Une crise d'autorité ?

Publié le par Patrick Kaczmarek

Après le psychodrame qui s’est joué entre le Président de la République et son Chef d’état-major des armées depuis le 14 juillet et qui vient de se traduire par la démission de ce dernier, il est temps de se poser les bonnes questions pour la politique de défense de notre pays. (....)

       Dans l’état actuel du monde, de nos ambitions de notre position, de nos moyens, une “revue stratégique” ne peut être que globale et donc concerner aussi l’arme nucléaire. Tout doit être remis à plat dans une concertation qui ne se limite pas à un cercle coopté d’experts autoproclamés.

     C’est une ardente obligation si l’on souhaite une politique qui soit “en marche”, c’est-à-dire qui n’hésite pas à assumer les remises en cause et les ruptures que réclame notre époque.

 

Lire l'analyse de Paul Quilès et du général Bernard Norlain

Commenter cet article