Communiqué : M. Le Président de la République, reconnaissez l’Etat de Palestine tout de suite !

Publié le par Patrick Kaczmarek

M. Le Président de la République, reconnaissez l'Etat de Palestine tout de suite !

 

La situation au Proche-Orient est extrêmement inquiétante.

Pour le Mouvement de la paix cette situation résulte de la politique du gouvernement d'Israël qui bloque toute perspective politique d'avancer vers une paix juste et durable. Celui-ci s'oppose sur le terrain à l'existence d'un État palestinien autonome et viable en le rendant quasiment impossible par la colonisation et l'occupation des terres en Cisjordanie, par l'annexion de Jérusalem-Est, et le maintien de Gaza sous blocus et toujours détruite après le point culminant de cette politique qu'a été la guerre menée contre gaza l'été dernier.

 Le premier Ministre, B. Netanyahou multiplie les provocations diverses. Il s'appuie sur les éléments religieux les plus extrémistes. Il a déclaré qu'il ne posait « aucune limite » à l'action de la police. La violence quotidienne de l'armée bafoue les droits élémentaires des palestiniens et a fait ces derniers jours, de nombreuses victimes dont une femme enceinte à Gaza et un jeune de 13 ans ! Il laisse avec complaisance les colons accomplir les pires barbaries comme l'incendie dans lequel ont péri un petit enfant et sa mère. La stratégie de B. Netanyahou vise à pousser au désespoir la population palestinienne pour que la violence reprenne et serve de prétexte aux bombardements et à une répression féroce.

Une tension extrême règne en Cisjordanie, et à Jérusalem. Des jeunes affrontent avec des armes dérisoires l'armée qui répond à balles réelles. Dans cette montée de la violence,  des attentats contre des civils ont fait des victimes, ce que le Mouvement de la paix condamne fermement.

Ces faits risquent de provoquer un embrasement général. De plus, dans le contexte dramatique du Moyen-Orient, la menace existe d'une nouvelle radicalisation de certains groupes armés, ce qui aurait des conséquences terribles pour les palestiniens mais aussi les Israéliens.

Le Président Abbas a appelé la population, les partis palestiniens à une désescalade de la violence. Cet appel risque de ne pas être entendu si les palestiniens ont l'impression d'être abandonnés.

Au-delà de cette politique de la force, menée en violation du droit international et sans qu'aucune sanction ne soit appliquée ni par l'ONU ni par les grandes puissances, M. Netanyahou ne supporte pas de voir la cause de l'Etat palestinien avancer malgré tout. L’Etat de Palestine siège maintenant comme membre de l'Unesco et comme Etat observateur à l'ONU.

Le Mouvement de la paix a salué la levée du drapeau palestinien devant l'ONU le 30 septembre 2015. Le nombre des Etats ayant reconnu la Palestine ne cesse de s’accroître.

Dans ce contexte, la reconnaissance de l’Etat de Palestine par la France dans les frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale, serait un acte fort désavouant de fait la stratégie du pire du gouvernement israélien et qui contribuerait à arrêter cette escalade qui peut conduire à la catastrophe.

Ce serait un  message d'espoir pour les palestiniens, pour une avancée vers une paix juste et durable entre palestiniens et israéliens et pour la sécurité des populations.

Le Mouvement de la Paix demande également, que la France, dans la logique d'une politique fondée sur le droit international, agisse pour la suspension de l'accord d’association de l'Union Européenne avec Israël de 2002 et l'arrêt de tout commerce des armes et de toute coopération militaire avec Israël.

Le Mouvement de la paix appelle la population à soutenir ces demandes en particulier en signant la pétition pour la reconnaissance de la Palestine :

http://www.mvtpaix.org/wordpress/petitions/

 

http://www.mvtpaix.org/wordpress/pour-une-reconnaissance-immediate-de-letat-de-palestine-par-la-france/

Paris, le 13 Octobre 2015

Le Mouvement de la Paix

Commenter cet article