TRAVAIL FORCE: LA FACE CACHEE DU MONDIAL 2022 AU QATAR

Publié le par Patrick Kaczmarek

 

 

Travail forcé : la face cachée
du Mondial 2022 au Qatar

Elle fait rêver des millions d’enfants. Se lever des foules. Se rencontrer des peuples. La coupe du monde de football, pour beaucoup de raisons, est un formidable événement.

Mais pour des milliers de travailleurs migrants employés sur les chantiers du Mondial 2022 au Qatar, ce sont leurs droits, leur santé, leur liberté de se déplacer, leur avenir qui sont en jeu !

En provenance d’Asie du Sud, beaucoup de travailleurs migrants paient des sommes considérables à des recruteurs pour venir au Qatar, vivent dans des logements sordides et surpeuplés, ne touchent pas le salaire promis ou ne sont pas payés du tout, se font confisquer leurs papiers, ne peuvent repartir…

Notre enquête sur le chantier du Khalifa International Stadium ne laisse aucun doute : beaucoup d’ouvriers sont en situation de travail forcé.

"Je vis ici comme dans une prison. Le travail est dur, nous travaillons pendant de nombreuses heures sous un soleil brûlant. Le gestionnaire nous a dit: « Si vous voulez vous plaindre, vous pouvez, mais il y aura des conséquences. Si vous voulez rester au Qatar, taisez-vous et travaillez. »"
témoigne Deepak (Prénom modifié par sécurité) un métallurgiste que nous avons interrogé en mai 2015.

Sur 234 travailleurs interviewés par nos chercheurs, 88 ont déclaré s’être vus refuser le droit de quitter le Qatar pour retourner chez eux !

Il est urgent d’agir ! Dans deux ans les travailleurs migrants seront 10 fois plus nombreux sur les chantiers du Mondial 2022 et les abus, risquent eux-aussi, d’être multipliés !

Vous pouvez nous aider à dénoncer cette situation injuste et inacceptable pour les forçats du ballon rond !

En adhérant à Amnesty International France par un versement de 15€ par mois par exemple (5,10€ après réduction d’impôt), vous nous donnez les moyens de dénoncer ce travail forcé mais aussi toutes les violations des droits humains à travers le monde.

Devenir membre, c’est la possibilité d’accéder à des informations exclusives sur notre extranet pour agir avec nous, de participer à des formations, de participer à la gouvernance de l’association et débattre sur les choix des grandes actions que nous menons partout dans le monde...

Devenir membre d’Amnesty International France, c’est mêler votre voix à toutes celles qui font entendre les droits humains, partout dans le monde !

devenez membre

Un grand merci pour votre soutien et votre générosité 

Camille Blanc, présidente d'Amnesty International France

PS : votre adhésion de 15€/mois, par exemple, ne vous reviendra qu’à 5.10€/mois après déduction d’impôt si vous êtes imposable sur le revenu.

Commenter cet article