAID suite à une dénonciation dénuée de tout fondement pour meurtre et détention d'armes. Il a été conduit menotté au commissariat pour être relâché après 7 h de garde à vue. Le Mouvement de la paix dénonce ces arrestations et ces pratiques discrétionnaires.


Le mouvement de la Paix apporte toute sa solidarité à Pierre Stambul, aux militants de l'UJFP victimes d'actions semblables et à l’UJFP ainsi qu’à Jean-Claude Lefort et à l’association France-Palestine Solidarité.

 
Ces faits interviennent dans un contexte sécuritaire aggravé par la nouvelle loi sur le renseignement, nouvelles mesures que le Mouvement de la Paix a dénoncées. Ils  alimentent aussi le fait d'assimiler à de l'antisémitisme et même à du terrorisme,  les actions  en faveur des droits des palestiniens et qui dénoncent  la politique du gouvernement d'Israël.


Le Mouvement de la paix mènera avec les organisations concernées, toute action pour que la clarté soit faite sur les responsabilités dans cette affaire.

 

Mouvement de la Paix

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article