Halte au massacre des Rohingyas

Publié le par Patrick Kaczmarek

 

Depuis deux semaines, l’armée du Myanmar a intensifié sa répression contre les civils Rohingyas, une minorité de confession musulmane.

Une nouvelle étape a été franchie dans les violences qui frappent depuis des décennies les Rohingyas.

Les persécutions qu'ils subissent aujourd’hui sont d’une ampleur sans précédent : exécutions de civils par les forces armées, torture, villages réduits en cendres, mines anti-personnel positionnées sur les routes empruntés par les déplacés et réfugiés.

En 15 jours, 370 000 Rohingyas ont fui vers le Bangladesh au prix de marches de plusieurs jours.

Ne laissons pas ces crimes se commettre en toute impunité !

Interpellez le commandant en chef des forces armées, Min Aung Hlaing.

 

 

JE SIGNE

 

 

Le 25 août, un groupe armé rohingya a attaqué des postes des forces de sécurité. La réponse militaire du gouvernement du Myanmar a été disproportionnée et brutale, traitant une population entière comme un ennemi. Des crimes contre l’humanité sont commis et l’armée bénéficie d’une impunité totale.

Les autorités ont également mis fin à l’approvisionnement vital en nourriture, eau et médicaments à des milliers de personnes. De plus, ils empêchent l’accès des enquêteurs de l’ONU, des organisations humanitaires et des observateurs au terrain.

Aidez-nous à mettre fin aux violences commises contre les Rohingyas au Myanmar.

Merci de votre soutien.

 

 

 

sylvie

 

Sylvie Brigot-Vilain
Directrice Générale d'Amnesty International
France
signature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article