Comment la France risque de livrer des armes nucléaires aux terroristes?

Publié le par Patrick Kaczmarek

la France continue de soutenir le Terrorisme; La France construira 2 centrales nucléaires en Arabie Saoudite

La France a confirmé qu’elle a pour intention de construire deux réacteurs nucléaires en Arabie Saoudite, dans le cadre d’un contrat de 12 milliards d’euros entre les deux nations.

Selon l’un des accords, Airbus vendra 23 hélicoptères multifonctions H-145 à l’Arabie Saoudite d’une valeur de 500 millions d’euros ainsi que le lancement d’une étude de faisabilité sur la construction des réacteurs, a déclaré le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, mercredi.

Une série d’offres de plusieurs milliards d’euros a été annoncée après la première réunion de la« commission mixte franco-saoudienne » à Paris, présidée par Fabius et le ministre saoudien de la Défense, le prince Mohamed bin Salman.

mais qui est Mohamed bin Salman en effet? Ce prince est derrière le projet califat:les combattants de l’État islamique ainsi que le Front Al-Nosra, des forces djihadistes affiliées à d’Al-Qaïda, sont secrètement l'Arabie Saoudite. Leur mandat consiste à mener une insurrection terroriste contre le gouvernement de Bachar al-Assad.

Les médias occidentaux ont reconnu que Riyad,a joué (et joue toujours) un rôle central dans le financement de l’État islamique, ainsi que dans le recrutement, la formation et l’endoctrinement religieux des forces mercenaires terroristes déployées en Syrie.

Selon le Daily Express de Londres : « Ils [les terroristes de l'EI] avaient de l’argent et des armes fournies par le Qatar et l’Arabie saoudite. »

« La plus importante source de financement de l’EI à ce jour provient des pays du Golfe, principalement de l’Arabie saoudite mais aussi du Qatar, du Koweït et des Émirats arabes unis », (Selon le Dr Günter Meyer, directeur du Centre de recherche sur le Monde arabe à l’Université de Mayence, en Allemagne, Deutsche Welle )

Grâce à des alliés comme l’Arabie saoudite et le Qatar, l’Occident [a] soutenu des groupes rebelles militants qui ont depuis mutés en EI et autres milices liées à al-Qaïda. (Daily Telegraph, 12 juin 2014)

[V]oici la plus récente contribution monstrueuse de l’Arabie saoudite à l’histoire mondiale : le Califat islamiste sunnite en Irak et au Levant, conquérant de Mossoul et Tikrit – et de Racca en Syrie – et peut-être de Bagdad, « humiliateurs » ultimes de Bush et d’Obama.

D’Alep, dans le nord de la Syrie, jusqu’aux environs la frontière irako-iranienne, les djihadistes de l’EIIL et autres groupuscules divers payés par les wahhabites saoudiens, et des oligarques koweïtiens, règnent maintenant sur des milliers de miles carrés. (Robert Fisk, The Independent, 12 juin 2014)

En 2013, dans le cadre de son recrutement de terroristes, l’Arabie saoudite a pris l’initiative de libérer des condamnés à mort incarcérés dans les prisons saoudiennes.

Une note confidentielle a révélé que les prisonniers étaient « recrutés” » pour rejoindre les milices djihadistes (y compris Al-Nosra et l’EIIL) afin de lutter contre les forces gouvernementales en Syrie.

à vrai dire,la France tout en ignorant l'effet boomrang de ce projet, vise à augmenter le risque du terrorisme contre lui-même.

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article